Kikinda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyrillic letter Dzhe.svg Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Kikinda
Кикинда
Blason de Kikinda
Héraldique
L'Hôtel de ville de Kikinda
L'Hôtel de ville de Kikinda
Administration
Pays Serbie Serbie
Province Voïvodine
Région Banat serbe
Potisje
District Banat septentrional
Municipalité Kikinda
Code postal 23 300
23 301
23 302
23 303
23 304
23 306
23 307
23 308
23 309
23 310
Démographie
Population 37 676 hab. (2011)
Densité 199 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 49′ 47″ N 20° 27′ 55″ E / 45.8297, 20.465345° 49′ 47″ Nord 20° 27′ 55″ Est / 45.8297, 20.4653  
Altitude 173 m
Superficie 18 900 ha = 189 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte administrative de Serbie
City locator 14.svg
Kikinda

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte topographique de Serbie
City locator 14.svg
Kikinda
Municipalité de Kikinda
Administration
Maire
Mandat
Savo Dobranić (DS)
2012-2016
Démographie
Population 59 329 hab. (2011)
Densité 76 hab./km2
Géographie
Superficie 78 200 ha = 782 km2
Liens
Site web Site officiel

Kikinda (en serbe cyrillique : Кикинда ; en hongrois : Nagykikinda ; en roumain : Chichinda Mare ; en ruthène pannonien : Кикинда) est une ville et une municipalité de Serbie situées dans la province autonome de Voïvodine. Au recensement de 2011, elle comptait 37 676 habitants et la municipalité dont elle est le centre 59 329[1].

Kikinda est le centre administratif du district du Banat septentrional.

Géographie[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

La station météorologique de Kikinda, située à 81 m d'altitude, enregistre des données depuis 1875 (coordonnées 45° 51′ N 20° 28′ E / 45.85, 20.467)[2].

La température maximale jamais enregistrée à la station a été de 40 °C le 24 juillet 2007 et la température la plus basse a été de -29,8 °C les 23 et 24 janvier 1963[2]. Le record de précipitations enregistré en une journée a été de 74,7 mm le 22 août 1989. La couverture neigeuse la plus importante a été de 46 cm les 18 et 19 janvier 1960[2].

Pour la période de 1961 à 1990, les moyennes de température et de précipitations s'établissaient de la manière suivante[3] :

Nuvola apps kweather.png  Relevés à la station météorologique de Kikinda (81 m)
Mois Janv Fév Mars Avr Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc Année
Températures maximales moyennes (°C) 2,4 6,0 11,6 16,9 22,4 25,0 27,3 27,1 23,5 17,6 9,6 4,3
16,1
Températures moyennes (°C) -0,9 1,9 6,3 11,2 16,7 19,3 20,9 20,5 16,8 11,4 5,4 1,3
10,9
Températures minimales moyennes (°C) -4,1 -1,6 1,6 5,8 10,7 13,4 14,6 14,3 11,1 6,3 1,8 -1,7
6,0
Moyennes mensuelles de précipitations (mm) 34,9 33,5 37,3 46,4 56,3 87,0 63,3 46,7 40,0 37,2 41,2 38,3
562,1

Le nom de la ville[modifier | modifier le code]

La ville est mentionnée pour la première fois au XVe siècle sous le nom de Kokenyd. Le nom actuel apparaît sur une carte en 1718. Il pourrait provenir d'un mot hongrois désignant une plante appelée kokeny"et d'une vieille racine slave signifiant la tête.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire moderne de Kikinda peut être retracée à partir des années 1751-1753, à l'époque où fut établie la localité qui existe encore aujourd'hui. Le 12 novembre 1774, l'impératrice d'Autriche Marie-Thérèse, par une charte octroyant des privilèges, forma le district de Velikokindski, avec son siège à Kikinda.

En 1848-1849, Kinkinda fait partie de la Voïvodine de Serbie, une province autonome à l'intérieur de l'Empire austro-hongrois.

Entre 1849 et 1860, Kikinda fit partie du Voïvodat de Serbie et du Banat de Tamiš. En 1876, le district de Velikokindski fut supprimé et la ville releva de l'autorité directe du comitat de Torontál, qui avait comme centre administratif la ville de Veliki Bečkerek (aujourd'hui Zrenjanin).

Au recensement de 1910, Kinkinda comptait 26 795 habitants, dont5 968 parlaient hongrois et 5 855 parlaient allemand.

En 1941, Kikinda fut occupée par les puissances de l'Axe et fut intégrée au Banat autonome sous administration militaire de l'Allemagne nazie. La ville fut libérée le 6 octobre 1944 et elle fit alors partie de la province de Voïvodine, autonome au sein de la nouvelle République fédérale socialiste de Yougoslavie.

Localités de la municipalité de Kikinda[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

La municipalité de Kikinda compte 10 localités :

Kikinda est officiellement classée parmi les « localités urbaines » (en serbe : градско насеље et gradsko naselje) ; toutes les autres localités sont considérées comme des « villages » (село/selo).

Démographie[modifier | modifier le code]

Ville[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population dans la ville[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1948 1953 1961 1971 1981 1991 2002 2011
28 743 29 635 34 127 37 691 41 797 43 051 41 935[4] 37 676[1]


Pyramide des âges (2002)[modifier | modifier le code]

Répartition de la population dans la ville (2002)[modifier | modifier le code]

Municipalité[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges (2002)[modifier | modifier le code]

Répartition de la population dans la municipalité (2002)[modifier | modifier le code]

La plupart des localités de la municipalité possèdent une majorité de peuplement serbe. Une seule possède une majorité de Hongrois : Sajan (en hongrois : Szaján).

Politique[modifier | modifier le code]

Élections locales de 2004[modifier | modifier le code]

À la suite des élections locales de 2004, les sièges de l'assemblée municipale de Titel se répartissaient de la manière suivante[8] :

Parti Sièges
Parti radical serbe 16
Parti démocratique 6
Liste « Union pour la Voïvodine » 3
Liste « Mouvement pour Kikinda » 3
Parti socialiste de Serbie 3
Alliance des Magyars de Voïvodine 2
G17 Plus 2
Parti démocratique de Serbie 2

Élections locales de 2008[modifier | modifier le code]

À la suite des élections locales serbes de 2008, les 39 sièges de l'assemblée municipale de Kikinda se répartissaient de la manière suivante[9],[10] :

Parti Sièges
Pour une Kikinda europpéenne 23
Parti socialiste de Serbie - Parti des retraités unis de Serbie - Serbie unie 5
Ensemble pour la Voïvodine - Ligue des sociaux-démocrates de Voïvodine 4
Coalition hongroise 3
Parti radical serbe 2
Parti démocratique de Serbie 2

Ilija Vojinović, membre du Parti démocratique du président Boris Tadić, qui conduisait la liste Pour une Kikinda européenne, variante locale de la coalition Pour une Serbie européenne soutenue par Tadić, a été élu président (maire) de la municipalité, assisté d'un vice-président en la personne de Miloš Latinović. Talpai Šandor, membre de la Coalition hongroise d'István Pásztor, a été élu président de l'assemblée municipale[11],[10].

Architecture[modifier | modifier le code]

L'Église Saint-Nicolas, inscrite sur la liste des monuments culturels d'importance exceptionnelle de la Répbulique de Serbie[12], est située sur la place centrale de Kikinda ; elle a été construite dans la seconde moitié du XVIIIe siècle dans un style classique et abrite des peintures de Teodor Ilić Češljar.

L'église catholique fut commencée en 1808 et achevée en 1811.

La Suvača, située sur le territoire de la ville, est un ancien moulin construit en 1899 et actionné par traction animale ; il est aujourd'hui classé[13].

Culture[modifier | modifier le code]

Situé sur la place centrale de la ville, le Musée national de Kikinda (en serbe : Народни музеј Кикинда et Narodni musej Kikinda) est installé dans un bâtiment construit en 1839 ; ce bâtiment abrita la première curie de la ville, puis le gouvernement du district de Velikokikindski jusqu'à sa dissolution en 1876. En 1946, le Musée national de Kikinda[14] et les Archives historique de Kikinda(Историјски арчив Кикинда et Istorijski archiv Kikinda)[15] furent fondés et installés dans le bâtiment. Le Musée présente un grand nombre d'objets exposés dans quatre départements : archéologie, histoire, ethnologie et sciences naturelles. Il conserve un squelette de mammouth[16],[17], découvert à l'emplacement de la briqueterie de la ville en 1996. La Bibliothèque nationale Jovan Popović (Народна библиотека Јован Поповић et Narodna biblioteka Jovan Popović) a été créée en en 1845  ; en 1952, elle prit le nom de Jovan Popović, en l'honneur d'un éminent poète de Kikinda ; en plus de sa fonction de prêt de livres, la bibliothèque organise des rencontres littéraires, des promotions de livres, des séminaires, des conférences, des expositions. Elle a également publié plusieurs ouvrages[18].

Même si le Théâtre national de Kikinda (Народно позориште Кикинда et Narodno pozorište Kikinda) a été fondé en 1950[19]. Mais en fait, la ville possède une longue tradition théâtrale : la ville a connu sa première représentation en 1796, avec une pièce en allemand. La première pièce en serbe fut jouée en 1834. Des représentations sont données tout au long de l'année et, l'été, la scène est installée dans les jardins du théâtre.

Sport[modifier | modifier le code]

Éducation[modifier | modifier le code]

La municipalité de Kikinda dispose de 18 écoles maternelles (en serbe : Predškolske ustanove), dont 9 dans la ville proprement dite et 9 dans les localités voisines de Nakovo, Banatsko veliko selo, Novi Kozarci, Rusko selo, Mokrin, Bašaid, Sajan, Iđoš et Banatska Topola[20]. La ville possède 8 écoles élémentaires (Osnovne škole)[21], parmi lesquelles on peut citer l'école Đura Jakšić[22], l'école Feješ Klara, dans laquelle l'enseignement est donnée en hongrois[23], ou l'école Sveti Sava, dans les cours sont dispensés à la fois en serbe et en hongrois[24] ; l'école 6. Oktobar prodigue des cours à des élèves à besoins spécifiques. Kikinda abrite également l'école de musique Slobodan Malbašk. Neuf autres établissements de ce genre sont ouverts dans les localités avoisinantes[21].

Tous les établissements d'études secondaires de la ville dispensent un enseignement en serbe[25]. Le Lycée Dušan Vasiljev de Kikinda a ouvert ses portes en 1858 et propose un enseignement général ; parmi les écoles plus spécialisées, on peut citer l'école technique Mihajlo Pupin (Tehnička škola Mihajlo Pupin) et l'école économique et commerciale, créée en 1947[26].

La ville possède également une école supérieure de formation des maîtres[25].

Économie[modifier | modifier le code]

Kikinda est le siège de la société Banini, qui fabrique diverses sortes de pâtisseries : gaufrettes, gâteaux, biscuits ; elle produit aussi des biscuits salés et toutes sortes de produits boulangers. Parmi les marques qui distribuent ses produits, on peut citer Noblice et Toto (biscuits), Tango (pâtes à tartiner à la noisette), Grete (pâtisserie), Njamb et Grom (gaufrettes), Rum Kasato (desserts) et Trik (crackers)[27],[28].

Tourisme[modifier | modifier le code]

Sur le territoire de la municipalité se trouve l'Église Saint-Michel-Archange de Mokrin, construite au milieu du XVIIIe siècle et inscrite sur la liste des monuments culturels d'importance exceptionnelle de la Répbulique de Serbie ; l'iconostase de l'église a été peinte par Teodor Ilić Češljar[29].

Médias[modifier | modifier le code]

Journaux et magazines locaux[modifier | modifier le code]

  • Kikindske Novine
  • Kikindske
  • Novo Vreme

Télévisions locales[modifier | modifier le code]

  • TV VK
  • TV Rubin

Radios locales[modifier | modifier le code]

  • VK Radio (102,3 MHz)
  • Radio Kikinda (98.3 et 104,8 MHz)
  • Radio Ami (89.4 МHz)
  • Kum Radio (101.1 МHz)

Personnalités[modifier | modifier le code]

Coopération internationale[modifier | modifier le code]

Kikinda a signé des accords de partenariat avec les villes suivantes[30] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (sr)(en)[PDF] « Recensement de la population, des ménages et des logements dans la République de Serbie 2011 », sur http://webrzs.stat.gov.rs, Site de l'Institut de statistiques de la République de Serbie,‎ 10 novembre 2011 (consulté le 6 avril 2013)
  2. a, b et c (en) « Kikinda (founded in 1875) », sur http://www.hidmet.gov.rs, Site de l'Office hyrdrométéorologique de la République de Serbie (consulté le 20 décembre 2010)
  3. (sr) « Monthly and annual means, maximum and minimum values of meteorological elements for the period 1961 - 1990 », sur http://www.hidmet.gov.rs, Site de l'Office hydrométéorologique de la République de Serbie (consulté le 20 décembre 2010)
  4. (sr) Livre 9, Population, analyse comparative de la population en 1948, 1953, 1961, 1971, 1981, 1991 et 2002, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, mai 2004 (ISBN 86-84433-14-9)
  5. (sr) Livre 2, Population, sexe et âge, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, février 2003 (ISBN 86-84433-01-7)
  6. (sr) Livre 1, Population, origine nationale ou ethnique, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, février 2003 (ISBN 86-84433-00-9)
  7. a et b (en)[PDF] « Population par nationalités ou groupes ethniques, par sexe et par âge dans les municipalités de la République de Serbie », Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade,‎ 24 décembre 2002 (consulté le 11 février 2010)
  8. (sr) Résultats des élections municipales de 2004 - Kikinda - Indisponible au 17 décembre 2010
  9. (sr) « Odbornici », sur http://www.kikinda.rs, Site officiel de la municipalité de Kikinda (consulté le 17 décembre 2010)
  10. a et b (sr) « Pregled funkcionera za opštinu Kikinda (Lokalni 2008) », sur http://direktorijum.cesid.org, Site du CeSID (consulté le 17 décembre 2010)
  11. (sr) « Čelnici lokalne samouprave », sur http://www.kikinda.rs, Site officiel de la municipalité de Kikinda (consulté le 17 décembre 2010)
  12. (en) « Pravoslavna crkva, Kikinda », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs (consulté le 8 avril 2011)
  13. (sr) « Suvača », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs (consulté le 15 avril 2011)
  14. (sr) « Site du Musée national de Kikinda » (consulté le 20 décembre 2010)
  15. (sr) « Site des archives historiques de Kikinda » (consulté le 20 décembre 2010)
  16. (en) « Welcome », sur http://www.kika-mamut.com, Site sur la mammouth de Kikinda (consulté le 20 décembre 2010)
  17. (fr) « Un squelette de mammouth découvert en Serbie », sur http://www.ushuaia.com, Site d'Ushuaïa (consulté le 20 décembre 2010)
  18. (sr) « Narodna biblioteka "Jovan Popović" », sur http://www.kikinda.rs, Site officiel de la municipalité de Kikinda (consulté le 20 décembre 2010)
  19. (sr) « Site du Théâtre national de Kikinda » (consulté le 20 décembre 2010)
  20. (sr) « Predškolske ustanove », sur http://www.kikinda.rs, Site officiel de la municipalité de Kikinda (consulté le 20 décembre 2010)
  21. a et b (sr) « Osnovne škole », sur http://www.kikinda.rs, Site officiel de la municipalité de Kikinda (consulté le 20 décembre 2010)
  22. (sr) « Site de l'école Đura Jakšić » (consulté le 20 décembre 2010)
  23. (sr) « Site de l'école Feješ Klara » (consulté le 20 décembre 2010)
  24. (sr) « Site de l'école Sveti Sava » (consulté le 20 décembre 2010)
  25. a et b (sr) « Srednje i više škole », sur http://www.kikinda.rs, Site officiel de la municipalité de Kikinda (consulté le 20 décembre 2010)
  26. (sr) « Site de l'école économique et commerciale de Kikinda » (consulté le 20 décembre 2010)
  27. (en) « Banini a.d. Kikinda », sur http://finance.google.com, Google finance (consulté le 17 décembre 2010)
  28. (sr)(en)(ru) « Site de Banini Kikinda » (consulté le 17 décembre 2010)
  29. (en) « Pravoslavna crkva, Mokrin », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs (consulté le 8 avril 2011)
  30. (sr) « Bratski gradovi », sur http://www.kikinda.rs, Site officiel de la municipalité de Kikinda (consulté le 20 décembre 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Brane Marijanović et al. Kikinda: istorija, kultura, sela, privreda, sport, turizam, Novi Sad: Prometej, 2002.
  • Jovan M. Pejin, Iz prošlosti Kikinde, Kikinda: Istorijski arhiv & Komuna, 2000.