Sajan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Sajan
Сајан, Szaján
L'église catholique Saint-Étienne de Sajan
L'église catholique Saint-Étienne de Sajan
Administration
Pays Serbie Serbie
Province Voïvodine
Région Banat
Potisje
District Banat septentrional
Municipalité Kikinda
Code postal 23 324
Démographie
Population 1 164 hab. (2011)
Densité 22 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 50′ 40″ N 20° 16′ 42″ E / 45.8444, 20.278345° 50′ 40″ Nord 20° 16′ 42″ Est / 45.8444, 20.2783  
Altitude 83 m
Superficie 5 410 ha = 54,1 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte administrative de Serbie
City locator 14.svg
Sajan

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte topographique de Serbie
City locator 14.svg
Sajan

Sajan (en serbe cyrillique : Сајан ; en hongrois : Szaján) est une localité de Serbie située dans la province autonome de Voïvodine. Elle fait partie de la municipalité de Kikinda dans le district du Banat septentrional. Au recensement de 2011, elle comptait 1 164 habitants[1].

Sajan est officiellement classé parmi les villages de Serbie.

Nom du village[modifier | modifier le code]

Le village est mentionné pour la première fois en 1225 sous le nom de Zeyhan. Zeyhan était le nom d'un chef couman qui dirigeait le comté de Bodrogiensis.

Les Coumans étaient un peuple nomade qui s'installa au centre de la plaine pannonienne, dans le royaume médiéval de Hongrie, au XIIIe siècle. Les Coumans sont aussi souvent appelés Tourans. Ils venaient d'Asie centrale et s'installèrent d'abord dans la région des monts Sayan. Selon certaines théories, le nom de l'actuel village de Sajan viendrait de ces montagnes.

Une autre théorie donne une origine slave à ce nom.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1449, le village faisait partie du comitat de Csanád et était peuplé par des Slaves.

Au XIXe siècle, Sajan appartenait au domaine d'un certain Tajnay János. Les premiers colons hongrois vinrent de Szeged vers 1805. Pour favoriser le développement économique du village, Tajnay János y fit aussi venir des populations germaniques, qui s'installèrent au nord-est de la localité à Wilhelmfeld. Les Hongrois appellent cette localité Mihler.

La première école fut construite en 1828 ; le premier instituteur s'appelait Balog Andras. Pendant la révolution de 1848 contre les Habsbourg, Sajan fut incendié et, à la fin du siècle, totalement abandonné à cause d'une épidémie de choléra. Ses habitants virent s'installer à Iđoš puis revinrent à Sajan. L'église catholique romaine fut construite en 1880.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1837 1853 1900 1948 1953 1961 1971 1981 1991
3 362 2 457 2 432 2 430[2] 2 432 2 334 1 982 1 655 1 555
2002 2011 - - - - - - -
1 348 1 164[1] - - - - - - -


Évolution de la population

Répartition de la population par nationalités (2002)[modifier | modifier le code]

Nationalité Nombre %
Hongrois 1 195 88,64
Serbes 121 8,97
Roms 18 1,33
Croates 5 0,37
Yougoslaves 2 0,14
Slovènes 1 0,07
Roumains 1 0,07
Inconnus/Autres[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (sr)(en)[PDF] « Recensement de la population, des ménages et des logements dans la République de Serbie 2011 », sur http://webrzs.stat.gov.rs, Site de l'Institut de statistiques de la République de Serbie,‎ 10 novembre 2011 (consulté le 6 avril 2013)
  2. (sr) Livre 9, Population, analyse comparative de la population en 1948, 1953, 1961, 1971, 1981, 1991 et 2002, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, mai 2004 (ISBN 86-84433-14-9)
  3. (sr) Livre 1, Population, origine nationale ou ethnique, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, février 2003 (ISBN 86-84433-00-9)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]