Yasushi Akimoto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Yasushi Akimoto

Yasushi Akimoto (秋元康, Akimoto Yasushi?, né le 2 mai 1958) est un producteur de musique japonais reconnu dans son pays, également auteur et compositeur, réalisateur, scénariste et écrivain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Yasushi Akimoto a notamment produit avec succès les groupes d'idoles japonaises Onyanko Club dans les années 1980, et AKB48 et ses dérivés SKE48 et SDN48 dans les années 2000, écrivant la plupart de leurs chansons et popularisant le concept des groupes d'idols multiples qui sera repris par d'autres, comme Tokyo Performance Doll et le Hello! Project. Il épouse en 1988 une de ses artistes, Mamiko Takai d'Onyanko Club. Il écrit aussi pour le cinéma et la télévision, dont les scénarios des films La Mort en ligne et sa suite ainsi que le roman original dont ils sont tirés, et de Densen Uta (alias The Suicide Song). Il compose de nombreuses chansons et collabore avec de nombreux artistes, dont Tunnels, Checkicco, Asami...

En janvier 2010, il annonce son intention d'exporter le concept d'AKB48 à d'autre pays du monde, des compagnies de six pays dont la Thaïlande, Singapour, la Chine, et l'Italie s'étant déjà déclarées intéressées par l'idée de créer leur propre groupe d'idols sur le même modèle[1]. C'est ce qu'il a déjà fait en Indonésie avec JKT48.

Mangas auxquels il a collaboré (scénariste) :

- Nurse Angel Ririka SOS (1995-1996) avec Koi Ikeno (dessinatrice) [1]

- Mielino Kashiwagi (2013) avec Hideta Takahata (scénariste) et Noriko Ootani (dessinatrice)

Critiques[modifier | modifier le code]

Yasushi Akimoto a été critiqué pour exploiter la sexualité de jeunes femmes à des fins commerciales sans respecter les droits de ses travailleuses et sans leur offrir de réelle formation ; il a été comparé à un "Zegen", un recruteur de maisons closes, et à un patron exploiteur[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) AKB48 Idol Group Gets Spinoff Offers in 6 Countries
  2. K. Shoji, AKB48: A Microcosm Of Dark Corporate Japan. Sexual exploitation of child labor is sooo cute. (Book review), Japan Subculture Research Center 22 juillet 2014 (compte-rendu polémique du livre de S. Sakura, AKB48と日本のブラック企業)

Liens