Activités physiques adaptées

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir APA.

« Encadrées par l’enseignant en activités physiques adaptées (EAPA), les activités physiques adaptées (APA) regroupent l’ensemble des Activités Physiques et Sportives, adaptées aux capacités de la personne. Elles sont dispensées auprès des personnes (enfant-adultes) en situation de handicap, et/ou vieillissantes, atteintes de maladie chronique, ou en difficulté sociale, à des fins de prévention, de rééducation, de réadaptation, de réhabilitation, de réinsertion, d’éducation et/ou de participation sociale. (SFP-APA, 2010) »

On parle indifféremment « de l'APA » ou « des APA ». Il s'agit de l'utilisation (adaptation) des activités physiques et sportives en vue de l'amélioration ou du maintien du statut de santé des personnes malades ou en situation de handicap, le plus souvent dans des protocoles de prise en charge pluridisciplinaires.

Elle est exercée par des professionnels spécifiquement formés aux techniques des activités physiques et sportives et aux modalités des adaptations nécessaires à la poursuite d'objectifs de santé, formés à l'Université.

Les enseignants en APA[modifier | modifier le code]

Ils effectuent des actes d’évaluation, d’enseignement, et de planification. Ils établissent des programmes personnalisés d'APA liés à des problématiques de prévention, de rééducation, de réadaptation, de réhabilitation, de réinsertion, d’éducation et/ou de participation sociale. Ils exercent sous prescription ou autorisation médicale en lien direct avec le médecin, le psychologue, le psychiatre, et en collaboration étroite avec les professionnels paramédicaux ou éducatifs, dans des établissements publics ou privés, dans des associations ou fédérations. Leurs interventions, variées, permettent de repérer les besoins des personnes (enfant ou adulte), d’évaluer leurs capacités physiques, fonctionnelles, cognitives et sociales, et d’identifier les conditions sécuritaires de mise en œuvre de leur pratique à des fins de réadaptation et d’accompagnement social. Le métier nécessite des qualités relationnelles avec les usagers (patient, résident, ou adhérent), allant de pair avec des connaissances scientifiques (recommandations professionnelles et conférences de consensus), réglementaires et techniques (outils et méthodes d’évaluation, planification de la prise en charge).

Historique[modifier | modifier le code]

Au début des années 70, après quelques écrits et rencontres diverses, le concept d'activité physique adaptée a été reconnu internationalement dans le cadre d'un congrès mondial qui a eu lieu en 1977 au Château Frontenac de la ville de Québec. Le concept d’APA est introduit en Europe en 1979 par Jean Claude De Potter qui organise le 2e symposium international en APA à l’Université libre de Bruxelles. L'IFAPA, International Federation of Adapted Physical Activity[1], est toujours active. Elle fut créée lors du congrès de Berlin en 1989 et elle remplaça la FIAPA (Fédération internationale en activité physique adaptée) qui s'est dissoute à ce moment-là. Selon l'IFAPA, l'APA a plusieurs significations et son focus majeur se situe au niveau des différences individuelles dans le domaine des activités physiques et évidemment cela requiert des attentions particulières. L'IFAPA est une organisation internationale qui rassemble des professionnels pluridisciplinaires, des institutions, qui aident, promeuvent et font circuler des informations à propos des APA et de tous autres aspects du sport, du mouvement, de la science de l’exercice pour personnes déficientes.

Formation[modifier | modifier le code]

La filière APA et Santé délivre plusieurs 3 niveaux de formation conformément à la réforme LMD :

  • Licence STAPS (Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives ) APA-Santé (bac+3) (au minimum)
  • Master STAPS APA-Santé (bac+5)
  • Doctorat STAPS APA (bac+8)

Il suit un cursus universitaire : Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives (STAPS) spécialisé dans le handicap et inadaptation et la santé et développement.

Certification Professionnelle[modifier | modifier le code]

Niveau Licence[modifier | modifier le code]

La Licence APA et Santé a été certifiée par le Répertoire National des Certifications Professionnelles :

« Le professionnel a pour vocation de participer à la conception, la conduite et l’évaluation de programmes, de Réadaptation et d’Intégration par l’Activité Physique Adaptée auprès de groupes de personnes relevant des catégories suivantes : troubles fonctionnels et métaboliques, troubles sensoriels et moteurs, troubles du comportement et de la personnalité, déficiences intellectuelles, Inadaptation sociale, troubles liés au vieillissement, maladies chroniques ou létales. » « Le professionnel a pour mission de participer à la conception, la conduite et l’évaluation de programmes de Prévention, de suivi et d’Éducation de la Santé par l’Activité Physique Adaptée auprès de tout public. »

Fiche complète niveau Licence[2] :

  • participer à la conception de projet
    • identification des besoins des populations concernées par la Prévention, la Réadaptation et l’Intégration
  • concevoir et organiser des programmes d’intervention
    • évaluer les capacités des pratiquants avec les méthodologies adéquates,
    • planifier la prise en charge des personnes au travers des séquences, des séances et des situations,
    • planifier les conditions de gestion et d’administration des programmes,
    • s'assurer que les programmes respectent les conditions de sécurité de la prise en charge et l’intégrité sanitaire, physique et morale des personnes et leurs intérêts.
  • Conduire et évaluer des programmes d’intervention :
    • conduire les séquences, séances et situations qui constituent les modalités de l’intervention,
    • mettre en place l’évaluation des effets de l’intervention,
    • rendre compte de son activité et fait des propositions de régulation de la prise en charge.
  • Participer au pilotage du projet :
    • présenter le programme dont il a la charge dans son contexte : aux pratiquants, aux institutions, aux responsables, partenaires, familles,
    • communiquer avec le public ou la famille et les médias dans le respect des règles de déontologie et dans l’intérêt des pratiquants.
  • Participer à la conception de projet
    • Il situe son action à l’intérieur d’un projet global : politique et institutionnel, de Prévention, de Réadaptation ou d’Intégration par l’activité physique.
    • Il relie les caractéristiques des populations prises en charge aux effets attendus de la pratique physique
    • Identifie les caractéristiques des populations prises en charge pour faire une proposition de programme intégré au projet
    • Identifie les caractéristiques des Activités Physiques pertinentes au regard des besoins du pratiquant, et des objectifs de l’institution et les adapte.
  • Concevoir et organiser des programmes d’intervention
    • Maîtrise les principaux outils et méthodes de l’évaluation des capacités des populations concernées et leur condition de mise en œuvre
    • Maîtrise les principaux paramètres de la planification de la prise en charge (programme, séquence, séance, situation)
    • Maîtrise le cadre juridique et réglementaire des programmes et des structures concernées
    • Maîtrise les connaissances scientifiques nécessaires à l’élaboration de son intervention
    • Intègre les conséquences de la pratique physique dans une prise en charge globale et quotidienne de la personne (Hygiène de vie, « Bien-être », « qualité de vie »)

Réunit les ressources humaines et la logistique nécessaires à son intervention

  • Conduire et évaluer des programmes d’intervention :
    • Maîtrise les éléments essentiels de la relation à la population tant dans ses aspects humains, pédagogiques que déontologiques
    • Détermine et adapte les modalités et contenus de son intervention
    • Maîtrise les outils et méthodes d’évaluation des capacités des populations concernées
    • Maîtrise les outils et techniques nécessaires à son intervention
  • Participer au pilotage du projet
    • Maîtrise les techniques de communication visant la promotion de sa structure et de son activité

Présente et argumente, à l’écrit et à l’oral, les projets et les bilans de ses interventions.

Niveau Master[modifier | modifier le code]

Le fiche métier du RNCP Master APA et Santé est en cours de certification.

Missions[modifier | modifier le code]

La spécificité des APA est de faire le lien entre le sport, le handicap et la santé. La formation que reçoit l'intervenant tient donc compte de ces trois domaines.

Dans le cadre de son intervention à visée de réhabilitation, l'intervenant en APA est chargé de :

  • évaluer une personne subissant les effets d'un handicap ou une maladie
  • assurer la prise en charge par l'utilisation des APA :
  1. mettant en place des situations motrices
  2. possédant une logique interne liée à une activité physique et sportive
  • solliciter les ressources :
  1. physiologiques
  2. fonctionnelles
  3. relationnelles
  4. émotionnelles
  5. cognitives
  • évaluer la quantité ou qualité de la réponse (physiologique, fonctionnelle, psychologique…)
  • adapter la prise en charge proposée en lien avec les équipes pluridisciplinaires
  • assurer le conseil et le suivi des participants dans la gestion de leur santé en termes de pratique d'activités physiques

Adaptations et individualisation[modifier | modifier le code]

Les adaptations et l’individualisation portent sur les modalités de pratique en vue de l'atteinte d'objectifs de santé fixé :

  • choix de l'activité la plus pertinente (si possible, prise en compte des goûts du pratiquant) ;
  • planification annuelle ;
  • durée et fréquence des séances et des cycles ;
  • rythme dans les séances : caractère continu ou discontinu de l'effort, intensité, etc.
  • aménagement des tâches motrices proposées ;
  • adaptation du matériel ;
  • pratique en groupe ou individuelle ;
  • pédagogie utilisée ;
  • accompagnement motivationnel ;
  • etc.

Représentations internationales et nationales[modifier | modifier le code]

  • EARAPA : European Association for research in Adapted Physical activity ;
  • AFAPA : Association Francophone en APA ;
  • ASAPE : Asian Society for Adapted Physical Education and Exercise ;
  • APAID : Adapted Physical Activity International Development.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

En langue anglaise[modifier | modifier le code]

  • Reid, G., & Stanish, H. (2003) « Professional and disciplinary status of adapted physical activity » Adapted Physical Activity Quarterly 20(3), 213–229.
  • Kelly, L. E., & Gansneder, B. (1998) « Preparation and Job Demographics of Adapated Physcial Educators in the United States » Adapted Physical Activity Quarterly 15, 141–154.
  • Reid, G., & Stanish, H. (2003) « Professional and disciplinary status of adapted physical activity » Adapted Physical Activity Quarterly 20(3), 213–229.
  • Porretta DL; Sherrill C (2005) « APAQ at Twenty: A Documentary Analysis » Adapted Physical Activity Quarterly
  • Steadward et al. (2003) Adapted Physical Activity, Edition University Alberta Press

En langue française[modifier | modifier le code]

  • Présentation Clermont Simard. Djerba (2007). « Historique, émergence et évolution du concept APA : Activité physique adaptée ».
  • François Brunet et Gilles Bui Xuan. Handicap mental, troubles psychiques et sport. Clermont-Ferrand : AFRAPS-FFSA, 1999. 334 p.
  • François Brunet « Activités physiques adaptées aux personnes déficientes intellectuelles. Du programme institutionnel au projet personnalisé » Paris : Revue EPS, 2003. 190 p.
  • Caouette M, Brunet F. Corps et psychiatrie: psychopédagogie des activités physiques et sportives. École Nationale de la Santé Publique; Rennes, 1995
  • Maiano, Christophe, Ninot, Grégory, Begarie, Jérôme. « Activités physiques adaptées pour élèves déficients intellectuels : intérêts et limites des rencontres UNSS » Revue EPS, Éducation physique et sport, mai 2005, no 313, p. 29-32.
  • Marcellini A. (2005). Des vies en fauteuil. Usages du sport dans les processus de déstigmatisation et d’intégration sociale, Editions du CTNERHI.
  • Ninot, G., Maïano, C., & Bernard, P.-L. (2004). Guide de l’étudiant en activités physiques adaptées. Grasse-Le-Plan : Sport, Sciences, Diffusion.
  • Ninot, G., & Maïano, C. (2001) Éléments pour la construction d’un projet d’éducation physique en Institut Médico-Éducatif. Grasse-Le-Plan : Sport, Sciences, Diffusion.
  • Ninot, G., & Partyka, M. (2007) « 50 bonnes pratiques pour enseigner les APA ». Paris :Revue EPS.
  • Ramanantsoa et Legros. Activités Physiques Adaptées, Apports scientifiques (1997), coordonné par M.-M.

Liens externes[modifier | modifier le code]

<Vidéo/> [1]: Clip de présentation vidéo des APA