György Dragomán

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dans le nom hongrois Dragomán György, le nom de famille précède le prénom, mais cet article utilise l’ordre habituel en français György Dragomán, où le prénom précède le nom.

György Dragomán

alt=Description de l'image Gyorgy Dragoman - Portrait.jpg.
Activités Romancier, traducteur
Naissance 10 septembre 1973
Târgu Mureș
Drapeau : Roumanie République socialiste de Roumanie
Langue d'écriture Hongrois
Genres Roman
Distinctions prix Bródy Sándor (2003)
prix Déry Tibor (2005)
prix Sándor Márai (2006)
prix Attila József (2007)
Prix Jan Michalski de littérature (2011)

György Dragomán ([ˈɟøɾɟ], [ˈdɾɒgoma:n]), né le 10 septembre 1973 à Târgu Mureș, est un écrivain et traducteur roumano-hongrois d'expression hongroise.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1988, György Dragomán et sa famille quittent la Roumanie et émigrent en Hongrie. Il effectue ses études secondaires à Szombathely, puis de 1992 à 1998, il entre à l'Université Loránd Eötvös (Budapest) afin d'étudier l'anglais et la philosophie, puis s'inscrit au Eötvös József Collegium et au Láthatatlan Collegium. De 1998 à 2001, il reprend le chemin de l'université de la capitale hongroise pour un doctorat de littérature anglaise moderne.

Son premier roman, A pusztítás könyve, est publié en 2002 et, pour cet ouvrage, György Dragomán est le lauréat 2003 du prix Bródy Sándor.

Son deuxième roman, A fehér király paraît en 2005 et reçoit, en Hongrie, les prix Déry Tibor et Sándor Márai. Le livre est traduit dans plus de vingt pays et c'est le 26 mars 2009 que Gallimard en publie, dans sa collection Du monde entier, la traduction française, due à Joëlle Dufeuilly, sous le titre Le Roi blanc.

Parallèlement à son activité de romancier, György Dragomán traduit en hongrois des auteurs britanniques, entre autres, Samuel Beckett (Watt), James Joyce, Ian McEwan, Irvine Welsh (Trainspotting et Acid House).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans en version originale[modifier | modifier le code]

  • A pusztítás könyve, Budapest : Balassi Kiadó, 2002, 297 p. (ISBN 963506473X)
  • A fehér király, Budapest : Magvető, 2005, 303 p. (ISBN 9631424375)

Roman traduit en français[modifier | modifier le code]

  • Le Roi blanc (A fehér király), traduction française de Joëlle Dufeuilly, Paris : Gallimard, collection Du monde entier, 2009, 287 p. (ISBN 978-2-07-078588-9)

Distinctions[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]