György Faludy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

György Faludy ( à Budapest- à Budapest) est un poète et penseur juif hongrois.

Né à Budapest dans une famille relativement aisée (son père était professeur d'université), ses poèmes le rendirent célèbre assez jeune. En 1938 il partit vivre en exil à Paris. Après la chute de la France pendant la Seconde Guerre mondiale, il s'enfuit vers le Maroc où il passa presque un an, puis fut invité à résider aux États-Unis par le gouvernement américain. Il devint éditeur d'un journal financé par le mouvement "Hongrie libre" (Free Hungary), puis rejoint l'armée américaine.

En 1946, il revint en Hongrie et fut emprisonné après quelques années dans le camp de Recsk. En 1956 il s'enfuit une nouvelle fois, et fut résident au Royaume-Uni, au Canada, en Italie et à Malte. En 1967 il émigra vers le Canada et ne revint en Hongrie qu'en 1989.

Il écrivit une autobiographie très acclamée, intitulée en anglais My Happy Days in Hell.

En 1994, il reçoit le Prix Kossuth.

Liens externes[modifier | modifier le code]