János Nyíri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

János Nyíri

Description de cette image, également commentée ci-après

János Nyíri en 1970.

Naissance 9 novembre 1932
Budapest, (Hongrie)
Décès 23 octobre 2002 (à 69 ans)
Londres, (Royaume-Uni)
Nationalité Hongrois
Profession Metteur en scène, écrivain
Activité principale Romancier, dramaturge
Ascendants
Tibor Nyíri (père), Julia Spitz (mère)
Conjoint
Jennifer Nell Hippisley (mariage : 1960 - 2002)
Descendants
Daniel J. Nyiri, Polly Nyiri

János Nyíri est un écrivain et metteur en scène hongrois né le 9 novembre 1932 et mort d'un cancer le 23 octobre 2002. Il a diffusé le théâtre français et le théâtre anglais hors de leurs frontières, puis a écrit un roman important sur l'Holocauste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le révolutionnaire hongrois, dramaturge et romancier János Nyíri fut l'auteur de trois films, trois pièces de théâtre et trois romans, dont le célèbre Champs de bataille et Terrains de jeux est son chef-d'œuvre. Considéré comme le roman le plus important sur l'Holocauste, le livre a été qualifié d'« énorme et magnifique » par le Literary Review de Londres, et A.L.Rowse écrit dans le Financial Times que c'était son livre de l'année.

Hongrie[modifier | modifier le code]

János Nyíri est né en Hongrie en 1932, le deuxième fils de Tibor Nyiri et Julia Spitz, écrivains juifs d'avant-garde à l'âge d'or de la littérature et du cinéma hongrois. Ses premières années ont été ternies par le divorce de ses parents, par l'Holocauste et le stalinisme. Diplômé de Színház- és Filmművészeti Főiskola, l'Académie d'art dramatique et de cinéma de Budapest, il s'est établi comme metteur en scène de théâtre, d'abord dans les provinces, puis à Budapest.

Révolution[modifier | modifier le code]

Quand il conduit un groupe de soldats rebelles et d'intellectuels de Szeged à Budapest le 23 octobre 1956, ses émissions de radio au cours de la révolution attirèrent l'attention des autorités, et il dut fuir à Paris, interdit de retour dans son pays natal jusqu'à l'amnistie de 1973. Cela fut le sujet de son article paru dans le New Statesman, « Un printemps froid à Budapest ».

Théâtre, Paris et Marseille[modifier | modifier le code]

À Paris, Nyíri enseigna au Conservatoire et étudia à la Comédie-Française. Alors qu'il était stagiaire de Jean-Louis Barrault à l'Odéon, il rencontra sa future épouse, Jenny, la fille des comédiens britanniques Lindisfarne Hamilton et Christopher Quest. Nyíri et sa femme fondèrent leur compagnie de théâtre, Le Jeune Théâtre de Marseille, où Nyíri monte des pièces de Molière, Beaumarchais, Jean Racine et Oscar Wilde.

Théâtre, Londres et Paris[modifier | modifier le code]

Pendant les années 1960, János et Jenny s'installèrent à Londres avec leurs enfants. Nyíri continua à travailler en France de temps en temps. Pendant les années suivantes, il adapta David Copperfield de Charles Dickens à Marseille, et Le Malade Imaginaire de Molière au Théâtre Vaudeville dans le West End de Londres. Il était fier d'avoir introduit le théâtre anglais en France et le théâtre français au public anglais, et monta Le Mariage de Figaro, Phèdre, Les Belles années de Miss Brodie, et ses propres œuvres à travers l'Europe.

La première pièce de théâtre qu'il écrivit, Le ciel est en bas, est une histoire d'amour qui se passe « quelque part derrière le rideau de fer », dédiée aux « camarades de Budapest et Prague », avec Jean Servais dans le rôle principal, qu'il connaissait déjà de la troupe Renaud-Barrault. Le ciel est en bas fut bien reçu au Théâtre de l'Athénée à Paris en 1970, mais souleva aussi un scandale politique et critique en France. La production française a été rapidement suivie par des réussites en Autriche, en Angleterre, aux États-Unis, en Australie, et enfin, en 1990, en Hongrie.

Succès international: théâtre, cinéma, premier roman[modifier | modifier le code]

Trois films de sa première pièce de théâtre ont été produits, en Allemagne, en Hongrie et, en 1978, sous le titre "If Winter Comes", pour la BBC, avec Paul Scofield, Denis Lawson et Chérie Lunghi.

À la fin des années 1970, Nyíri acheva son premier roman, Dans les rues, un succès critique en Angleterre grâce à sa représentation des travailleurs, étudiants et artistes dans la révolution hongroise contre les Russes.

Champs de bataille et Terrains de jeux, Accueil de héros[modifier | modifier le code]

Au cours des années suivantes, Nyíri acheva son seconde livre, qui paraîtra dans plusieurs pays. Peu de temps avant sa mort, il acheva son troisième roman, Accueil de héros, une histoire d'amour en France et en Angleterre dans les années 1960, qui sera publié à titre posthume.

Dernières années[modifier | modifier le code]

La publication américaine de Champs de bataille et Terrains de jeux est probablement le point culminant de la carrière de János Nyíri. Le Wall Street Journal écrit : « Même si à peine un mois passe sans une nouvelle histoire de l'enfance au cours de l'Holocauste, rien - dans la mémoire récente - n'approche de la grandeur - la beauté, les sublimes portraits de caractères et de la falaise de tension dramatique et historique - du nouveau roman de Janos Nyíri, Champs de bataille et Terrains de jeux ».

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • "The Imaginary Invalid" (Theatre Programme), Vaudeville, London, 1968
  • "Le Ciel est En Bas" L'Athénée,(Theatre Programme), Paris, 1970
  • "The New Statesman" (Magazine Article), London, 1973
  • "Streets" (Book), Wildwood House, London, 1979
  • "If Winter Comes" (Film), BBC, London, 1980
  • "Ha Már Itt A Tél" (Film), Magyar Televizio/MaFilm, Budapest, 1985
  • "Battlefields and Playgrounds" (Book), Macmillan, London, 1989
  • "Battlefields and Playgrounds" (Book), Farrar, Straus and Giroux, New York, 1992
  • "Madarorszag" (Book), Magyar Kiado, Budapest, 1993
  • "Awakening The Day". (Book), Tel Aviv, 1993
  • "Die Juden Schule" (Book), Fischer Verlag, Frankfurt, 1993

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]