Chondrichthyes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La classe des chondrichthyens (Chondrichthyes) ou poissons cartilagineux regroupe des poissons assez différents morphologiquement les uns des autres, comme les raies et requins, très variés en taille comme le sagre elfe qui mesure 17 centimètres (adulte) et le requin baleine qui lui atteint 18 mètres de long. On trouve dans cette classe les différentes espèces de requins, de raies et de chimères.

Description[modifier | modifier le code]

Ces poissons possèdent un squelette cartilagineux et une peau recouverte d'écailles placoïdes (en forme de dents). Leur cartilage confère aux chondrichthyens un squelette léger. Il leur faut des nageoires caudales de taille irrégulière pour pouvoir décoller du sol[réf. souhaitée]. Chacune de leurs 5 branchies possède une ouverture propre. Ils ont aussi une paire d'évents. Leur tube digestif possède une valve spiralée. Le système dentaire des chimères est différent de celui des Elasmobranchii: les dents des chimères fusionnent et ne tombent pas, alors que pour les autres espèces de la classe les dents tombent et repoussent en continu. Les dents de ces espèces sont souvent les seuls organes calcifiés[1]. Ils sont le plus souvent ovipares mais certaines espèces de requin pratiquent la gestation interne, soit sans lien mère-embryon (ovovivipare) soit avec un lien (vivipare). L'organe de copulation est issu de la transformation des nageoires pelviennes.

Contrairement aux ostéichthyens, les chondrichtyens ne possèdent pas ou très peu d'os périchondral[2] (os qui remplace le cartilage et se forme au cours du développement chez les ostéichthyens). En revanche, ils présentent une couche de cartilage calcifié prismatique à la périphérie de leurs pièces squelettiques cartilagineuses. Ils n'ont pas non plus de vessie natatoire, et utilisent l'huile de leur foie pour assurer leur flottabilité.

Classification systématique[modifier | modifier le code]

Liste des sous-classes et ordres[modifier | modifier le code]

Les Chondrichthyens sont divisés en deux sous-classes : la classe des Sélaciens, à laquelle appartiennent les raies, les torpilles et les requins ; et la classe des Holocéphales, à laquelle appartiennent les chimères. Les Holocéphales ont leur mâchoire supérieure complètement rattachée au neurôcrane alors qu'elle ne l'est que partiellement chez les Sélaciens.

Les Sélaciens sont divisés en deux groupes :

  • les Pleurotrèmes : ils possèdent des fentes branchiales latérales, tout comme leurs yeux, et leur corps est fusiforme. On trouve le groupe des squales (requins) parmi ces Pleurotrèmes.
  • les Hypotrèmes : leur corps est aplati dorso-ventralement. Leurs nageoires sont hyperdéveloppées et se rejoignent à la tête. Les fentes branchiales se situent sur le ventre. On trouve le groupe des raies et des torpilles parmi ces Hypotrèmes.

Mais cette distinction n'est pas phylogénétique  : le groupe des raies et torpilles est apparu au sein d'un des clades de requins.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le terme chondrichthyens dérive du grec ancien chondros « cartilage » et ichthys « poisson ». Ce terme vient du fait que le squelette est formé de divers cartilages, sans os calcifié.

Liste des classes[modifier | modifier le code]

Selon ITIS :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Gilles Cuny, « La longue histoire des requins », dossier, sur Futura-Sciences,‎ 05/05/2007
  2. G. Lecointre & H. Le Guyader, Classification phylogénétique du vivant, 2006, Belin

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :