Metatheria

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Métathériens (Metatheria) constituent le clade de mammifères thériens comprenant les marsupiaux et toutes les espèces plus proches de ces derniers que des placentaires qui appartiennent eux au clade des euthériens. Ces deux branches ont divergé au Jurassique il y a au moins environ 165 millions d'années[1]. L'ensemble des métathériens existants aujourd'hui, leur dernier ancêtre commun, et tous les descendants de cet ancêtre forment l'infra-classe des marsupiaux (Marsupialia).

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le terme de Metatheria dérive du grec meta qui signifie autre et de thēr qui signifie animal sauvage. Ce terme peut donc se traduire par autre animal sauvage. Il a été proposé par Thomas Henry Huxley en 1880.

Histoire évolutive[modifier | modifier le code]

Les métathériens ce sont probablement séparés des euthériens (la branche des mammifères placentaires) au cours du Jurassique (il y a au moins 165 millions d'années), mais aucune trace fossile de métathériens n'est connue datant de cette époque. Cette datation est déduite de l'âge du plus ancien euthérien récemment découvert, Juramaia[2]. Les métathériens fossiles se distinguent des euthériens par la forme de leurs dents, ils possèdent quatre paires de molaires à chaque mâchoire, tandis que les euthériens (y compris les placentaires) n'ont jamais plus de trois paires[3]. Selon l'utilisation de ce critère, le plus ancien métathérien connu est Sinodelphys, découvert en Chine et qui vivait il y a environ 125 millions d'années[4]. Cela en fait un contemporain de certaines espèces d'euthériens qui ont été trouvés dans le même secteur[5].

Phylogénie simplifiée des thériens d'après Luo et al, 2011[2]:

 Theria
 Metatheria

 Sinodelphys



 Marsupialia (les marsupiaux)



 Eutheria

 Juramaia



 Montanalestes




 Murtoilestes



 Eomaia



 Prokennalestes




 Placentalia (les placentaires)




Classification[modifier | modifier le code]

Les ordres fossiles

Et les genres fossiles suivant[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Luo, Zhe-Xi; Ji, Qiang; Wible, John R.; Yuan, Chong-Xi (2003). "An early Cretaceous tribosphenic mammal and metatherian evolution". Science 302.
  • Zhe-Xi Luo, Chong-Xi Yuan, Qing-Jin Meng and Qiang Ji (2011). "A Jurassic eutherian mammal and divergence of marsupials and placentals". Nature 476 (7361): 442–445.
  • McKenna MC & Bell SK, (1997), Classification of Mammals Above the Species Level. Columbia University Press.

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « A Jurassic eutherian mammal and divergence of marsupials and placentals », Nature, vol. 476,‎ 25 août 2011, p. 442–445 (liens PubMed? et DOI?, lire en ligne) Electronic supplementary material
  2. a, b et c Zhe-Xi Luo, Chong-Xi Yuan, Qing-Jin Meng and Qiang Ji, « A Jurassic eutherian mammal and divergence of marsupials and placentals », Nature, vol. 476, no 7361,‎ 2011, p. 442–445 (liens PubMed? et DOI?)
  3. (en) Benton, Michael J., Vertebrate Palaeontology, London, Chapman & Hall,‎ 1997 (ISBN 0-412-73810-4), p. 306
  4. Zhe-Xi Luo, « An early Cretaceous tribosphenic mammal and metatherian evolution », Science, vol. 302, no 5652,‎ 2003-12-12, p. 1934–1940 (liens PubMed? et DOI?, lire en ligne)
  5. Yaoming last1=Hu Hu, Jin Meng2 last2=Chuankui Li Meng, Yuanqing Li et Y. Wang, « New basal eutherian mammal from the Early Cretaceous Jehol biota, Liaoning, China », Proceedings of the Royal Society B, vol. 277, no 1679,‎ 2010, p. 229–236 (liens PubMed?, PubMed Central? et DOI? ; lire en ligne)