Charles Bouchard (médecin)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Charles Joseph Bouchard)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Charles Bouchard et Bouchard.

Charles Bouchard

Description de cette image, également commentée ci-après

Charles Jacques Bouchard

Naissance
Montier-en-Der (Haute-Marne) (France)
Décès (à 78 ans)
Sainte-Foy-lès-Lyon (France)
Domicile 174, rue de Rivoli (Paris)
Nationalité Drapeau de France Français
Champs Médecine
Anatomo-pathologie
Institutions Hôpital de la Charité de Paris
Université de Strasbourg
Faculté de médecine de Paris

Charles Jacques Bouchard, né à Montier-en-Der (Haute-Marne) le et mort à Sainte-Foy-lès-Lyon le , est un anatomo-pathologiste français. En 1901, il participa au comité qui créa la délégation pour l'adoption d'une langue auxiliaire internationale notamment l'espéranto.

Aperçu biographique[modifier | modifier le code]

Il fait ses études médicales à la faculté de Lyon avec des maîtres comme Benoît Teissier et Joseph Rollet, puis devient à Paris l'élève de Charcot. Il est nommé interne des hôpitaux en 1862 et soutient en 1866 à Paris sa thèse de doctorat intitulée l’Étude sur quelques points de la pathogénie des hémorragies cérébrales. Il est médecin de l'hôpital de la Charité en 1870, médecin des hôpitaux à Bicêtre en 1874, professeur agrégé à partir de 1869. En 1879 il devient titulaire de la chaire de pathologie générale à la Faculté de Paris.

Travaux[modifier | modifier le code]

Bouchard s'intéresse très tôt aux mécanismes pathogéniques. Avec Charcot, il se consacre d'abord à la neuropathologie et décrit les lésions des scléroses de la moelle épinière et des dégénérescences secondaires du faisceau pyramidal. Ils découvrent ensemble l'origine des hématomes intracérébraux, la rupture de petits anévrysmes miliaires sur la paroi des artérioles cérébrales qui seront plus tard dénommés « micro-anévrysmes de Charcot et Bouchard ».

La suite des travaux de Bouchard est consacrée à l'étude des infections, notamment digestives, aux auto-intoxications et aux maladies nutritionnelles. Il est l'auteur du Traité de pathologie générale, un compendium devenu un classique de la littérature médicale en langue française.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Œuvres et publications[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul Le Gendre, Un médecin philosophe, Charles Bouchard. Son œuvre et son temps (1837-1915), Masson, Paris, 1924.

Liens externes[modifier | modifier le code]