Château de Nagoya (Aichi)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Château de Nagoya (Saga)
Le donjon du château de Nagoya

Le château de Nagoya (名古屋城, Nagoya-jō?) est situé à Nagoya, dans la préfecture d'Aichi, au Japon.

Histoire du château[modifier | modifier le code]

Les remparts et le donjon du château

.

Ujichika Imagawa, daimyô du clan Imagawa fit construire le château autour de 1525. Oda Nobuhide s'en empara aux dépens de Imagawa Ujitoyo en 1532, mais l'abandonna par la suite.

En 1610, Tokugawa Ieyasu demanda à divers daimyos de l'aider à construire un nouveau château sur le site. Ce nouveau château allait être construit dans la nouvelle capitale de l'actuelle province d'Owari et bon nombre des matériaux utilisés proviennent du plus petit château de Kiyosu (y compris de son tenshu (donjon)). La construction du château de Nagoya a été achevée en 1612.

Au cours de l'époque d'Edo, le château de Nagoya était le centre de l'une des plus importantes villes possédant un château et l'une des principales étapes le long de la route Minoji qui reliait la route Tokaido à la route Nakasendō.

Jusqu'à l'ère Meiji, le château était la demeure du clan Owari Tokugawa de la famille Tokugawa. Il a été détruit par un incendie durant la Seconde Guerre mondiale, mais le donjon a été reconstruit.

Tour principale en flammes le 14 mai 1945 suite au bombardement américain.
Le château de Nagoya avant 1945

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le château était utilisé comme quartier général de l'armée et comme camp de prisonniers de guerre. Au cours des bombardements du Japon, le château a été incendié lors d'un raid aérien de l'armée américaine le 14 mai 1945. La plupart des décorations du château ont été détruites mais un grand nombre de peintures intérieures ont survécu et ont été préservées jusqu'à ce jour. La reconstruction du donjon a été terminée en 1959.

Aujourd'hui, le donjon est un bâtiment moderne en béton avec climatisation et ascenseurs. En outre, il existe des projets pour reconstruire le palais Hommaru, qui voisinait le donjon et qui a également été détruit par le feu au cours de la guerre. Beaucoup de tableaux de ce palais ont également été sauvés et des répliques de ces tableaux seront placées à leur emplacement approprié lorsque le palais aura été restauré. Pour l'instant, la plupart des objets de l'ancien palais Hommaru ainsi que des répliques de portes coulissantes shoji et la scène reconstruite du théâtre se trouvent au musée d'art Tokugawa à Nagoya.

Caractéristiques du château[modifier | modifier le code]

Kinshachi (金鯱)

Au sommet du donjon se trouvent deux dauphins à tête de tigre en or, appelés kinshachi (金鯱), ou Shachihoko utilisés comme talismans pour la prévention des incendies, il provient de la mythologie chinoise, où, appelé Chiwen (螭吻, prononcé chifun en japonais), il est un des neuf fils du dragon et a la même fonction. Ils sont un symbole de l'autorité du seigneur féodal. Les deux kinshachi ont été temporairement descendus du haut du château et exposés sur les terres du château, et brièvement sur le site de l'Expo 2005 entre le 19 mars et le 19 juin et ont été rendus au château le 9 juillet de la même année.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :