Château de Mihara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Mihara
Image illustrative de l'article Château de Mihara
Emplacement de l'ancien château de Mihara
Nom local 三原城
Début construction 1582
Propriétaire initial Kobayakawa Takakage
Coordonnées 34° 24′ 04.62″ N 133° 04′ 57.57″ E / 34.4012833, 133.0826583 ()34° 24′ 04.62″ Nord 133° 04′ 57.57″ Est / 34.4012833, 133.0826583 ()  
Pays Drapeau du Japon Japon
Préfecture Hiroshima
Ville Mihara

Géolocalisation sur la carte : Japon

(Voir situation sur carte : Japon)
Château de Mihara

Le château de Mihara (三原城, Mihara-jō?), aussi connu sous le nom de château de Ukishiro, est un hirashiro (château en plaine) situé à Mihara, préfecture de Hiroshima au Japon.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château de Mihara fut construit en 1582 par Kobayakawa Takakage pour protéger le littoral du clan Mori[1]. Bâti sur la côte, le château était relié à deux petites îles, ce qui explique son surnom de Ukishiro (château flottant). Il possédait trois mottes castrales, trente-deux yagura (poivrières) et quatorze portes. Le tenshu (donjon) ne fut jamais construit bien que ses fondations soient terminées et leurs dimensions laissent penser que cela aurait été le plus grand donjon jamais construit au Japon.

Après que Toyotomi Hideyoshi a conquis Kyūshū, il remercia Takakage pour sa loyauté en lui donnant des terres dans les provinces de Chikuzen, Chikugo et Bizen, en conséquence de quoi il s'installa au château de Najima. Après sa retraite en 1595, il retourna cependant résider au château de Mihara où il mourut en 1597.

Durant la restauration de Meiji, le château de Mihara échappa à la destruction que connurent la plupart des châteaux japonais à cette époque, essentiellement parce qu'il fut utilisé comme base de la marine impériale japonaise. Mais beaucoup de ses murs en pierres furent mis à terre et tous les bâtiments démolis quand la gare de chemin de fer de Mihara fut construite dans le château en 1894 suite au décommissionnement de la base navale. La démolition fut complète quand en 1975, une gare du shinkansen et les voies coupèrent en deux ce qui restait du site[2].

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Les ruines sont préservées dans un parc, bien que la présence du shinkansen gêne la promenade autour des restes du château[3]. La base du tenshu est toujours en place et il est possible de s'y tenir et d'avoir une belle vue sur la ville de Mihara.

Galerie[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

  •  Morton S. Schmorleitz, Castles in Japan, Tokyo, Charles E. Tuttle Co.,‎ 1974

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :