Château de Kiyosu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Kiyosu
Image illustrative de l'article Château de Kiyosu
Nom local 清洲城
Début construction Entre 1394 et 1427
Propriétaire initial Shiba Yoshishige
Coordonnées 35° 13′ 01″ N 136° 50′ 38″ E / 35.217, 136.844 ()35° 13′ 01″ Nord 136° 50′ 38″ Est / 35.217, 136.844 ()  
Pays Drapeau du Japon Japon
Région Chūbu
Préfecture Aichi
Commune Kiyosu

Géolocalisation sur la carte : Japon (ouest)

(Voir situation sur carte : Japon (ouest))
Château de Kiyosu

Géolocalisation sur la carte : Japon

(Voir situation sur carte : Japon)
Château de Kiyosu
Le tenshu du château de Kiyosu

Le château de Kiyosu (清洲城, Kiyosu-jō?) sert de base d'opérations à Oda Nobunaga[1] durant la seconde moitié de l'époque Sengoku du Japon féodal. Il se trouve dans la ville de Kiyosu, préfecture d'Aichi au Japon.

L'actuelle reconstruction partielle date de 1989[1],[2] et a été réalisée à l'occasion du centenaire de la ville moderne de Kiyosu.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château de Kiyosu Castle est construit entre 1394 et 1427[3] et appartient d'abord à Shiba Yoshishige, alors chef du clan Shiba et shugo (gouverneur) de la province d'Owari. Dès que le bâtiment est terminé, Oda Toshisada fest installé comme shugodai (vice-gouverneur de la province). Il est possible que le château ait été conçu comme forteresse défensive destinée à protéger le château d'Orizu, siège du gouvernement provincial d'Owari jusqu'à sa destruction à l'issue d'une bataille en 1476. Après la perte du château d'Orizu, le gouvernement se déplace à Kiyosu, ce qui entraîne la prospérité de la ville.

Opérant à partir du château de Nagoya, Oda Nobunaga s'empare du château de Kiyosu en 1555. Après sa mort, son second fils, Nobukatsu, prend le contrôle du château et entreprend des travaux de restauration à grande échelle en 1586[2].

Reconstruction[modifier | modifier le code]

En 1610, la capitale d'Owari est déplacée de Kiyosu à Nagoya toute proche sur l'ordre de Tokugawa Ieyasu. Ville prospère de 60 000 habitants à une époque, presque toute la ville disparaît dans ce qui est appelé le « déménagement de Kiyosu ».

Des parties du château de Nagoya ont été bâties avec des matériaux de construction provenant du château de Kiyosu. Comme une partie de ces matériaux avait été prise de la tour du château de Kiyosu, un des noms de la yagura nord-ouest de la forteresse Ofukemaru du château de Nagoya est conséquemment la « yagura de Kiyosu »[2]. Le château de Kiyosu fut en usage jusqu'à l'avènement de la période Edo au XVIIIe siècle. Tokugawa Yoshinobu, descendant de Tokugawa Ieyasu, est le dernier propriétaire du château.

Les kinshachi (金鯱) originaux se trouvent à présent au temple bouddhiste Sōfuku-ji de Gifu dans la préfecture de Gifu voisine.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]