Château de Bitchū Matsuyama

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bitchū Matsuyama
Image illustrative de l'article Château de Bitchū Matsuyama
Vue sur le château, avec le palais (honmaru) au premier plan et le donjon à deux étages (tenshu) en arrière plan
Nom local 備中松山城
Période ou style Époque Sengoku et époque d’Edo
Type Château japonais
Début construction 1331
Propriétaire initial Takahashi Muneyasu
Destination actuelle Tourisme
Protection Bien culturel important
Coordonnées 34° 48′ 33″ N 133° 37′ 20″ E / 34.809089, 133.622325 ()34° 48′ 33″ Nord 133° 37′ 20″ Est / 34.809089, 133.622325 ()  [1]
Pays Drapeau du Japon Japon
Préfecture Okayama
Commune Takahashi

Géolocalisation sur la carte : Japon

(Voir situation sur carte : Japon)
Bitchū Matsuyama

Le château de Bitchū Matsuyama (備中松山城, Bitchū Matsuyama-jō?) est un château japonais situé à Takahashi, préfecture d'Okayama, au Japon. Il s’agit du plus haut château de l’archipel en termes d’altitude (480 m).

Historique[modifier | modifier le code]

Une première fortification fut construite à l’origine sur le site actuel du mont Gagyū par Akiba Shigenobu en 1240. C’est Takahashi Muneyasu qui l’agrandit et la transforma en un château en 1331. Mizunoya Sakyonosuke Katsumune le transforma grandement en 1683, lui conférant l’architecture que nous connaissons de nos jours[2]. Le donjon principal (tenshu) avait la particularité de n’avoir que deux étages, bien moins que la plupart des châteaux. C’était cependant suffisant, l’édifice se tenant sur un sommet. Le palais du daimyo était lui construit au pied de la montagne ; Itakura Katsuyoshi devint maître des environs en 1744 et ses descendants occupèrent le château jusqu’à la restauration Meiji[3]. La fin de l’époque d’Edo entraîna la destruction partielle puis l’abandon de l’édifice, qui tomba peu à peu en ruines. En 1929 toutefois, des travaux de rénovation furent entrepris[4]. Trois parties purent être sauvées : une section du mur d’enceinte, la tour Nijū (Nijū yagura) et le donjon.

Plus récemment, plusieurs autres parties du château ont été intégralement reconstruites, si bien que l’ensemble a été reconnu bien culturel important du Japon[5].

Architecture et site[modifier | modifier le code]

Le château de Bitchū Matsuyama est le plus haut yamashiro (château bâti sur un sommet) du Japon, culminant au sommet du mont Gagyū à 478 m[4]. C’est aussi le seul yamashiro à avoir conservé son donjon d’origine. Aujourd’hui encore, seul un chemin de randonnée permet l’ascension finale pour atteindre l’édifice.

À cause de la surface limitée au sommet, les murs d’enceinte sont bâtis à flanc et se confondent parfois avec le roc naturel[6].

Galerie[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Morton S. Schmorleitz, Castles in Japan, Charles E. Tuttle Co.,‎ 1974 (ISBN 0-8048-1102-4)
  • Stephen Turnbull et Peter Dennis, Japanese castles 1540-1640, Osprey Publishing,‎ 2003 (ISBN 9781841764290)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées sur Google Maps
  2. (en) « Bitchu Matsuyama Castle », jcastle.info (consulté le 1/2/2011)
  3. (en) Jennifer Tom, Charles Han et Tomoko Uchizono, « Bitchu-Matsuyama Castle » (consulté le 1/2/2011)
  4. a et b Turnbull et Dennis 2003, p. 56
  5. (en) « Bitchū Matsuyama Castle », japanese-castle-explorer.com (consulté le 1/2/2011)
  6. Turnbull et Dennis 2003, p. 34-35

Source de la traduction[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Bitchū Matsuyama Castle » (voir la liste des auteurs).