Château de Toba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Toba
Image illustrative de l'article Château de Toba
Une partie des fondations du donjon principal du château de Toba
Nom local 鳥羽城
Début construction 1594
Propriétaire initial Kuki Yoshitaka
Coordonnées 34° 28′ 50.977″ N 136° 50′ 40.379″ E / 34.48082694, 136.8445497234° 28′ 50.977″ Nord 136° 50′ 40.379″ Est / 34.48082694, 136.84454972  
Pays Drapeau du Japon Japon
Région Kansai
Préfecture Mie
Localité Toba

Géolocalisation sur la carte : Japon (sud)

(Voir situation sur carte : Japon (sud))
Château de Toba

Géolocalisation sur la carte : Japon

(Voir situation sur carte : Japon)
Château de Toba
Plan du château de Toba

Le château de Toba (鳥羽城, Toba-jō?) est un château japonais (à présent en ruines) situé à Toba, préfecture de Mie au Japon. Durant toute l'époque d'Edo, le château de Toba est le centre administratif du domaine de Toba, domaine féodal de la province de Shima du shogunat Tokugawa. Le site est désigné « site historique » par la préfecture de Mie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Situé sur la côte de la baie d'Ise, avec son entrée principale face à l'océan, le château de Toba est également connu sous le nom château flottant de Toba (鳥羽 の 浮城, Toba-no-uki-jō?) ou château aux deux couleurs ( 二 色 城, Nishoku-jō?) (du fait que son côté vers la mer est peint en noir, et son côté vers la terre est en blanc ).

Le château est construit en 1594 par Kuki Yoshitaka, un amiral sous Toyotomi Hideyoshi, qui commande une force de pirates japonais, qui dominent la région de la baie d'Ise au cours de la période Sengoku. Le clan Kuki règne pendant trois générations jusqu'en 1633.

Après trois générations du clan Kuki jusqu'en 1633, le château passe sous le contrôle de Naito Tadashige qui l'agrandit en ajoutant une deuxième et une troisième cour intérieure. Il est ensuite occupé par divers daimyō au début de l'époque d'Edo, jusqu'à ce qu'il entre en possession du clan Inagaki en 1725. Les Inagaki dirigent le domaine de Toba d'une valeur de 30 000 koku pendant huit générations jusqu'à la restauration de Meiji. Le tenshu (donjon) à deux étages du château, construit en 1633, est détruit en 1854 au cours de l'un des grands séismes Ansei et n'est pas reconstruit.

Les structures restantes du château sont détruites en 1871 sur ordre du nouveau gouvernement de Meiji. L'hôtel de ville de Toba, une école élémentaire municipale, le parc Shiroyama et l'aquarium de Toba (en) occupent à présent l'emplacement de l'ancien château.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Morton S. Schmorleitz, Castles in Japan, Tokyo, Charles E. Tuttle Co.,‎ 1974 (ISBN 0-8048-1102-4), p. 144–145
  • (en) Hinago Motoo, Japanese Castles, Tokyo, Kodansha,‎ 1986 (ISBN 0-87011-766-1), p. 200
  • (en) Jennifer Mitchelhill, Castles of the Samurai : Power and Beauty, Tokyo, Kodansha,‎ 2004 (ISBN 4-7700-2954-3), p. 112
  • (en) Stephen Turnbull, Japanese Castles 1540-1640, Osprey Publishing,‎ 2003 (ISBN 1-84176-429-9), p. 64


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Source[modifier | modifier le code]