Château de Koromo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Château de Komoro.
Château de Koromo
Image illustrative de l'article Château de Koromo
La yagura reconstruite du château de Koromo
Nom local 大垣城
Architecte Naito Masamitsu
Début construction 1782
Coordonnées 36° 04′ 33″ N 137° 09′ 48″ E / 36.07583, 137.1633336° 04′ 33″ Nord 137° 09′ 48″ Est / 36.07583, 137.16333  
Pays Drapeau du Japon Japon
Région Chūbu
Préfecture Aichi
Localité Toyota

Géolocalisation sur la carte : Japon (ouest)

(Voir situation sur carte : Japon (ouest))
Château de Koromo

Géolocalisation sur la carte : Japon

(Voir situation sur carte : Japon)
Château de Koromo

Le château de Koromo (挙母城, Koromo-jō?) se trouve à Toyota, préfecture d'Aichi au Japon. À la fin de la période Edo, le château était le siège du clan Naitō, daimyō du domaine de Koromo. Le château était aussi connu sous le nom Shichishū-jō七州城 (?).

Histoire[modifier | modifier le code]

Une fortification fut construite près de l'actuel site du château de Koromo durant l'époque de Kamakura et l'endroit était contesté pendant l'époque Sengoku entre le clan Imagawa et le clan Oda. Après l'établissement du Shogunat Tokugawa, le clan Miyake (anciennement de Tahara) fut autorisé à retourner à Mikawa et se vit attribuer un domaine de 10 000 koku. En 1600, Miyake Yasusada construisit une jin'ya, résidence fortifiée à 1 kilomètre environ de l'emplacement des fortifications originales et planta des sakura tout autour. La résidence fut surnommée Shichishū-jō七州城 ( ?).

Le clan Naitō fut assigné à Koromo en 1749 quand Naitō Masamitsu fut transféré de la province de Kōzuke. Comme son statut l'autorisait à construire un château, il fit ériger en 1782 un donjon en réduction avec poivrière, yagura et plusieurs portes de tour de guet sur le mont Dojiyama (65 m) près du site de la résidence de Miyake. Le nouveau château était protégé d'un côté par la rivière Yasaku. Du haut du donjon, il était possible de voir sept provinces (Mikawa, Owari, Mino, Shinano, Tōtōmi, Ise, Omi) et le château fut ainsi appelé "Shichishu-jō " (七州城?).

Le clan Naitō resta dans la résidence jusqu'à la restauration Meiji, ensuite de quoi le site du château fut utilisé pour un lycée, le musée d'art de la ville de Toyota et un parc. La yagura de coin est une reconstruction datant de 1959.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Morton S. et Schmorleitz, Castles in Japan, Tokyo, Charles E. Tuttle Co.,‎ 1974, 144–145 p. (ISBN 0-8048-1102-4)
  • Hinago et Motoo, Japanese Castles, Tokyo, Kodansha,‎ 1986 (ISBN 0-87011-766-1), p. 200 pages
  • Jennifer et Mitchelhill, Castles of the Samurai: Power and Beauty, Tokyo, Kodansha,‎ 2004 (ISBN 4770029543), p. 112 pages
  • Stephen et Turnbull, Japanese Castles 1540-1640, Osprey Publishing,‎ 2003 (ISBN 1841764299), p. 64 pages

Liens externes[modifier | modifier le code]