Château de Gifu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Gifu
Image illustrative de l'article Château de Gifu
Le château de Gifu
Nom local 岐阜城
Début construction 1201
Propriétaire initial Famille Nikaido
Coordonnées 35° 26′ 02″ N 136° 46′ 56″ E / 35.433889, 136.78222235° 26′ 02″ Nord 136° 46′ 56″ Est / 35.433889, 136.782222  
Pays Drapeau du Japon Japon
Région historique Région du Chūbu
Subdivision administrative Préfecture de Gifu
Localité Gifu

Géolocalisation sur la carte : Japon

(Voir situation sur carte : Japon)
Château de Gifu

Le château de Gifu (岐阜城?) est un château implanté au sommet du mont Kinka, dans la commune de Gifu. Il fut construit en 1201 par la famille Nikaido pendant la période Kamakura.

Historique[modifier | modifier le code]

D'abord appelé château Inabayama, le château de Gifu est passé entre de nombreuses mains. Bien que considéré comme un château imposant, il fut pris par seize hommes.

Un certain Takenaka Hanbei vint au château pour rendre visite à son frère malade, Saitō Tatsuoki : en réalité, il venait pour l'assassiner. Quand Hanbei le frappa, Tatsuoki fut très surpris ; il imagina qu'une armée ennemie attaquait son château et s'enfuit. C'est ainsi qu'Hanbei prit le château sans difficulté.

Plus tard, Hanbei décida de rendre simplement le château à son frère Tatsuoki. Mais celui-ci avait perdu une part importante de sa réputation et de son honneur à cause de sa couardise lors de la prise du château. Quand Oda Nobunaga attaqua à son tour, beaucoup d'hommes de Tatsuoki prirent la fuite, se souvenant de la lâcheté de leur chef. Après cette victoire facile, Nobunaga agrandit le château et y installa son commandement.

Nobunaga décida de changer le nom du château en château de Gifu, suivant l'exemple d'anciennes pratiques chinoises. Nobunaga rénova le château et le rendit bien plus impressionnant. Luis Frois, un missionnaire jésuite réputé du Portugal, fut personnellement invité par Nobunaga à visiter le château. Après un court séjour à Gifu, Frois vanta le château pour son extraordinaire beauté.

Un emplacement stratégique[modifier | modifier le code]

Le château est idéalement situé sur le sommet d'une montagne dominant Gifu et ses environs, ce qui en a fait à la fois un lieu stratégique, mais aussi un lieu difficile à défendre parce qu'il n'y a autour du château aucune source. Pour y remédier, quatre trous ont été creusés dans la roche pour recueillir l'eau de pluie ainsi que de faibles suintements. On peut encore voir l'un de ces trous, à usage exclusivement militaire, près du château.

Site touristique[modifier | modifier le code]

Le château actuel est une construction en ciment des années 1950. Les visiteurs peuvent y accéder en escaladant les nombreux sentiers du mont Kinka ou en empruntant le funiculaire. La plate-forme d'observation offre une vue panoramique sur la plaine, la rivière Nagara et Nagoya. À certaines dates, l'accès au château est possible la nuit, offrant une vue particulière de la ville.

Sous le niveau supérieur se trouvent trois étages aménagés en musée ; avec en particulier des armures et de nombreuses armes comme des arcs, des lances, des armes de ninjas comme les shurikens. Le musée proprement dit se trouve dans un petit bâtiment annexe : il présente principalement des objets de la vie quotidienne (vaisselle) et des instruments de musique.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Morton S. Schmorleitz, Castles in Japan, Tokyo, Charles E. Tuttle Co.,‎ 1974 (ISBN 0-8048-1102-4), p. 117

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Source de la traduction[modifier | modifier le code]