Château de Kanayama

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kanayamajyo.jpg
Château de Kanayama
Image illustrative de l'article Château de Kanayama
Nom local 金山城
Type Château japonais
Fin construction 1469
Destination actuelle Tourisme
Coordonnées 36° 19′ 04″ N 139° 22′ 39″ E / 36.3178, 139.377475 ()36° 19′ 04″ Nord 139° 22′ 39″ Est / 36.3178, 139.377475 ()  
Pays Drapeau du Japon Japon
Région Kantō
Préfecture Gunma
Commune Ōta

Géolocalisation sur la carte : Japon

(Voir situation sur carte : Japon)
Château de Kanayama

Géolocalisation sur la carte : Préfecture de Gunma

(Voir situation sur carte : Préfecture de Gunma)
Château de Kanayama

Le château de Kanayama (金山城, Kanayama-jō?), également connu sous les noms de château d'Ōta Kanayama et château de Nitta Kanayama, est un yamashiro (château situé sur une hauteur) au sommet du mont Kanayama à Ōta, préfecture de Gunma au Japon.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château de Kanayama fut construit en 1469 par Iwamatsu Iezumi. En 1528, un serviteur du clan Iwamatsu, Yokose Narishige, commença à y régner. Le château résista à des sièges par Uesugi Kenshin en 1574, Katsuyori Takeda en 1580 et Satake Yoshishige en 1583. Le clan Go-Hōjō captura Nagao Akinaga et Yura Kunishige, les daimyo du château de Tatebayashi. Les deux frères cédèrent le château de Kanayama à Hōjō, à la condition qu'il soit libéré. En 1590, au cours de la campagne de Toyotomi Hideyoshi contre le Hōjō, le château de Kanayama fut pris par Maeda Toshiie. À la suite de quoi il fut abandonné et plus jamais utilisé[1]. Les ruines du château (qui ont été partiellement restaurées) sont entretenues par la ville d'Ota.

On a cru jusqu'en 1965 que le tenshu (donjon) du château de Kanayama avait été déplacé au château d'Inuyama par Ishikawa Mitsuyoshi en 1559. Cette théorie fut controuvée à la suite des recherches à grande échelle des travaux de restauration effectuées entre 1961 et 1965, y compris le démantèlement du donjon du château d'Inuyama[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Kanayama Castle
  2. (ja) Norio Nanjō, Tatsuya Naramoto, Nihon no meijō kojō jiten, Hankyū Communications,‎ 1989, 240 p. (lire en ligne)