Burns est piqué

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Burns est piqué
Saison 20
Épisode no 8

Titre original The Burns and The Bees
Titre québécois L'arène des abeilles
Code de production KABF21
1re diffusion aux É.-U. 7 décembre 2008
1re diffusion en France 29 octobre 2009
Tableau noir Jésus n'est pas fou, son anniversaire est à Noël (Jesus is not mad his birthday is on Christmas)
Gag du canapé On voit la famille s'asseoir sur le canapé puis la caméra recule et il s'avère que c'était le reflet dans une boule de noël du sapin
Scénariste Stephanie Gillis
Réalisateur Mark Kirkland
Chronologie
Précédent Les Apprentis Sorciers Lisa la reine du drame Suivant
Listes
Liste des épisodes de la saison 20
Liste des épisodes des Simpson

Burns est piqué (en France) ou L’arène des abeilles (au Québec) est le 8e épisode de la 20e saison de la série Les Simpson.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Burns se rend à la retraite des milliardaires où il gagne au poker l'équipe de basket-ball des Celtics d'Austin. Après avoir vu les singeries du propriétaire des Mavericks de Dallas, Mark Cuban, il essaie de faire de même mais échoue lamentablement. Il essaie donc plutôt de construire un complexe sportif de luxe. Pendant ce temps Lisa a découvert que les abeilles de Springfield meurent et décide d'aider le Professeur Frink à sauver une reine non infectée, et se retrouve avec une barbe d'abeilles. Marge lui trouve une serre abandonnée pour héberger ses abeilles mais celle-ci se trouve à l'emplacement où Burns a choisi de construire son complexe sportif. Lisa tente de convaincre la population de sauver les abeilles mais échoue devant le projet de stade. Elle déprime alors que les abeilles se meurent lentement. Homer et Moe tentent de sauver les abeilles en croisant la reine avec les abeilles africaines tueuses de Moe. Ces abeilles attaquent le stade de Burns qui devient une ruche géante pour les abeilles. Burns y laisse tellement d'argent qu'il lui manque 4 millions de dollars pour atteindre le milliard. Il est donc renvoyé de la retraite des milliardaires qui le renvoient au camping des millionnaires.

Références culturelles[modifier | modifier le code]

  • Le titre original de l'épisode, The Burns and the Bees, est un référence à The birds and the bees équivalent anglophone de l'expression « les abeilles et les fleurs » (euphémisme pour expliquer la sexualité à des enfants en bas âge).
  • Lors du générique, M. Burns semble déguisé en Ebenezer Scrooge et Smithers en Jacob Marley.
  • La Danse des heures est entendue au début de l'épisode.
  • Dans la scène du camp des milliardaires, Burns cite Ted Turner et semble s'adresser aussi à Mark Zuckerberg. On peut aussi apercevoir Richard Branson et deux autres milliardaires tirant à l'arc sur La Joconde, Arrangement en Noir et Gris (« la Mère de Whistler ») et Le Cri.
  • Les milliardaires jouent au Quidditch, le sport d'Harry Potter.
  • Un robot qui ressemble à WALL-E apparait dans une scène apocalyptique où Homer imagine un monde sans miel.
  • La musique qui accompagne les Basket Bell, les pompoms girls de l'équipe de basket de Burns, est le Maple Leaf Rag, de Scott Joplin, qui a été composé en 1899.
  • Au moment de se faire éjecter de la retraite des milliardaires, Burns fait référence au Parrain.

Notes[modifier | modifier le code]

Le générique de cet épisode a été entièrement redessiné sur le thème de Noël, les scènes extérieures se déroulant sous la neige. Le générique est d'ailleurs précédé brièvement du début de Mon beau sapin

Audience américaine[modifier | modifier le code]

L'audience aux États-Unis a atteint lors de sa première diffusion 6,19 millions de téléspectateurs, faible total probablement lié à l'horaire inhabituel de diffusion de cet épisode.

Cet épisode est la 4e plus faible audience de la série, devançant, Ma plus belle histoire d'amour, c'est toi (Saison 15).

Notes et références[modifier | modifier le code]