Le Bon, le Triste et la Camée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Bon, le Triste et la Camée
Saison 20
Épisode no 17

Titre original The Good, the Sad and the Drugly
Titre québécois Le bon, l'abrutie et l'achalant
Code de production LABF07
1re diffusion aux É.-U. 19 avril 2009
1re diffusion en France 12 novembre 2009
1re diffusion au Québec 14 janvier 2010
Tableau noir Je ne me moquerai pas du téléphone dépassé du professeur
Gag du canapé La famille se taille un chemin à coup de machette jusqu'au canapé qui est occupé par leur équivalents homme-singes
Scénariste Marc Wilmore
Réalisateur Rob Oliver
Chronologie
Précédent Mini Minette Maya Moe Mon père avait tort Suivant
Listes
Liste des épisodes de la saison 20
Liste des épisodes des Simpson

Le Bon, le Triste et la Camée (France) ou Le bon, l'abrutie et l'achalan (Québec) (The Good, the Sad and the Drugly) est le 17e épisode de la saison 20 de la série télévisée Les Simpson

Synopsis[modifier | modifier le code]

Milhouse est renvoyé de l'école élémentaire de Springfield après avoir endossé à lui seul la responsabilité d'une farce élaborée avec Bart Simpson. Celui-ci lui promet de venir lui rendre visite tous les jours. Mais, lors d'une visite à son Grand-Père à la maison de retraite, il tombe amoureux d'une fille, Jenny, venue apporter des biscuits aux personnes âgées.

Lorsque sa punition prend fin, Milhouse s'aperçoit que Bart l'a abandonné pour une fille. Se sentant trahi, il fait tout pour gâcher leur complicité. Jenny quitte Bart et ce dernier achète un bouquet de roses et s'excuse, mais il s'avère que les deux choses sont destinées à Milhouse. Les deux amis se réconcilient et élaborent une nouvelle blague.

De son côté, Lisa Simpson qui devait faire un exposé sur le devenir de Springfield dans 50 ans, devient dépressive, s'étant aperçue que la planète serait alors pratiquement détruite par l'homme. Ses parents l'emmènent chez une psychiatre qui lui prescrit des drogues anti-dépression. Mais Lisa devient trop positive et manque d'embrasser le ventilateur, ce qui conduit Marge à lui confisquer les pilules.

Références culturelles[modifier | modifier le code]

Erreurs[modifier | modifier le code]

  • Dans la première scène, Willie est assommé par les lettres de "Springfield elementary school" dont les "N" forment ensuite trois "Z" symbolisant le sommeil. Or il n'y a que deux "N" dans "Springfield elementary school".
  • Ce n'est pas une erreur car c'est la lettre "M" à laquelle il manque une barre. On le devine car le côté est rogné comme ciselé et légèrement plus incliné que les autres. Et l'on voit clairement la lettre se casser en deux lorsqu'elles se démontent toutes.

Notes et références[modifier | modifier le code]