Benzoate de sodium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Benzoate de sodium
Benzoate de sodium
Identification
Nom IUPAC benzoate de sodium
Synonymes Sobenate
No CAS 532-32-1
No EINECS 208-534-8
PubChem 517055
No E E211
FEMA 3025
SMILES
InChI
Apparence poudre cristalline blanche hygroscopique ou granulés[1]
Propriétés chimiques
Formule brute C7H5NaO2  [Isomères]
Masse molaire[2] 144,1032 ± 0,0066 g/mol
C 58,34 %, H 3,5 %, Na 15,95 %, O 22,21 %,
pKa 4,2
Propriétés physiques
fusion au-dessus de 300 °C[1]
Solubilité dans l'eau à 20 °C : 630 g·l-1[1]
Masse volumique 1,44 g·cm-3[1]
d'auto-inflammation >500 °C[1]
Point d’éclair >100 °C[1]
Précautions
Directive 67/548/EEC
Nocif
Xn


SIMDUT[3]

Produit non contrôlé
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le benzoate de sodium, de formule chimique (Na+ + C6H5COO-) est le sel de sodium de l'acide benzoïque. Soluble à raison de 640 parts pour 1000 d'eau à 25 °C. Le benzoate de sodium précipite en présence d'un acide concentré (ex.: l'acide sulfurique concentré) en donnant de l'acide benzoïque (très peu soluble dans l'eau) dont on peut analyser plus facilement le point de fusion. Sa dissolution aqueuse engendre une augmentation du pH.

Présence à l'état naturel[modifier | modifier le code]

L'acide benzoïque présent naturellement dans certains fruits comme les canneberges ou airelles à des concentrations de l'ordre de 0,6 g·l-1[4].

L’acide benzoïque présent dans les produits laitiers par la fermentation de l’acide hippurique à des concentrations de l'ordre de 16 mg·kg-1[5].

Production[modifier | modifier le code]

L'acide benzoïque est produit industriellement selon 3 voies:

L'acide benzoïque est ensuite dissout dans une solution d'hydroxyde de sodium pour former du benzoate de sodium.

Usages[modifier | modifier le code]

Le benzoate de sodium est utilisé comme conservateur alimentaire[6], autorisé sous condition et référencé en Europe sous le code E211[7]. Sa concentration limite d'utilisation varie suivant les aliments, de 150 ppm (exprimées en quantités d’acides libres) dans les boissons aromatisées à 2 000 ppm (0,2 %) dans les betteraves rouges cuites[7].

Aux États-Unis, la Food and Drug Administration limite la concentration d'utilisation dans les aliments à 0,1 %[8].

Effets sur la santé[modifier | modifier le code]

Cet additif est autorisé, mais il est suspecté, seul ou en association avec des colorants et additifs alimentaires d'avoir des effets sur la santé des enfants.

Des colorants s’étaient déjà montrés capables d’exacerber l'hyperactivité, syndrome qui affecte de nombreux enfants aux USA[9], mais selon une étude[10] publiée en septembre 2007, le benzoate de sodium pourrait aussi être un facteur d’hyperactivité, cette fois chez des enfants de la population générale et pas seulement chez des enfants déjà hyperactifs. Les chercheurs doivent encore vérifier s’il s’agit d’une synergie entre le benzoate de sodium et certains colorants, ou si c’est l’effet du seul benzoate de sodium.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f BENZOATE DE SODIUM, fiche de sécurité du Programme International sur la Sécurité des Substances Chimiques, consultée le 9 mai 2009
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. « Benzoate de sodium » dans la base de données de produits chimiques Reptox de la CSST (organisme québécois responsable de la sécurité et de la santé au travail), consulté le 25 avril 2009
  4. « jus d'airelles rouges », Biotta.
  5. « Denrées alimentaires d'origine animale dans la nutrition : Différents composants du lait », Station de recherche Agroscope Liebefeld-Posieux ALP.
  6. Codex Alimentarius, Noms de catégorie et système international de numérotation des additifs alimentaires. CAC/GL 36-1989, p1-35. [lire en ligne] [PDF]
  7. a et b Commission européenne, « La directive 95/2/CE concernant les additifs alimentaires autres que les colorants et les édulcorants », Journal officiel, no L 61,‎ 18/03/1995, p. 1-56. [lire en ligne] [PDF]
  8. « HHS § 184.1733 Sodium benzoate. », Food and Drug Administration.
  9. Joseph Arul, professeur de science et technologie des aliments à l'Université Laval, cité par The Lancet
  10. Food additives and hyperactive behaviour in 3-year-old and 8/9-year-old children in the community : A randomised, double-blinded, placebo-controlled trial (Étude de l'Université de Southampton (RU), présentée dans la version en ligne de la revue médicale The Lancet du 7 septembre 2007, conduite sur un panel d’enfants de 3, 8 et 9 ans qui ont bu des boissons contenant du benzoate de sodium