Job for a Cowboy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Job for a Cowboy

Description de cette image, également commentée ci-après

Job for a Cowboy, au Hellfest 2008, en France.

Informations générales
Pays d'origine Glendale (Arizona),
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Death metal, deathcore (débuts)
Années actives Depuis 2005
Labels Metal Blade, King of the Monsters
Site officiel Jfacmetal.com
Composition du groupe
Membres Jonny Davy
Al Glassman
Nick Schendzielos
Tony Sannicandro
Anciens membres Jon Rice
Ravi Bhadriraju
Andrew Arcurio
Chad Staples
Andy Rysdam
Brent Riggs
Elliott Sellers
Bobby Thompson

Job for a Cowboy est un groupe de death metal américain originaire de Glendale (Arizona). Formé en 2003, le premier album du groupe, Genesis est commercialisé en 2007, et atteint la 54e place du classement Billboard 200 avec 13 000 exemplaires vendus à sa première semaine de parution. Leur second album, Ruination, commercialisé en 2009, se vend à 10 600 exemplaires aux États-Unis, une semaine après parution, et atteint la 42e place du Billboard 200. le groupe se compose du chanteur Jonny Davy, des guitaristes Tony Sannicandro et Al Glassman, et du bassiste Nick Schendzielos, Davy étant le seul premier membre du groupe restant.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et Doom (2003–2006)[modifier | modifier le code]

Job for a Cowboy est fondé à Glendale, dans l'Arizona, en décembre 2003[1] par le chanteur Jonny Davy, les guitaristes Ravi Bhadriraju et Andrew Arcurio, le bassiste Chad Staples, et le batteur Andy Rysdam, tandis que la moyenne d'âge du groupe ne dépassait pas 15 ou 16 ans[2]. En 2004, ils créent leur profil sur MySpace, poste de nombreuses chansons en ligne, et se popularisent rapidement auprès des internautes dans le monde[3]. En 2004, ils créent leur profil sur MySpace, poste de nombreuses chansons en ligne, et se popularisent rapidement auprès des internautes dans le monde[3]. Plus tard cette même année, Staples et Rysdam quittent Job for a Cowboy et sont remplacé par Brent Riggs et Elliott Sellers, respectivement, à la basse et à la batterie[2]. Le nombre de visites sur leur profil MySpace explose fin 2005 alors que le groupe fait paraître leur premier EP, intitulé Doom[3]. L'EP attire l'attention du label indépendant d'Arizona, King of the Monsters, qui distribue par la suite le disque original du groupe[2].

Job for a Cowboy fait une longue tournée promotionnelle pour son EP, avec trois performances à la tournée Sounds of the Underground (en)[3]. À la fin de l'année, le groupe obtient un contrat professionnel au label Metal Blade Records[3], qui distribue à son tour l'EP Doom avec cette fois une chanson bonus[2]. La même année (2006), Arcurio quitte le groupe, et Bobby Thompson rejoint le groupe[2]. Tandis que Job for a Cowboy se focalise sur l'écriture de son premier album studio, Sellers annonce son départ du groupe, pour qu'il puisse retourner faire ses études, juste après l'enregistrement de l'album[3]. À la recherche d'un batteur permanent, le groupe poste une annonce sur le site Internet Blabbermouth.net[4] qui sera par la suite aperçu par Jon « The Charn » Rice. Il crée sa propre vidéo, postée sur YouTube, puis envoie le lien au groupe[3]. Peu après, Rice est engagé[5].

Genesis (2007–2008)[modifier | modifier le code]

En mars 2007, Job for a Cowboy achève son premier album studio, Genesis[6]. L'album est enregistré au Blue Light Audio Media à Phoenix, dans l'Arizona, aux côtés du producteur Cory Spotts. Il est mixé par le guitariste de Sabbat, Andy Sneap ; commercialisé le 15 mai, l'album atteint la 54e place du classement Billboard 200, et se vend à près de 13 000 exemplaires après sa première semaine de parution, ce qui fait de Genesis l'album d'un groupe débutant heavy metal le plus rentable depuis le premier album de Slipknot en 1999[3]. L'album est majoritairement bien accueilli, le magazine Kerrang! notant qu'il s'agit d'« un album qui balaye littéralement n'importe qui sur les scènes death et grind » et de l'« un des albums metal à acheter immédiatement[7]. »

En juin 2007, le groupe participe au Download Festival au Donington Park, en Angleterre[8]. Le groupe joue également au festival Sounds of the Underground (en) aux côtés d'Amon Amarth, de Chimaira, Gwar, et Shadows Fall[8]. En octobre, Job for a Cowboy participe au Radio Rebellion Tour 2007, avec Behemoth, Gojira et Beneath the Massacre[9]. Le groupe se présente également sur scène au Gigantour 2008 avec Megadeth, Children of Bodom, In Flames et High on Fire[10]. Plus tard, leur participation au festival Wacken Open Air en Allemagne est confirmée[11], idem pour une seconde apparition au Download Festival en Angleterre[12]. Job for a Cowboy embarque pour une tournée américaine entre novembre et décembre 2008 aux côtés de Hate Eternal et All Shall Perish[13]. Fin 2008 le guitariste Ravi Bhadriraju quitte for a Cowboy pour retourner faire des études dans le domaine médical ; il est remplacé par l'ancien guitariste de Despised Icon, Al Glassman[14].

Ruination et Gloom (2009–2011)[modifier | modifier le code]

Le 1er mai 2009, le groupe annonce la fin de l'enregistrement de son second album studio, Ruination, aux AudioHammer studios de Sanford (Floride) avec le producteur Jason Suecof (en)[15]. L'album marque les débuts du batteur Jon « The Charn » Rice, qui est dans le groupe depuis la tournée Genesis, et également du guitariste Al Glassman[15]. Ruination est commercialisé à l'international le 7 juillet 2009 par le label Metal Blade Records[16]. L'album se vend autour de 10 600 exemplaires aux États-Unis, atteignant la 42e place du classement Billboard[17]. Job for a Cowboy participe au second Mayhem Festival, avec Cannibal Corpse et Whitechapel.

Début 2011, le groupe débute sur un nouvel EP[18] enregistré en février aux Audiohammer Studios de Sanford, en Floride, avec le producteur Jason Suecof[19]. Avant la session d'enregistrement, le bassiste Brent Riggs et le guitariste Bobby Thompson quittent le groupe, et se voient remplacer par Nick Schendzielos de Cephalic Carnage et Tony Sannicandro, respectivement. Le 13 avril 2011, une vidéo du batteur Jon Rice jouant une nouvelle chanson en studio, est mise en ligne[20]. Job for a Cowboy fait paraître son nouvel EP, intitulé Gloom, le 7 juin 2011, uniquement par téléchargement[21]. Job for a Cowboy entre aux Audio Hammer Studios pour début de nouveaux enregistrements. Le groupe travaille sur un projet en collaboration avec Jason Suecof, Eyal Levi de Dååth, et Ronn Miller[22].

Demonocracy (depuis 2012)[modifier | modifier le code]

Le 21 février 2012, Job for a Cowboy fait paraître son premier single de son nouvel album Demonocracy, intitulé Nourishment Through Bloodshed sur la page YouTube du label Metal Blade Records[23]. Le 20 mars 2012, Job for a Cowboy met en ligne la chanson Black Discharge[24] et le 2 avril, la chanson Imperium Wolves[25]. Demonocracy paraît le 1er avril 2012 et atteint 4 900 ventes sa première semaine après parution, l'amenant à la 87e place du Billboard 200[26]. Cet été, ils participent au Summer Slaughter (en) avec Cannibal Corpse, Between the Buried and Me, et The Faceless.

Le 21 octobre 2013, le groupe annonce sur Facebook l'enregistrement d'un quatrième album. Le batteur du groupe, Jon « The Charn » Rice, annonce quelques jours après son départ du groupe[27],[28].

Style musical[modifier | modifier le code]

Le groupe démarre à la base en tant que groupe deathcore, mais change de style pour celui du death metal avec la parution de son premier album studio Genesis[29],[30]. Il est décrit au journal The New York Times comme « un groupe originaire d'Arizona avec une sonorité brute qui descend (indirectement) du punk hardcore[31] » et comme « un groupe qui défonce tout sur son passage » par le magazine Rolling Stone[32].

Formation[modifier | modifier le code]

Membres actuels
Membres actuels de session
  • Danny Walker – batterie (depuis 2013)
Anciens membres
  • Chad Staples – guitare basse (2003–2004)
  • Andy Rysdam – batterie (2003–2004)
  • Andrew Arcurio – guitare lead (2003–2006)
  • Ravi Bhadriraju – guitare rythmique (2003–2008)
  • Elliott Sellers – batterie (2004–2006)
  • Brent Riggs – guitare basse, chœur (2004–2011)
  • Bobby Thompson – guitare lead (2006–2011)
  • Jon « The Charn » Rice – batterie (2007–2013)

Discographie[modifier | modifier le code]

Vidéographie[modifier | modifier le code]

Année Titre Album originel Réalisateur
2006 Entombment of a Machine Doom Richie Valdez[33]
2007 Embedded Genesis Popcore[34]
2008 Altered from Catechization Doug Spangenberg[35],[36]
2009 Unfurling a Darkened Gospel Ruination
2010 Ruination Kevin McVey[37]
2012 Tarnished Gluttony Demonocracy Michael Panduro[38]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Job for a Cowboy - Biography », Metal Blade Records,‎ 19 novembre 2008 (consulté le 19 novembre 2008).
  2. a, b, c, d et e (en) Deming, Mark, « Job for a Cowboy > Biography », sur Allmusic (consulté le 7 septembre 2008).
  3. a, b, c, d, e, f, g et h Deming, Mark, « Job for a Cowboy > Biography » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Allmusic. Consulté le 7 septembre 2008.
  4. (en) « Job for a Cowboy Parts Ways with Drummer, Seeks Replacement », Blabbermouth.net,‎ 3 octobre 2006 (consulté le 14 novembre 2008).
  5. (en) « Job for a Cowboy Announces New Drummer », blabbermouth.net,‎ 10 janvier 2007 (consulté le 17 septembre 2008).
  6. (en) « Job for a Cowboy Completes Work on New Album 'Genesis' », blabbermouth.net,‎ 1er mars 2007 (consulté le 17 septembre 2008).
  7. « Job for a Cowboy's Debut Has "Exceeded Expectations" », Roadrunner Records,‎ 24 mai 2007 (lire en ligne).
  8. a et b (en) « Job For A Cowboy Confirmed For Download Festival and Sounds of the Underground 2007 », Metal News, metalunderground.com,‎ 16 avril 2007 (consulté le 19 septembre 2008).
  9. (en) « Job for a Cowboy, Behemoth, Gojira, Beneath the Massacre: North American Dates Announced », blabbermouth.net,‎ 13 août 2007 (consulté le 19 septembre 2008).
  10. « Gigantour Lineup Officially Announced », blabbermouth.net,‎ 1er janvier 2008 (consulté le 19 septembre 2008).
  11. (en) « Job for a Cowboy, Unearth Confirmed For Germany's Wacken Open Air Festival », blabbermouth.net,‎ 19 février 2008 (consulté le 19 septembre 2008).
  12. (en) « Download Festival 2008: Line Up » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 19 septembre 2008.
  13. (en) « Job for a Cowboy, Hate Eternal, All shall perish: U.S. Dates Announced », blabbermouth.net,‎ 13 août 2008 (consulté le 28 octobre 2008).
  14. (en) « Job for a Cowboy Confirms Guitarist Split, Prepares to Enter Studio », Blabbermouth.net, Roadrunner Records,‎ 13 décembre 2008 (consulté le 5 décembre 2008).
  15. a et b (en) Keith Carman, « Job for a Cowboy Finish Recording New Album », Exclaim!,‎ 1er mai 2009 (consulté le 13 mai 2009).
  16. (en) « Job for a Cowboy: New Album Artwork Unveiled », Blabbermouth.net, Roadrunner Records,‎ 21 mai 2009 (consulté le 22 mai 2009).
  17. (en) « Job for a Cowboy's 'Ruination' Lands On Billboard Chart », sur Blabbermouth.net (consulté le 15 juillet 2009).
  18. (en) Mitchell Peters, « Slayer, Manson Unleashing 'Mayhem' on Tour », Billboard, Nielsen Business Media,‎ 28 janvier 2009 (consulté le 13 mai 2009).
  19. (en) « Job for a Cowboy Recording New EP Unveiled », Blabbermouth.net, Roadrunner Records,‎ 14 février 2011 (consulté le 22 mai 2009).
  20. (en) « Job For A Cowboy Return! », Blabbermouth.net, MetalHammer.co.uk,‎ 13 avril 2011 (consulté le 28 avril 2011).
  21. (en) « Exclusive EP Stream: Job for a Cowboy get gloom-y », Metalsucks (consulté le 24 octobre 2011).
  22. (en) « Job For A Cowboy Enter The Studio », sur ThePRP.com (consulté le 16 octobre 2011).
  23. (en) [vidéo] « Job for a Cowboy "Nourishment Through Bloodshed" (Official) », sur YouTube.com/MetalBladeRecords (consulté le 28 février 2012).
  24. (en) « Job for a Cowboy Premieres New Song, "Black Discharge" », sur Metal Underground.com (consulté le 26 mars 2012).
  25. (en) Imperium Wolves, « Job for a Cowboy Streaming New Song », sur Guitar World.com (consulté le 2 avril 2012).
  26. (en) « Job for a Cowboy: 'Demonocracy' First-Week Sales Revealed », sur Blabbermouth.net (consulté le 18 avril 2012).
  27. (fr) « JOB FOR A COWBOY : départ du batteur Jon « The Charn » Rice », sur radio-metal,‎ 30 octobre 2013 (consulté le 2 janvier 2014).
  28. (en) « Job for a Cowboy Tap New Studio Drummer After Jon ‘Charn’ Rice Exits », sur Loudwire,‎ 5 novembre 2013 (consulté le 2 janvier 2014).
  29. (en) Chad Bowar, « Job for a Cowboy - Genesis Review », About.com, The New York Times Company (consulté le 7 août 2008).
  30. (en) Wiederhorn, Jon, « Dawn of the Deathcore », Revolver, Future US, no 72,‎ septembre 2008, pp. 63–66 (ISSN 1527-408X).
  31. (en) Kelefa Sanneh, « Bringing Chaos to This Part of Universe », The New York Times, The New York Times Company,‎ 20 novembre 2007 (consulté le 26 mai 2009)
  32. (en) Steffen, Chris, « Megadeth, In Flames, High on Fire Ground and Pound at Gigantour in New York », Rolling Stone, Jann Wenner,‎ 23 avril 2008 (lire en ligne).
  33. (en) « Portifolio » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Richie Valdez. Consulté le 16 décembre 2008.
  34. (en) « Job for a Cowboy: "Embedded" Video Posted Online », Blabbermouth,‎ 14 mai 2007 (consulté le 8 août 2008).
  35. (en) « Job for a Cowboy - "Altered from Catechization" », MTV Networks (consulté le 9 août 2009).
  36. (en) « Job for a Cowboy - "Unfurling a Darkened Gospel" », MTV Networks (consulté le 9 août 2008).
  37. (en) « Name Info:Kevin McVey », IsThisYour.Name (consulté le 9 août 2008).
  38. (en) « JOB FOR A COWBOY: 'Tarnished Gluttony' Video Released »,‎ 8 août 2012 (consulté le 2 janvier 2014).

Liens externes[modifier | modifier le code]