Arch Enemy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Arch Enemy

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Arch Enemy en concert

Informations générales
Pays d'origine Drapeau de la Suède Suède
Genre musical Death mélodique
Années actives Depuis 1995
Labels Century Media Records
Site officiel www.archenemy.net
Composition du groupe
Membres Alissa White-Gluz
Michael Amott
Sharlee D'Angelo
Daniel Erlandsson
Jeff Loomis
Anciens membres Fredrik Akesson
Johan Liiva
Martin Bengtsson
Peter Wildoer
Gus G.
Christopher Amott
Angela Gossow
Nick Cordle
Logo

Arch Enemy est un groupe de death mélodique suédois, formé en 1995 par l'ex-guitariste de Carcass, Michael Amott. Le groupe a commercialisé neuf albums studio, deux lives, trois EP et deux DVD. Le groupe était à l'origine représenté par Johan Liiva, la chanteuse Angela Gossow ayant pris sa place en 2001. Celle-ci est remplacée en 2014 par Alissa White-Gluz.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts et Black Earth (1996–1997)[modifier | modifier le code]

Arch Enemy a été créé par Michael Amott quand celui-ci a quitté le groupe de grindcore / death metal Carcass. Les deux guitaristes Michael Amott et son frère Christopher Amott (Armageddon) se sont regroupés avec le chanteur Johan Liiva et le batteur de session Daniel Erlandsson dans ce que Michael Amott a appelé « un essai pour joindre une mélodie avec l'agressivité et la technicité »[réf. nécessaire]. Le premier disque du groupe, Black Earth, est commercialisé chez le disparu Wrong Again Records en 1996. Il obtient un bon succès au Japon, achevé par la diffusion sur MTV du single Bury Me An Angel, alors que le succès est plus modéré en Suède[réf. nécessaire]. À ce moment, Arch Enemy était plus un projet solo qu'un vrai groupe : Michael Amott a écrit lui-même toutes les chansons, et a même joué de la basse sur ce disque, contrairement à ce qu'indiquent les crédits de l'album, qui désignent Johan Liiva comme bassiste. Michael Amott a révélé plus tard qu'il a écrit les crédits de cette manière pour que l'album ressemble plus à celui d'un groupe et non pas comme un projet solo. Beaucoup considèrent ce disque comme le plus violent du groupe, caractère adouci sur les disques suivants, mais jamais totalement abandonné.

Stigmata et Burning Bridges (1998-1999)[modifier | modifier le code]

Après la sortie de Black Earth, le groupe change de label, et signe un contrat avec Century Media. En 1998, Arch Enemy sort Stigmata, pour lequel le bassiste Martin Bengtsson et le batteur Peter Wildoer rejoignent le groupe. Cet album obtient l'attention d'une plus large audience, et gagne en popularité en Europe et en Amérique[réf. nécessaire]. Il est aussi le premier album d'Arch Enemy à sortir dans le monde entier[réf. nécessaire]. En 1999, Sharlee D'Angelo prend la place de bassiste, et Daniel Erlendsson est une nouvelle fois recruté pour s'occuper de la batterie, cette fois de manière permanente. Burning Bridges sort, puis est vite suivi par le live Burning Japan Live 1999, initialement prévu pour sortir uniquement au Japon, mais qui est plus tard distribué partout à la demande des fans. Pendant la tournée de Burning Bridges, Sharlee D'Angelo a été temporairement remplacé deux fois, par Dick Lövgren (Meshuggah, ex-Armageddon, ex-In Flames), puis par Roger Nilsson (ex-Spiritual Beggars, Firebird, The Quill). Burning Bridges a marqué un changement au niveau du son principal d'Arch Enemy, qui opte maintenant pour une approche plus mélodique, tout en gardant la touche plus brutale des deux premiers albums.

Wages of Sin, Anthems Of Rebellion et Doomsday Machine avec Angela Gossow (2001–2005)[modifier | modifier le code]

En 2001, Johan Liiva est prié de quitter le groupe. Michael Amott déclara qu'il voulait un frontman plus dynamique, et que les performances en concert du chanteur n'étaient pas suffisantes par rapport au reste du groupe. Johan Liiva est vite remplacé par Angela Gossow, une journaliste amateur allemande, chanteuse de death metal, qui avait donné une cassette démo à Christopher Amott un peu plus tôt au cours d'une interview avec celui-ci. Angela Gossow s'est affirmée en chanteuse réellement compétente, et elle a été accueillie chaleureusement par la plupart des fans.

C'est en 2001 que parait ''Wages of Sin, premier album sur lequel chante Angela Gossow. Au mois de décembre de la même année, Arch Enemy a pris part au concert Japan's Beast Feast 2002, en jouant aux côtés de Slayer et Motörhead. Anthems Of Rebellion sort en 2003 et apporte quelques innovations, comme l'utilisation d'une seconde voix en harmonie dans la chanson End Of The Line. En novembre, le groupe publie l'EP Dead Eyes See No Future, qui contient des extraits live, ainsi que 3 reprises de Manowar, Megadeth et Carcass. En juin 2005, Arch Enemy termine l'enregistrement de leur sixième album, Doomsday Machine. En juillet, le guitariste Christopher Amott quitte le groupe, pour se recentrer sur sa vie personnelle. Il a été temporairement remplacé par le guitariste Gus G. (ex-Dream Evil, Firewind), puis par Fredrik Åkesson. Christopher revient de manière permanente en mars 2007, peu après que le groupe est rentré en studio pour commencer l'enregistrement de leur nouvel album avec le producteur Fredrik Nordström. Fredrik Åkesson devient pendant ce temps le nouveau guitariste rythmique d'Opeth.

The Root of All Evil (2009–2010)[modifier | modifier le code]

Début 2009, le groupe entame alors une tournée en Europe et en Amérique du Sud. Le groupe jouera aussi aux côtés de Opeth, Chimaira, et Motörhead au sein du festival Dubai Desert Rock Festival[1]. Le nouvel album sort le 28 septembre 2009 en Europe, le 30 septembre au Japon, et le 6 octobre aux États-Unis[2] : The Root of All Evil. Il comporte douze chansons provenant des 3 premiers albums et entièrement réenregistrées pour l’occasion avec la chanteuse actuelle[2]. Après la sortie de l'album, le groupe entreprend une tournée en Asie, en Australie ainsi qu'un passage en Nouvelle-Zélande (leur premier passage). La tournée a commencé le 17 octobre 2009 au Loud Park Festival au Japon. Le groupe y partage l'affiche avec Megadeth, Judas Priest, Slayer, Anthrax, Rob Zombie et Children of Bodom.

Khaos Legions (2011-2014)[modifier | modifier le code]

Selon une interview de septembre 2010 de la chanteuse Angela Gossow, Arch Enemy entrera en studio début décembre pour enregistrer le huitième album, intitulé Khaos Legions, celui-ci est sorti le 30 mai 2011[3]. Le 3 mars 2012, le groupe annonce sur sa page Facebook le départ de Christopher Amott, celui-ci est remplacé par Nick Cordle (qui apparait dans le clip de Under Black Flags We March). Arch Enemy s'offre actuellement un break afin d'aborder le prochain album (prévu en 2014) dans les meilleures conditions. Ils travaillent également sur un nouveau DVD live dont la sorte est prévue pour fin 2013.

War Eternal (depuis 2014)[modifier | modifier le code]

Le 17 mars 2014, le groupe annonce que la sortie de son nouvel album War Eternal, dont la sortie mondiale est prévue début juin 2014, permettra de présenter la nouvelle chanteuse, Alissa White-Gluz, qui officiait auparavant dans le groupe Canadien The Agonist. Angela reste dans l'entourage du groupe et se focalisera sur le management[4]. Le 17 novembre 2014, le groupe annonce le départ de Nick Cordle (guitare). Celui-ci est remplacé par Jeff Loomis, ami de Michael Amott. La fin de la tournée americaine sera assurée par Christopher Amott (frère de Michael)[5].

Orientations politiques[modifier | modifier le code]

Les paroles des chansons d'Arch Enemy ont souvent un fond revendicatif, recourant à des termes proches de la vindicte révolutionnaire et des soulèvements populaires contre toutes les formes d'oppression. Angela Gossow déclare être végétarienne[6], anarchiste et athée [7]. En septembre 2011, le groupe approfondit cette orientation en s'associant à l'ONG Amnesty International, qui sera présente sur la plupart des dates de la tournée nord-américaine. Angela Gossow déclare à ce sujet : « ceux qui oppressent les masses doivent affronter la Justice [...] La scène metal est non-conformiste, [...] sortons dehors et soutenons la cause ! »[8]. Suite au succès de cette collaboration, le groupe poursuit son association avec Amnesty International lors de leur tournée européenne Khaos Over Europe, du 8 novembre au 22 décembre 2011, il apporte ainsi son soutien à la campagne Exprimer la liberté de l'organisation[9]. Dans le clip vidéo du titre Cruelty Without Beauty paru en 2012, le groupe dénonce le mauvais traitement infligé aux animaux, notamment dans le cadre de la recherche scientifique.

Formation[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

Anciens membres[modifier | modifier le code]

Session et concerts[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Albums Live[modifier | modifier le code]

EP[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • 2007 : Revolution Begins

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 2009 : Manifesto Of Arch Enemy (best-of, sorti le 27 février)
  • 2009 : The Root Of All Evil (ré-enregistrements des 3 premiers albums studio avec Angela Gossow au chant, sorti le 28 septembre)
  • 2011 : Dawn of Khaos (compilation avec deux morceaux inédits tirés de l'Album Khaos Legion)

DVD[modifier | modifier le code]

  • 2006 : Live Apocalypse (paru le 24 juillet 2006)
  • 2008 : Tyrants Of The Rising Sun - Live In Japan (paru le 24 novembre 2008)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :