Édouard Chavannes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chavannes.
Édouard Chavannes

Édouard Chavannes (né à Lyon le et mort à Paris le ) est un archéologue et sinologue français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancien élève de l'École Normale et de de l'École des langues orientales, professeur au Collège de France à partir de 1893 et membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres à partir de 1903, il compta parmi ses disciples Paul Pelliot et Marcel Granet. Reconnu comme un des plus grands spécialistes de la Chine ancienne de son temps, il fut de ceux qui ont su établir des liens entre les civilisations.

Il fut le professeur du sinologue Robert des Rotours.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Il est surtout connu pour sa traduction du Shiji, les mémoires de Sima Qian : Shiji : Les Mémoires historiques de Se-ma Ts'ien (5 vol., 1895-1905, réimpression en 1969 complétée d'un sixième volume), pour son étude des inscriptions de la dynastie des Han : La Sculpture sur pierre en Chine au temps des deux dynasties Han (1893), et pour ses recherches sur la religion chinoise : Le T'ai chan : essai de monographie d'un culte chinois - Appendice : Le dieu du sol dans la Chine antique (1910). Ce dernier ouvrage, une étude sur le culte du mont Tai dans la Chine ancienne, constitue une innovation dans la sinologie moderne, à la fois comme étude de textes et comme étude de terrain.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]