Williams FW38

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Williams FW38
Williams FW38
Felipe Massa sur Williams FW38 à Bahreïn en 2016.
Présentation
Équipe Drapeau : Royaume-Uni Williams Martini Racing
Constructeur Williams F1 Team
Année du modèle 2016
Concepteurs Pat Symonds
Spécifications techniques
Châssis Monocoque moulée en fibre de carbone et d’aluminium en nid d’abeille
Suspension avant Doubles triangles superposés, poussoirs et basculeur avec barre de torsion, amortisseurs
Suspension arrière Doubles triangles superposés, tirants et basculeur avec barre de torsion, amortisseurs
Nom du moteur Mercedes PU106C hybride
Cylindrée 1 600 cm3
Configuration V6 turbocompressé ouvert à 90°, limité à 15 000 tr/min
Orientation du moteur Longitudinal
Position du moteur Centrale arrière
Boîte de vitesses Williams, séquentielle à contrôle électro-hydraulique seamless, en position longitudinale
Nombre de rapports 8 + marche arrière, système Quickshift
Système de carburant Réservoir de 100 kg d'essence
Poids 702 kg avec le pilote, les caméras et le lest
Carburant Petrobras
Pneumatiques Pirelli PZero montés sur jantes Rays
Partenaires Martini, Rexona, Randstad
Histoire en compétition
Pilotes 19. Drapeau : Brésil Felipe Massa
77. Drapeau : Finlande Valtteri Bottas
Début Grand Prix d'Australie 2016
Courses Victoires Pole Meilleur tour
21 0 0 0
Championnat constructeur 5e avec 138 points
Championnat pilote Valtteri Bottas : 8e
Felipe Massa : 11e

Chronologie des modèles (2016)

La Williams FW38 est la monoplace de Formule 1 engagée par l'écurie britannique Williams F1 Team dans le cadre du championnat du monde de Formule 1 2016. Elle est pilotée par le Brésilien Felipe Massa qui effectue sa troisième saison au sein de l'écurie de Grove et par le Finlandais Valtteri Bottas, présent chez Williams depuis 2013. Les pilotes essayeurs sont les Britanniques Gary Paffett, Alex Lynn et le Canadien Lance Stroll. Conçue par l'ingénieur britannique Pat Symonds, la FW38 est présentée sur internet le 19 février 2016.

Création de la monoplace[modifier | modifier le code]

Évolution de la Williams FW37 de 2015, la FW38 s'en distingue par des modifications au niveau des entrées d'air des pontons afin de mieux contrôler la température des dispositifs de refroidissement. La surface supérieure des pontons est dotée de trois ailettes génératrices de vortex. À l'arrière de chaque ponton, une dérive fortement sculptée semblable à celle de la Mercedes AMG F1 W06 Hybrid permet de rassembler le flux d'air provenant du diffuseur, de l'aileron arrière et de l'échappement. Les dérives de l'aileron arrière ont été raccourcies et découpées. Sur le plan de la traînée aérodynamique, la FW38 semble équivalente à la Williams FW36 de 2014[1].

Bien que la FW38 soit « construite sur les forces de la FW37 » et « débarrassée de quelques-unes de ses faiblesses », Claire Williams, la directrice de l'écurie, souhaite voir ses pilotes remporter le premier Grand Prix de Williams depuis le Grand Prix d'Espagne 2012. Le directeur technique, Pat Symonds déclare à propos de sa création : « La FW37 était plutôt efficace, nous nous sommes donc concentrés sur la compréhension des parties que nous pouvions améliorer sans perdre ce qui fonctionnait bien. Ce n'est pas un secret, la performance à basse vitesse de la FW37 n'était pas du niveau de celle à haute vitesse, nous avons donc passé du temps là-dessus pour opérer des changements conséquents »[2].

Sur un plan plus sportif, Symonds rêve de voir Williams terminer à la deuxième place du championnat du monde des constructeurs : « Pourquoi ne viserions-nous pas la deuxième place ? Notre objectif réaliste est de rester en lice pour les podiums car cela implique de se battre pour les trois premières positions et cela semble à notre portée. Je dois également reconnaître que ça reste assez ambitieux et nous pourrons déjà être fiers si nous conservons la troisième place. C'est un beau résultat quelle que soit l'année »[3].

Le directeur technique révèle également que la conception de la FW38 a commencé dès la mi-janvier 2015 : « Avant même que la FW37 ne démarre, nous nous sommes réunis autour du concept de « liste de course » afin de préciser les domaines dans lesquels nous espérions que la FW38 pourrait surpasser le modèle précédent. Quand nous avons commencé à rouler avec la FW37, nous avons pu identifier encore plus clairement les directions que nous voulions suivre en matière de design et commencer à esquisser l'architecture de base »[4].

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Résultats détaillés de la Williams FW38 en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneus Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21
2016 Williams Martini Racing Mercedes V6
PU106C hybride
Pirelli AUS BAH CHI RUS ESP MON CAN EUR AUT GBR HON ALL BEL ITA SIN MAL JAP USA MEX BRÉ ABU 138 5e
Felipe Massa 5e 8e 6e 5e 8e 10e Abd 10e Abd 11e 18e Abd 10e 9e 12e 13e 9e 7e 9e Abd 9e
Valtteri Bottas 8e 9e 10e 4e 5e 11e 3e 6e 9e 14e 9e 9e 8e 6e Abd 5e 10e 16e 8e 11e Abd

Légende : ici

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Matt Somerfield, René Fagnan, « Technique - Une Williams FW38 plus éloignée de la FW37 qu'il n'y paraît », sur motorsport.com, (consulté le 28 février 2016)
  2. Stéphane Vrignaud, « La Williams FW38 en pole position des présentations 2016 », sur eurosport.com, (consulté le 28 février 2016)
  3. Jacques-Armand Dupuis, « Williams : la deuxième place est un objectif ambitieux », sur autohebdo.com, (consulté le 28 février 2016)
  4. Nicolas Carpentiers, « La Williams FW38 à la loupe », sur f1i.fr, (consulté le 28 février 2016)

Sur les autres projets Wikimedia :