Williams FW09

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Williams FW09
Williams FW09
Williams FW09 n°6 de Keke Rosberg, Honda Collection Hall, Motegi, Tochigi, Japon
Présentation
Équipe TAG Williams Racing Team
Constructeur Williams
Concepteurs Patrick Head
Frank Dernie (en)
Neil Oatley
Spécifications techniques
Châssis Aluminium Nid d'abeilles monocoque avec renforts en fibre de carbone
Suspension avant Ressort/fourche/triangle
Suspension arrière Ressort/fourche/basculeur
Nom du moteur Honda RA163-E,
Cylindrée 1 494 cm3
Configuration V6 80° turbo
Position du moteur longitudinal
Boîte de vitesses Williams / Hewland
Nombre de rapports 6
Type Manuelle
Poids 558 kg (1,230.2 lb) (FW09)
540 kg (1,190.5 lb) (FW09B)
Carburant Mobil
Pneumatiques Goodyear
Histoire en compétition
Pilotes 5. Drapeau de la France Jacques Laffite
6. Drapeau de la Finlande Keke Rosberg
Début Grand Prix automobile d'Afrique du Sud 1983
Courses Victoires Pole Meilleur tour
17 1

Chronologie des modèles (1983 - 1984)

La Williams FW09 est une monoplace de Formule 1 conçue par Frank Dernie (en) et Neil Oatley. C'est le premier châssis Williams motorisé avec le V6 turbocompressé Honda pour lequel Frank Williams a négocié un accord entre fin 1982 et début 1983.

Honda fournissait déjà la petite écurie Spirit Racing en 1983 mais était enthousiaste à propos de Williams qui non seulement avait comme premier pilote le champion du monde en titre, Keke Rosberg mais était l'un des premiers constructeurs de Formule 1 ayant plusieurs fois remporté les titres de constructeurs et pilotes, un palmarès que Spirit et son jeune pilote suédois Stefan Johansson, ne pouvaient espérer égaler. Williams était d'accord pour les aider à développer le moteur en Grand Prix.

1983[modifier | modifier le code]

Le châssis, basé sur celui de la Williams FW08C, est en aluminium avec renforts en fibres de carbone. Le capot moteur est redessiné car la voiture est propulsée par un moteur V6 plus petit et plus puissant que le Cosworth V8 de la FW08C. L'avant de la voiture est redessiné pour une meilleure aérodynamique.

La FW09 commence sa carrière en Afrique du Sud, la dernière course de la saison 1983, constituant un test improvisé. Rosberg démontre le potentiel de la voiture et du moteur en se qualifiant sixième et en terminant à la cinquième place tandis que son équipier Jacques Laffite démarre à la dixième place après avoir échoué à qualifier l'ancienne voiture lors du précédent Grand Prix d'Europe à Brands Hatch ; après un accident au freinage de Crowthorne Corner à la fin de la longue et principale ligne droite au deuxième tour, il abandonne.

1984[modifier | modifier le code]

La voiture court la saison 1984 avec Rosberg et Laffite. Les deux pilotes trouvent la puissance supplémentaire du moteur à leur goût mais n'apprécient pas le châssis qui souffre des montées en puissance que le Honda lui inflige ; la puissance du moteur était si forte que des parties du bloc Honda se tordent pendant la course. De plus, la voiture produit beaucoup de traînée à grande vitesse. Clive James, en compilant les vidéos de la FOCA de la saison déclare : « Rosberg avait réussi à faire que la Williams avait l'air conduisible, alors que tout le monde, y compris Frank Williams savait qu'elle ne l'était vraiment pas[1] ».

La fiabilité est un problème récurrent, Laffite finissant seulement cinq courses pendant toute la saison. Toutefois, avec le Honda, la FW09 est constamment parmi les voitures les plus rapides sur de nombreux circuits malgré sa forte traînée. Les deux pilotes atteignent la vitesse de pointe 310 km/h lors des qualifications et en course au Grand Prix d' Afrique du Sud 1984, juste derrière la Brabham - BMW qui atteint 325 km/h en qualification.

Rosberg réussit à dompter le comportement imprévisible de la voiture en remportant le Grand Prix de Dallas, première victoire de l'équipe depuis le Grand Prix de Monaco de 1983 et donnant à Honda sa première victoire en Grand Prix de Formule 1 depuis le Grand Prix d'Italie de 1967 à Monza remporté par John Surtees et sa première victoire avec un moteur turbocompressé.

Une version modifiée de la voiture, baptisée FW09B, est introduite lors de la dixième manche de la saison, à Brands Hatch, pour le Grand Prix de Grande-Bretagne. De cette course jusqu'à la fin de la saison, Rosberg et Laffite enregistrent seulement une arrivée chacun, et aucune dans les points. Rosberg termine huitième au Grand Prix des Pays-Bas alors que Laffite termine la saison au Portugal avec une quatorzième place décevante.

Au Grand Prix d'Autriche, sur l' Österreichring, qui est alors le circuit le plus rapide utilisé en Formule 1, Rosberg part de la neuvième place et informé le directeur technique Patrick Head qu'il se retire de la course parce sa voiture est dangereusement instable dans les courbes très rapides.

Williams, qui avec Ferrari et Brabham est un des rares gagnants d'une course dans une saison dominée par les pilotes de McLaren Niki Lauda et Alain Prost, termine sixième du championnat des constructeurs après avoir marqué 25,5 points. La FW09 est remplacée, en 1985, par la Williams FW10 en fibre de carbone.

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Résultats détaillés de la Williams FW09 en championnat du monde de Formule 1
Saisons Écuries Châssis Moteurs Pneumatiques Pilotes 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 Points Classement
1983 TAG Williams Racing Team FW09 Honda RA163-E Goodyear BRA USW FRA SMR MON BEL DET CAN GBR GER AUT NED ITA EUR RSA 2 11e
Keke Rosberg 5
Jacques Laffite Abd.
1984 TAG Williams Racing Team FW09

FW09B

Honda RA163-E Goodyear BRA RSA BEL SMR FRA MON CAN DET DAL GBR GER AUT NED ITA EUR POR 25,5 6e
Keke Rosberg 2 Abd. 4 Abd. 6 4 Abd. Abd. 1 Abd. Abd. Abd. 8 Abd. Abd. Abd.
Jacques Laffite Abd. Abd. Abd. Abd. 8 8 Abd. 5 4 Abd. Abd. Abd. Abd. Abd. Abd. 14

Références[modifier | modifier le code]

  1. 'Two Till The End' (1984) - VHS - EAN: 5017559030650 - Publisher: Duke Video - Studio: Formula One Constructors Association