Williams FW36

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Williams FW36
Williams FW36
La Williams FW36 de Valtteri Bottas au Grand Prix de Singapour 2014
Présentation
Équipe Drapeau : Royaume-Uni Williams Martini Racing
Constructeur Williams F1 Team
Année du modèle 2014
Concepteurs Pat Symonds
Spécifications techniques
Châssis Monocoque moulée en fibre de carbone et d’aluminium en nid d’abeille
Suspension avant Doubles triangles superposés, poussoirs et basculeur avec barre de torsion, amortisseurs
Suspension arrière Doubles triangles superposés, tirants et basculeur avec barre de torsion, amortisseurs
Nom du moteur Mercedes PU106A hybride
Cylindrée 1 600 cm3
Configuration V6 turbo ouvert à 90°, limité à 15 000 tr/min
Orientation du moteur Longitudinal
Position du moteur Centrale arrière
Boîte de vitesses Williams, séquentielle à contrôle électro-hydraulique seamless, en position longitudinale
Nombre de rapports 8 + marche arrière, système Quickshift
Poids 691 kg avec le pilote, les caméras et le lest
Carburant Petrobras
Pneumatiques Pirelli PZero montés sur jantes Rays
Partenaires Randstad
Histoire en compétition
Pilotes 19. Drapeau : Brésil Felipe Massa
77. Drapeau : Finlande Valtteri Bottas
Début Grand Prix d'Australie 2014
Courses Victoires Pole Meilleur tour
19 0 1 2
Championnat constructeur 3e avec 320 points
Championnat pilote Valtteri Bottas : 4e
Felipe Massa : 7e

Chronologie des modèles (2014)

La Williams FW36 est la monoplace de Formule 1 engagée par l'écurie britannique Williams F1 Team dans le cadre du championnat du monde de Formule 1 2014. Elle est pilotée par le Brésilien Felipe Massa, en provenance de la Scuderia Ferrari, et le Finlandais Valtteri Bottas, qui effectue sa seconde saison en tant que pilote titulaire. Conçue par l'ingénieur britannique Pat Symonds et présentée le 28 janvier 2014 sur le circuit permanent de Jerez en Espagne, la FW36 reprend les bases de la réglementation technique en vigueur pour cette saison, avec notamment un moteur turbo, qui fait son retour dans la discipline.

Création de la monoplace[modifier | modifier le code]

La réglementation technique de la Formule 1 évoluant radicalement en 2014, la Williams FW36 est dotée d'un moteur V6 turbo, d'un système de récupération de l'énergie cinétique de 161 chevaux contre 80 les années précédentes, un museau en fourmilier à 185 millimètres au-dessus du sol, un aileron avant raccourci de 150 millimètres et un gain de masse de 49 kilogrammes[1].

Techniquement, la différence majeure de la Williams FW36 par rapport à sa devancière, la Williams FW35, est son moteur V6 Mercedes, remplaçant le moteur Renault, utilisée depuis 2012. La FW36 arbore un nez de fourmilier, en deux parties. Les mâts de l'aileron avant sont fins et très travaillés tandis que celui-ci présente des courbures au niveau des dérives. L'échappement aérodynamique est supprimé comme le veut la réglementation et la suspension arrière est de type pull road. Sous la coque de la FW36, un déflecteur facilite l'écoulement de l'air sous la voiture, en direction des pontons, inspirés de ceux de la FW35. La prise d'air, également dérivée de la FW35, se différence toutefois par une prolongation de la dérive en angle droit vers l'aileron arrière[2].

Pat Symonds, le directeur technique de Williams, déclare que la FW36 « est le fruit de deux ans de recherche et de développement » et est « l'une des Formule 1 les plus avancées technologiquement ». L'ingénieur minimise toutefois le rôle du moteur cette saison : « La F1 va rester dominée par l’aérodynamique en 2014 même s’il y aura moins d’appuis. Il y a de gros changements avec un nez plus bas, un aileron plus étroit, ce qui impose des dérives plus courbées pour accompagner le flux d’air autour des pneus avant. L’aileron arrière sera moins imposant et l’aile inférieure au niveau de la boîte est bannie. En plus nous avons perdu la possibilité de jouer avec les gaz d’échappement ». Cependant, il insiste sur les conditions de refroidissement du système de propulsion de la monoplace : « La voiture aura besoin d’un refroidissement plus important cette année. Le refroidissement de l’eau et de l’huile pourront être moins important, mais le ERS sera beaucoup plus puissant et nécessitera donc un refroidissement conséquent. Il faudra aussi refroidir l’air du turbocompresseur »[3],[4].

Le 23 janvier, Williams publie en teasing une série d'images de sa FW36, alors dotée d'une livrée bleue provisoire, en couverture du magazine anglais F1 Racing[5]. Le 6 mars 2014, le fabricant de spiritueux Martini devient le sponsor-titre de l'écurie anglaise, affichant alors son logo dans une livrée blanche et les couleurs historiques de Martini Racing. Frank Williams, le fondateur de l'écurie, déclare à ce sujet : « Williams et Martini partagent une histoire riche dans le monde du sport automobile, et les valeurs de nos deux marques et notre passion commune pour la course rendent ce partenariat naturel. Ce sera formidable de voir les couleurs de Martini Racing faire leur retour en Formule 1 »[6]. De plus, le logo en forme de double S rendant hommage à Ayrton Senna est remplacé par un nouveau logo conçu par la fondation Ayrton Senna, commémorant le vingtième anniversaire de sa disparition et représentant son visage et la mention « Ayrton Senna sempre »[7].

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Résultats détaillés de la Williams FW36 en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneus Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19
2014 Williams Martini Racing Mercedes V6
PU106A hybride
Pirelli AUS MAL BAH CHI ESP MON CAN AUT GBR ALL HON BEL ITA SIN JAP RUS USA BRÉ ABU 320 3e
Felipe Massa Abd 7e 7e 15e 13e 7e 12e* 4e Abd Abd 5e 13e 3e 5e 7e 11e 4e 3e 2e
Valtteri Bottas 5e 8e 8e 7e 5e Abd 7e 3e 2e 2e 8e 3e 4e 11e 6e 3e 5e 10e 3e

Légende : ici

  • * Le pilote n'a pas terminé la course mais est classé pour avoir parcouru plus de 90% de la distance de course.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Basile Davoine, « Le point sur le réglement 2014 », sur toilef1.com, (consulté le 24 janvier 2014)
  2. MarcL, « Inside Williams F1 Team FW36... », sur fanaticf1.com, (consulté le 31 janvier 2014)
  3. « Pat Symonds loue le nouveau moteur de la FW36 », sur l'équipe.fr, (consulté le 31 janvier 2014)
  4. Olivier Ferret, « Symonds : La Williams FW36 représente un énorme travail », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le 31 janvier 2014)
  5. Olivier Ferret, « Williams dévoile les premières images de sa FW36 », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le 31 janvier 2014)
  6. Basile Davoine, « Williams F1 devient le Williams Martini Racing », sur toilef1.com, (consulté le 7 avril 2014)
  7. Basile Davoine, « Le visage de Senna accompagnera la FW36 », sur toilef1.com, (consulté le 7 avril 2014)

Sur les autres projets Wikimedia :