Val d'Anniviers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Val d'Anniviers
Val d'Anniviers vu depuis le Besso (sud)
Val d'Anniviers vu depuis le Besso (sud)
Massif Alpes pennines (Alpes)
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Valais
District Sierre
Commune Anniviers
Coordonnées géographiques 46° 12′ nord, 7° 35′ est
Géolocalisation sur la carte : canton du Valais
(Voir situation sur carte : canton du Valais)
Val d'Anniviers
Géolocalisation sur la carte : Suisse
(Voir situation sur carte : Suisse)
Val d'Anniviers
Orientation aval nord
Longueur 24 km
Type Vallée glaciaire
Écoulement Glacier de Zinal, Navisence

Le val d'Anniviers (en allemand, inusité, Eifischtal) est une vallée de Suisse dans le district de Sierre en Valais. Depuis le , les communes d'Ayer, de Grimentz, de Saint-Jean, de Vissoie, de Saint-Luc, et de Chandolin ont fusionné pour former une seule commune. Elle regroupe toutes les communes de la vallée et elle porte le nom d'Anniviers en référence à la vallée.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le val d'Anniviers a porté plusieurs noms au cours de son histoire, le premier étant « vallis Annivesii » avant 1052, puis « de Anivesio » en 1193, « Annivies » en 1215, « Anives » en 1243 et « Annevié » en 1253[1].

Le nom « Anniviers » proviendrait, selon le sociologue Bernard Crettaz, de la migration saisonnière de ses habitants entre la montagne et la plaine : l'étymologie renvoie les significations « année sur les chemins », « chemins de l'année » ou « travaux de l'année »[2]. Une autre hypothèse, soulevée par Julius Fröbel, propose des origines gaéliques. Il serait un mot composé de « Anna » ou « Na », signifiant « riche », et de « Uisge », « rivière ». La signification du mot « Anniviers » serait ainsi « rivière riche »[3].

En patois local, Anniviers s'écrit « Anivyè »[4].

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte topographique du val d'Anniviers.

Le val d'Anniviers fait partie du massif des Alpes valaisannes. Il débouche dans la vallée du Rhône, à Chippis au sud de Sierre. La rivière qui s'écoule porte le nom de Navizence.

À la hauteur de Mission, le val se sépare en deux vallons. À l'ouest, le val de Moiry traversé par la Gougra avec le village de Grimentz et plus haut le barrage de Moiry et le glacier de Moiry. À l'est, le val de Zinal avec le village de Zinal, s'étend jusqu'au Zinalrothorn et au Weisshorn.

Le val d'Anniviers compte aujourd'hui une seule commune : Anniviers, dans le district de Sierre, mais elle en comptait six avant le  : Ayer, Chandolin, Grimentz, Saint-Jean, Saint-Luc et Vissoie. Les citoyens de ces communes ont accepté de fusionner le à l'issue du référendum par lequel les électeurs concernés ont approuvé le projet de fusion.

L'appellation Les cinq 4 000 est donnée au groupe formé par le Weisshorn, le Zinalrothorn, l'Ober Gabelhorn, le Cervin et la Dent Blanche qui sont visibles distinctement et en même temps depuis le val d'Anniviers.

Localités[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Activités[modifier | modifier le code]

Vue du val d'Anniviers depuis Chandolin.

Le val d'Anniviers compte trois sociétés de remontées mécaniques Grimentz-Zinal, Saint-Luc - Chandolin et Vercorin.

Chaque deuxième dimanche d'août, le val d'Anniviers accueille d'ailleurs la course à pied Sierre-Zinal, également appelée la « Course des Cinq 4 000 ». Les vainqueurs relient la ville de Sierre à la station de Zinal, en 2 h 30 environ, après avoir parcouru 31 km de sentiers et quelque 2 000 mètres de dénivellation.

Une spécialité viticole de la vallée est le vin du Glacier.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Noms de lieux de Suisse romande, Savoie et environs », sur henrysuter.ch (consulté le 23 juin 2020)
  2. Bernard Crettaz, Le curé, le promoteur, la vache, la femme et le président : que reste-t-il de notre procession ? - Bernard Crettaz - Payot, Ayer, éditions Porte-plumes, (ISBN 978-2-940327-19-5)
  3. Edouard Desor, Le val d'Anniviers, t. XVIII, Éditions à la Carte, , 80 p. (ISBN 2-88464-415-6, lire en ligne), p. 77-78
  4. Jean-Baptiste Massy et Gérard Revey, Lexique du Patois d'Anniviers, Zinal et Orbe, EDICME, , 203 p. (ISBN 978-2-940614-05-9), p. 32

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

Danielle Allet-Zwissig, « Val d'Anniviers » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du .