Weisshorn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Weisshorn
Vue de la face nord du Weisshorn
Vue de la face nord du Weisshorn
Géographie
Altitude 4 506 m[1]
Massif Alpes pennines (Alpes)
Coordonnées 46° 06′ 05″ nord, 7° 42′ 58″ est[1]
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Valais Valais
Districts Viège, Sierre
Ascension
Première par John Tyndall avec Johann Joseph Bennen et Ulrich Wenger
Voie la plus facile depuis la cabane du Weisshorn et par l'arête est
Géologie
Roches Gneiss
Type Pic pyramidal
Géolocalisation sur la carte : canton du Valais
(Voir situation sur carte : canton du Valais)
Weisshorn
Géolocalisation sur la carte : Suisse
(Voir situation sur carte : Suisse)
Weisshorn

Le Weisshorn, culminant à 4 506 m, est le cinquième plus haut sommet des Alpes suisses, dans le canton du Valais. Il sépare la vallée de Zermatt du val d'Anniviers.

Il est l'un des cinq sommets de plus de 4 000 m d'altitude qui forment une ceinture de hauts sommets que l'on appelle la « couronne impériale » : le Weisshorn (4 506 m), le Zinalrothorn (4 222 m), l'Ober Gabelhorn (4 064 m), le Cervin (4 478 m) et la dent Blanche (4 358 m)[2],[3].

Ascensions[modifier | modifier le code]

  • 1861 - Première ascension le 19 août par John Tyndall, Johann Joseph Bennen et Ulrich Wenger.
  • 1871 - Versant nord-est par William Auguste Coolidge.
  • 1877 - Itinéraire en face sud-est puis par l'arête sud-ouest, par W.E. Davidson, J.W. Hartley et Henry Seymour-Hoare, avec les guides Peter Rubi, Johann Jaun et Aloys Pollinger, le 6 septembre.
  • 1895 - Parcours intégral de l'arête sud-ouest Schaligrat par Edward Broome, J.M. Biner et Ambros Imboden.
  • 1898 - Arête nord par Hans Bielhy et Heinrich Burgener.
  • 1909 - Nouvel itinéraire sur le versant nord-est par Geoffrey Winthrop Young, O. Perry Smith et Joseph Knubel.
  • 1968 - Première hivernale de la face Ouest en mars par Florentin et Régis Theytaz.
  • 1969 - Hivernale de la face nord par Paul Etter.
  • 1989 - Première hivernale en solo de l'éperon Nord par Augustin Rion le 2 février.
  • 1989 - Première hivernale de l'arête Young par Stéphane Albasini et Christian Portmann le 16 janvier[4].
  • 1989 - Première hivernale de la face Est par Stéphane Albasini et Christian Portmann le 3 février[5].

Voies[modifier | modifier le code]

L'ascension peut se faire par l'une de ses quatre arêtes : l'arête nord, l'arête est, la Schaligrat (arête sud) et l'arête de Young, qui rejoint l'arête nord au grand gendarme.

La voie normale (AD/III/45°) part de la cabane du Weisshorn puis emprunte l'arête est jusqu'au sommet (d'abord rocheuse puis neigeuse).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Visualisation sur Swisstopo.
  2. « La Haute Route de Zinal, Au cœur de la couronne impériale »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), LES ALPES 3/2003, disponible sur sac-cas.ch/, consulté le 8 avril 2012
  3. 5 sommets culminants à plus de 4000 mètres, Zinal sur le site de l'office du tourisme d'Anniviers, consulté le 8 avril 2012
  4. « Des débuts prometteurs », Journal de Sierre,‎
  5. « Après l'ouest et le nord... L'est du Weisshorn vaincu en hiver », Le Nouvelliste,‎

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]