The Island (film, 2005)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
The Island
Titre québécois L'île
Titre original The Island
Réalisation Michael Bay
Scénario Alex Kurtzman
Roberto Orci
Caspian Tredwell-Owen
Acteurs principaux
Sociétés de production DreamWorks SKG (États-Unis)
Warner Bros. Pictures (Internationale)
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Science-fiction
Durée 136 minutes
Sortie 2005


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

The Island, ou L'île au Québec, est un film américain de science-fiction réalisé par Michael Bay, sorti en 2005. Le film est articulé autour des thèmes du clonage, de la vente d'organes et de l'éthique médicale.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 2019, Lincoln 6-Echo (Ewan McGregor) et son amie Jordan 2-Delta (Scarlett Johansson) font partie des centaines de pensionnaires d'un gigantesque complexe fermé, aseptisé, mais dit idyllique. À en croire le docteur Merrick (Sean Bean) et ses agents, une terrible contamination a ravagé la Terre quelques années auparavant. Heureusement, des survivants sont régulièrement retrouvés pour être ramenés dans le complexe dont le but est de préserver les résidents de la contamination. La vie y est encadrée et étroitement surveillée.

Aussi, pour illuminer l’existence morne de cet univers stérile et totalitaire, chaque personne place ses espoirs dans la Loterie, un générateur numérique aléatoire qui appelle régulièrement quelques noms. Les heureux gagnants reçoivent le privilège de quitter le complexe pour un transfert sur l'Île, censée être le dernier territoire à avoir échappé à la contamination, et ce afin d'y être les Adam et Ève d'une nouvelle humanité.

Lincoln remet en question les restrictions faites à sa liberté. Lié d'amitié avec McCord (Steve Buscemi), un des techniciens qui travaillent dans la salle des machines du complexe, il découvre un jour dans ce secteur un insecte venu de l'extérieur. Comment a-t-il pu échapper à la contamination ? Poussé par la curiosité, il découvre bientôt que les choix de la Loterie ne seraient pas dus au hasard car l'Île cache une terrifiante vérité...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

L'actrice principale Scarlett Johansson à une première du film, en août 2005.

Production[modifier | modifier le code]

C'est le premier film du cinéaste à ne pas être produit par Jerry Bruckheimer.

Scénario[modifier | modifier le code]

À cause de nombreuses similarités, des personnes accusent le film d'être un remake du film The Clonus Horror, réalisé en 1979 par Robert S. Fiveson, sans créditer le film original[3].

Tournage[modifier | modifier le code]

Bande originale[modifier | modifier le code]

No TitreAuteur Durée
1. The Island AwaitsSteve Jablonsky 2:22
2. Where Do These Tubes Go?Steve Jablonsky 2:06
3. Sector 6Steve Jablonsky 2:49
4. StarkweatherSteve Jablonsky 4:12
5. Agnate UkulelesSteve Jablonsky 2:37
6. You Have A Special Purpose In LifeSteve Jablonsky 4:34
7. Mass Vehicular CarnageSteve Jablonsky 2:25
8. RenovatioSteve Jablonsky 4:12
9. I'm Not Ready To DieSteve Jablonsky 2:32
10. This Tongue Thing's AmazingSteve Jablonsky 4:28
11. Mass WinningsSteve Jablonsky 5:07
12. The Craziest Mess I've Ever SeenSteve Jablonsky 5:07
13. Send In The ClonesSteve Jablonsky 4:30
14. My Name Is LincolnSteve Jablonsky 3:42
15. BlowAndrew Duncan, Michael Carney & The Prom Kings 5:24
56:13

Accueil[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

The Island
Score cumulé
SiteNote
Metacritic50/100[Note 1]
Rotten Tomatoes40 %[Note 2]
Allociné2.9 étoiles sur 5[4]
Compilation des critiques
PériodiqueNote

Il a reçu un accueil critique mitigé, recueillant 40 % de critiques positives, avec une note moyenne de 5,4/10 et sur la base de 200 critiques collectées, sur le site agrégateur de critiques Rotten Tomatoes[5]. Sur Metacritic, il obtient un score de 50/100 sur la base de 38 critiques collectées[6].

En France, le site Allociné propose une note moyenne de 2,95 à partir de l'interprétation de critiques provenant de 20 titres de presse[4].

Box-office[modifier | modifier le code]

Le film a été un semi-échec commercial, rapportant environ 162 949 000 $ au box-office mondial, dont 35 818 000 $ en Amérique du Nord, pour un budget de 120 000 000 $[7]. En France, il a réalisé 1 556 590 entrées[8].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Il a été nommé pour le Saturn Award du meilleur film de science-fiction en 2006[9].

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le bateau Renovatio que Lincoln Six imagine et dessine et qui figure dans la scène finale est un WallyDesign 118.
  • La « Cadillac 09 V12 » est un concept-car du nom de Cadillac Cien présenté en 2002 pour célébrer le 100e anniversaire de la marque Cadillac.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Moyenne réalisée sur 38 critiques
  2. Moyenne réalisée sur 200 critiques

Références[modifier | modifier le code]

  1. The Island sur The Numbers
  2. (en) The Island sur l’Internet Movie Database
  3. Article en anglais
  4. a et b « The Island - critiques presse », sur Allociné (consulté le 4 juin 2020).
  5. The Island sur Rotten Tomatoes.
  6. The Island sur Metacritic.
  7. The Island sur Box Office Mojo.
  8. The Island sur JP‘s Box-Office.
  9. Awards for The Island sur IMDb

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :