Salton Sea

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Salton Sea (film)
Salton Sea
Pélicans blancs sur la rive nord de la Salton Sea
Pélicans blancs sur la rive nord de la Salton Sea
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Subdivision Californie
Géographie
Coordonnées 33° 18′ nord, 115° 48′ ouest
Type lac salé
Superficie 974 km2
Altitude -90 m
Profondeur 15 m
Hydrographie
Émissaire(s) New River, Whitewater River, Alamo River

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Salton Sea

Géolocalisation sur la carte : Californie

(Voir situation sur carte : Californie)
Salton Sea

La Salton Sea (« mer de Salton ») est un lac salé endoréique situé en Californie du Sud, au sud-ouest des États-Unis.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte du bassin de la Salton Sea, avec la New River, Whitewater River (en) et Alamo River et d'autres rivières, ainsi que les All-American Canal (en), Coachella Canal (en) et de l'East Highline Canal.

Ce lac a été créé par une importante crue du Colorado survenue en 1891. La région fut alors colonisée et d'importants travaux d'irrigation entrepris. Des travaux débutèrent en 1901 pour apporter l'eau du Colorado dans la plaine via l'ancien lit du fleuve dénommé canal d'Alamo (en). Mais en 1905 une nouvelle crue du Colorado provoqua une catastrophe : l'eau se déversa par les canaux d'irrigation pendant plusieurs mois dans la plaine Salton, noyant fermes et habitations : elle noya ainsi environ 1 000 km2 de désert et créa une mer intérieure.

Il se trouve dans un environnement aride et désertique, au nord de la Vallée impériale. Avec 974 km2, il représente le plus grand lac de la Californie. Mais sa superficie change en fonction de son alimentation en eau. Celle-ci dépend des prélèvements pour l'agriculture, de l'évaporation, des précipitations et des déversements. Il mesure en moyenne 24 km sur 56 km. Il s'étend sur les comtés de Riverside et d'Imperial. Il est alimenté par plusieurs cours d'eau : New River, Whitewater River (en) et Alamo River. Le lac se trouve à l'intérieur des terres, dans une dépression, entre les Monts San Jacinto à l'Ouest et les Montagnes Chocolat à l'Est.

La Salton Sea était jadis un paysage de carte postale, avec plages de sable fin et myriades d'oiseaux migrateurs. En 2011, il est sinistré, gorgé de sel et de pesticides. Les terres qui l'entourent contiennent du sel déposé par une ancienne mer, disparue depuis des millénaires. Éliminé par les agriculteurs de la Vallée impériale voisine pour rendre les sols cultivables, il s'est accumulé dans les eaux du lac, qui sont aujourd'hui plus salées que celles de l'océan Pacifique.

Arrosée par le All-American Canal (en) (1942), la Vallée impériale déploie ses cultures sur 2 000 km2 au sud de la Salton Sea. Les eaux de ruissellement chargées d'engrais et de pesticides finissent dans ce lac fermé. S'y ajoute le maigre apport de quelques rivières locales. Mais avec l'évaporation, les pollutions s'accumulent.

De grands travaux, étalés sur 75 ans, devraient présider à la réhabilitation du lac. Au centre, une zone d'assèchement sera recouverte de sable fixé par des plantations. Une digue de 83,6 km délimitera ensuite deux espaces : tout au sud, des marais salants pour les oiseaux, et, vers le nord, un grand plan d'eau pour les loisirs.

Problèmes écologiques[modifier | modifier le code]

À partir des années 1970, l'eau du lac commence à s'évaporer amorçant ainsi une catastrophe écologique. En effet, avec l'évaporation, la profondeur du lac diminue et la concentration du sel augmente.

Les conséquences sur l'écosystème[modifier | modifier le code]

Faute de profondeur, les poissons meurent. Les poissons restants pourraient disparaître. De plus, le lac constitue une étape primordiale dans les migrations de près de 400 espèces d'oiseaux. Privés de poisson, les oiseaux disparaîtraient aussi des bords du lac[1].

Les problèmes de santé[modifier | modifier le code]

Avec l'évaporation de l'eau, les phosphates et les pesticides, dus à l'agriculture dans la région, qui résidaient au fond du lac remontent et contaminent la région. Selon une étude[2], le taux de cancers pulmonaires et de maladies respiratoires est quatre fois plus élevé dans la région du lac que dans le reste des États-Unis.

Projets[modifier | modifier le code]

Les agences gouvernementales et nombreuses associations de protection de l’environnement en appellent au gouvernement californien afin d'agir. L’évaporation de l’eau est inexorable, mais des projets ont vu le jour dans l'objectif est de préserver la faune et protéger l’environnement[2]. Ces projets coûteraient autour de 5 à 10 milliards de dollars. Mais selon les chercheurs du Pacific Institute[1], si rien n'est fait, le coût sera bien plus élevé, entre 20 et 70 milliards.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « La Salton Sea, bombe à retardement écologique dans le désert de Californie », ladepeche.fr, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  2. a et b « L’agonie de la Salton Sea », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]