Michael Clarke Duncan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Michael Clarke Duncan
Description de cette image, également commentée ci-après
Michael Clarke Duncan en 2012.
Nom de naissance Michael Clarke Duncan
Surnom Big Mike
Naissance
Chicago, (État de l'Illinois), Drapeau des États-Unis États-Unis
Nationalité Drapeau : États-Unis Américaine
Décès (à 54 ans)
Los Angeles, (État de Californie), Drapeau des États-Unis États-Unis
Profession Acteur
Films notables Armageddon
La Ligne verte
Mon voisin le tueur
La Planète des singes
Le Roi scorpion
Daredevil
Sin City
Séries notables The Finder

Michael Clarke Duncan, parfois crédité sous le nom de Michael « Big Mike » Duncan, né le à Chicago, dans l'Illinois, aux (États-Unis), et décédé le à Los Angeles, en Californie, aux (États-Unis), est un acteur américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Michael Clarke Duncan est né le à Chicago, dans l'Illinois, aux (États-Unis).

Parcours[modifier | modifier le code]

Michael Clarke Duncan vit une enfance difficile dans l'un des quartiers les plus défavorisés de Chicago. Il envisage tout d'abord de faire carrière dans le football américain, mais sa mère Jean Duncan, qui l'élève seule[1], lui interdit de fréquenter les stades qu'elle juge trop dangereux.

Après ses études au Kankakee Community College[2], iI poursuit un cursus dans les télécommunications à l'Université d'État Alcorn du Mississippi[3], mais doit arrêter pour faire vivre sa famille, et s'occuper de sa mère, tombée malade[4]. Il s'engage, sur les conseils de sa mère, dans une compagnie de gaz, la Peoples Energy (en) dans sa ville natale. Dans le même temps, sa carrure lui permet de faire de petits boulots comme videur de boîtes de nuit dans des clubs de Chicago.

Carrière[modifier | modifier le code]

Au milieu des années 1980, Michael Clarke Duncan rencontre un producteur de théâtre qui l'engage en tant qu'agent de sécurité dans la tournée de la pièce Beauty Shop, Part 2.

Il part pour Hollywood pour signer avec une petite agence et tourne dans des spots publicitaires. Peu à peu, son physique et sa stature hors norme (il mesure 1,96 m pour 142 kilos), lui valent d'être recruté sur les plateaux des grands studios. Entre-temps, il travaille comme garde du corps pour Will Smith, Martin Lawrence, Jamie Foxx, LL Cool J et Notorious B.I.G. En 1997, quand Notorious B.I.G est assassiné, Duncan quitte le métier. En 1998, on le retrouve aux côtés de Bruce Willis et Ben Affleck dans Armageddon[5]. Il retrouvera Bruce Willis dans la comédie Mon voisin le tueur.

En 1999, son rôle dans La Ligne verte[6] est unanimement acclamé par la critique et lui vaut deux nominations, à l'Oscar du second rôle et aux Golden Globes. Puis il enchaîne les blockbusters avec La Planète des singes, Le Roi scorpion, Daredevil ou il retrouve Ben Affleck, The Island, Sin City, Street Fighter et Green Lantern. Il prête aussi sa voix dans les films : Frère des ours et Kung Fu Panda.

Ses engagements[modifier | modifier le code]

Il s'investit personnellement auprès de la People for the Ethical Treatment of Animals (PETA)[7] et de la Safety Harbor Kids[8].

Décès[modifier | modifier le code]

Le , il fait une crise cardiaque et est hospitalisé au Centre médical Cedars-Sinai[9] de Los Angeles[10], [11], [12]. Sa compagne, la révérende Omarosa Manigault-Stallworth[13] pratique une réanimation cardio-pulmonaire après avoir contacté les secours.

Il meurt le des suites de cet arrêt cardiaque[14].

Il repose depuis le , au Forest Lawn Memorial Park de Los Angeles[15].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Jeu vidéo[modifier | modifier le code]

Attraction[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France[modifier | modifier le code]

Et aussi

Au Québec[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en-US) « Michael Clarke Duncan », sur Biography (consulté le 2 août 2019)
  2. « KCCAnnouncements - Michael Clarke Duncan's time at KCC remembered... », sur www.kcc.edu (consulté le 2 août 2019)
  3. (en-US) « Who was Michael Clarke Duncan? Everything You Need to Know », sur www.thefamouspeople.com (consulté le 2 août 2019)
  4. (en-US) « Michael Clarke Duncan | Encyclopedia.com », sur www.encyclopedia.com (consulté le 2 août 2019)
  5. (en-US) Douglas Martin, « Michael Clarke Duncan, Actor, Dies at 54 », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 2 août 2019)
  6. Le Point magazine, « Michael Clarke Duncan, le géant de "La ligne verte", est mort », sur Le Point, (consulté le 2 août 2019)
  7. (en) « Michael Clarke Duncan: Charity Work & Causes », sur Look to the Stars (consulté le 2 août 2019)
  8. (en) « The 6th Annual Safety Harbor Kids Polo Fundraiser - Celebrities Show Their Support at the Historic Will Rogers Polo Grounds », sur Splash Magazines | Los Angeles (consulté le 2 août 2019)
  9. « Michael Clarke Duncan en 5 rôles marquants », sur LExpress.fr, (consulté le 2 août 2019)
  10. Jean-Marc Morandini, « L'acteur Michael Clarke Duncan hospitalisé d'urgence après un arrêt cardiaque », sur jeanmarcmorandini.com, (consulté le 4 septembre 2012).
  11. (en) Dennis McLellan, « Michael Clarke Duncan dies; Oscar-nominated 'Green Mile' star was 54 », sur latimes.com, Los Angeles Times, (consulté le 21 décembre 2018)
  12. Jean-Marc Morandini, « L'acteur Michael Clarke Duncan, héros du film La Ligne verte, est mort à 54 ans », sur jeanmarcmorandini.com, (consulté le 21 décembre 2018).
  13. (en) « 'Green Mile' Actor Michael Clarke Duncan Dies At 54 », sur NPR.org (consulté le 2 août 2019)
  14. « Michael Clarke Duncan hospitalisé : il a quitté les soins intensifs » (consulté le 3 septembre 2012).
  15. (en-US) « Michael Clarke Duncan », sur Find a grave
  16. a et b « Comédiens ayant doublé Michael Clarke Duncan en France » sur RS Doublage, mis en ligne le 22 décembre 2013

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :