Steve Jablonsky

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Steve Jablonsky
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Instrument
Genre artistique

Steve Jablonsky est un compositeur de musique de film américain né le , travaillant au studio Remote Control Productions.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé de musique de l'Université de Californie à Berkeley, il est remarqué en 1996 par Harry Gregson-Williams.

Jablonsky se rend à l'Université de Californie à Berkeley pour ses études. Il étudie d'abord l'informatique, mais change pour la composition musicale un an plus tard. Après avoir obtenu son diplôme, il devient stagiaire chez Remote Control Productions. Pendant ce temps, Jablonsky rencontre Harry Gregson-Williams, un compositeur de Hans Zimmer, et commence à travailler comme son assistant. Plus tard, il devient plus engagé avec Zimmer et commence à composer pour des œuvres renommées comme Desperate Housewives et la série de films Transformers.

Carrière[modifier | modifier le code]

Icône pour souligner l'importance du texte
Les informations de cette section doivent être insérées dans la section Filmographie pour éviter de potentielles redondances.

Steve Jablonsky a composé les bandes sonores des films Massacre à la tronçonneuse (2003), Steamboy (2004), L'île (2005), Transformers (2007), D-War (2007), Transformers 3 : La Face cachée de la Lune (2011), Battleship (2012), Ender's Game (2013) (en remplacement du célèbre compositeur de films James Horner) et Transformers : L'Âge de l'extinction (2014). Il a également collaboré à Team America: World Police (2004), entre autres. De plus, il a aidé à composer une partie de la musique pour le jeu vidéo Metal Gear Solid 2: Sons of Liberty, et a composé le thème de Sept Merveilles de la BBC du monde industriel en 2003. Il a également écrit de la musique pour Desperate Housewives (2004 - 2012) depuis le quatrième épisode. Sa piste Trailblazing a servi de thème d'ouverture pour WrestleMania X8 et WrestleMania XIX, ainsi que sur la bande sonore à l'induction TNA Hall of Fame de Sting.

Steve Jablonsky a également écrit la musique de Command and Conquer 3 : Les Guerres du Tiberium, prenant la place de l'ancien compositeur de Command & Conquer Frank Klepacki, incapable d'écrire la bande originale du jeu en raison de sa participation à Universe at War: Earth Assault.

Steve Jablonsky a travaillé pour Harry Gregson-Williams à Media Ventures, devenue Remote Control Productions, la société de production musicale de Hans Zimmer.

En , Steve Jablonsky a été engagé pour composer la bande originale du film Le Dernier Chasseur de sorcières. Il a également composé la bande originale de Ninja Turtles 2 de Peter Berg et de Deepwater en 2016.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Compositeur[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]
Courts métrages[modifier | modifier le code]
  • 1998 : Sorrow's Child de Unjoo Moon
  • 2002 : Hostage de John Woo
  • 2011 : Transformers: The Ride - 3D de Thierry Coup
  • 2012 : Where's Waldo? de Travis Neal
  • 2014 : Krueger: A Walk Through Elm Street de Chris R. Notarile
  • 2014 : Krueger: The Slasher from Elm Street de Chris R. Notarile
  • 2014 : Unimaginable de Kevin Moore
  • 2015 : Regret & Retribution de Walker Friend

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]
Téléfilms[modifier | modifier le code]
  • 2002 : En direct de Bagdad (Live from Baghdag) de Mick Jackson
  • 2005 : Desperate Housewives Special: Sorting Out the Dirty Laundry
  • 2006 : Desperate Housewives Special: All the Juicy Details
  • 2006 : Desperate Housewives Special: The More You Know, the Juicier It Gets
  • 2006 : Him and Us de Cindy Chupack
  • 2013 : The List de Ruben Fleischer
  • 2013 : Occult de Rob Bowman
  • 2016 : 2.0 d'Arin Lister

Ludographie[modifier | modifier le code]

Musiques additionnelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]