Jean-Luc Jeener

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Luc Jeener
Description de cette image, également commentée ci-après

Portrait de Jean-Luc Jeener

Naissance (68 ans)
Nationalité Drapeau de la France France
Profession
Auteur, metteur en scène, acteur et critique de théâtre

Jean-Luc Jeener est un auteur, metteur en scène, acteur et critique de théâtre français né le [1]. Il dirige le théâtre du Nord-Ouest depuis 1997 et publie chaque semaine des critiques dans Le Figaro Magazine, Le Figaroscope et Valeurs actuelles.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Luc Jeener a toujours prôné un théâtre d'incarnation ; l'acteur devenant le personnage dans un grand souci de vérité psychologique[2]. Licencié en théologie, ilt défend un théâtre chrétien[3].

Âgé seulement de dix-huit ans, Jean-Luc Jeener fonde la Compagnie de l'Élan en 1968 au lycée Janson-de-Sailly à Paris[4] en représentant le Dom Juan de Molière. Mais ce n'est qu'en 1976 que la troupe acquiert une existence officielle sous la co-direction de Jean-Luc Jeener et Éric Laborey[5]. Elle se produit d'abord avec des moyens de fortune dans différents lieux parisiens (Conciergerie, théâtre Essaïon, etc.), alternant spectacles pour enfants et œuvres plus monumentales, comme L'An Mil (1980) à la Cité universitaire. Sont également représentées les premières pièces de Jean-Luc Jeener (Le Rachat, Histoire de Roi, Les Méfaits de Tchekhov) ainsi que les œuvres de dramaturges alors peu connus en France, dont Wole Soyinka (Le Sang fort en 1977 [6] et Les Gens des Marais en 1979), futur lauréat du prix Nobel de littérature[5]. On trouve alors parmi les familiers de la compagnie, Yasmina Reza, Pascale Roze, Dominique Economidès et Élisabeth Tamaris[7].

Malgré la mort prématurée d'Éric Laborey en 1982, à l'âge de 32 ans, Jean-Luc Jeener poursuit l'aventure. En 1986, la Compagnie s'installe à la crypte Sainte-Agnès, sous l'église Saint-Eustache. En neuf ans, Jean-Luc Jeener y met en scène une dizaine de spectacles, le plus souvent des grandes œuvres du répertoire : Phèdre, Bérénice, Bajazet, Le Misanthrope, Tartuffe, Le Cid, Le Roi Lear, etc.

En juin 1997, il crée avec des amis comédiens le théâtre du Nord-Ouest qu'il dirige depuis lors. Depuis l'ouverture de ce théâtre, il a accueilli plus d'une centaine de créations et mis en scène lui-même une quarantaine d'auteurs. En alternance avec des saisons consacrées à des auteurs contemporains, le théâtre du Nord-Ouest propose des saisons consacrées à l'intégrale de l'œuvre de grands dramaturges comme Racine en 1997 et 2015, Victor Hugo en 2002, Molière, William Shakespeare en 2007, Henry de Montherlant ou August Strindberg.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Auteur[modifier | modifier le code]

  • 1979 : Le Rachat
  • 1993 : La Lettre
  • 2006 : Jeanne d'Arc
  • 2006 : La Trahison
  • 2006 : Oubangui-Chari
  • 2006 : Subvention
  • 2008 : Dom Juan, comédie-opérette
  • 2008 : Homosexualité - prix de la meilleure œuvre originale du Festival parisien de théâtre gay et lesbien
  • 2008 : La Tragédie de Gilles de Rais, préface de Robert Hossein. L'Harmattan, 2008
  • 2009 : Négationnisme 1 : La Loi et Négationnisme 2 : La Grâce
  • 2012 : Divorcer
  • 2012 : Outreau
  • 2014 : Alzheimer
  • 2016 : L'Amitié
  • 2016 : Le Mariage
  • 2016 : Le Tyran Juste
  • La Guerre du feu
  • Interdit
  • La Confiance
  • La Trahison
  • Le Foulard
  • Baptême
  • Théâtre

Metteur en scène[modifier | modifier le code]

Jean-Luc Jeener a plus de cent spectacles à son actif, parmi lesquels :

Comédien[modifier | modifier le code]

Écrits[modifier | modifier le code]

Essais[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Regard d'aujourd'hui, préface de Yasmina Reza, éditions Tequi, 2001 (ISBN 9782740308264)
    Comprend Le Carmel, La Confiance, Rwanda, Le Rachat, Père et Fils, Le Foulard, La Lettre
  • Le Souffle de l'esprit, préface de Francis Huster, éditions Tequi, 2002 (ISBN 9782740309612)
    Comprend Les Derniers Hommes, Baptême, Le Territoire, Dialogue à trois voix, Histoire de roi, Spartacus et Les Parfaits.
  • Arius et autres pièces, préface de Laurent Terzieff, éditions Tequi, 2006 (ISBN 9782740312858)
    Comprend Arius, Oubangui-Chari, La Trahison, Subvention et Jeanne d'Arc.
  • La Tragédie de Gilles de Rais, préface de Robert Hossein, L'Harmattan, 2008
  • Clovis, préface de Benoît Dugas, éditions Tequi, 2013 (ISBN 9782740317723)
  • La Clôture et autres pièces, préface d'Emmanuel Dechartre, éditions Tequi, 2013 (ISBN 9782740317969)
    Comprend La Clôture, Outreau, Le Combat, Négationnisme, Faust, le pacte, Homosexualité et Alice au pays des merveilles[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (notice BnF no FRBNF14654365)
  2. Stéphanie Tesson, « Le théâtre fait chair », L'Avant-scène théâtre, février 2009, p. 145-146.
  3. Pour un théâtre chrétien, Éditions Téqui, 1997.
  4. (notice BnF no FRBNF14656386)
  5. a et b Théâtre du Nord-Ouest
  6. Catherine David, « Les Pêches de l'Afrique », Le Nouvel Observateur, 28 novembre 1977.
  7. Le théâtre du Nord-Ouest sur theatreonline.com.
  8. librairietequi.com

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]