Théâtre du Temps

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Théâtre du Temps

Le Théâtre du Temps, fondé en 1980 par Junji Fuseya[1] et Miguel-Angel Lopez, est un théâtre situé au 9, rue du Morvan dans le 11e arrondissement de Paris. En 2007, la direction du théâtre est reprise par l’auteur, acteur et metteur en scène Mickaël Sabbah et Émilie Portant[1], co-directrice, programmatrice et collaboratrice artistique. Il s’inscrit dans la vie culturelle et sociale de son quartier en se voulant un « laboratoire social où le décloisonnement entre les publics est encouragé »[1].

Depuis 2007, le théâtre devient le lieu de création de la compagnie Anànkë, dirigée par Mickaël Sabbah. Avec Émilie Portant ils produisent une œuvre dont « le maître mot est la poésie » […] qui, selon eux, caractérise « tout ce qui a trait à la fragilité de ce monde, à sa magie, irradie bel et bien ce théâtre où le spectateur est invité à un moment de bonheur »[1].

En parallèle, le théâtre accueille de nombreuses compagnies extérieures mettant l'accent sur « un théâtre contemporain de qualité, volontiers pluridisciplinaire. Se mêlent ainsi […] le théâtre, la danse, la musique, la performance visuelle ou sonore […] »[1],[2].

En 2007, le théâtre accueille le festival Blue Valentine, «  festival pluridisciplinaire (textes performance, danse, théâtre, peinture, photo, video, son, musique, arts numériques) qui met à l'honneur la révolutionnaire Olympe de Gouges et développe les thèmes de l'Amour, de la Liberté féminine, du Voyage et de l'Exclusion. »[3]

Tournant musical

Depuis quelques années, c’est surtout vers la nouvelle scène musicale française que le Théâtre du Temps entend développer son activité parallèlement au théâtre. En 2017, il organise la première édition des Moments Sonores (Mo So), une soirée d’expérimentations musicales et sonores où le public est invité à découvrir des artistes contemporains innovants de la nouvelle scène de musiques actuelles française.[1]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e « Le Théâtre du Temps, lieu intimiste à la croisée des cultures. », Journal du 11ème arrondissement.,‎ avril-mai 2010.
  2. « Théâtre du Temps »
  3. « Le guide des festivals »