Spécial Investigation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Spécial investigation)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Spécial Investigation
Titre original Lundi Investigation (2002-2007)
Jeudi Investigation (2007-2008)
Genre Documentaire
Reportage
Information
Périodicité Hebdomadaire
Développement Stéphane Haumant, Jean-Baptiste Rivoire (rédaction)
Présentation Stéphane Haumant
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Nombre de saisons 14
Nombre d’émissions Environ 149 (liste)
Production
Durée 55 minutes
Diffusion
Diffusion Canal+
Date de première diffusion Septembre 2002
Date de dernière diffusion Juin 2016
Statut arrêté
Public conseillé Tout public

Spécial Investigation est une émission de reportage et d'investigations présentée par Stéphane Haumant et diffusée sur Canal+ de septembre 2002 à juin 2016[1].

Présentation[modifier | modifier le code]

L'émission propose des reportages d'investigations sur les sujets d'actualités du moment (révolutions arabes, dangers du Médiator, mort d'Oussama Ben Laden...). Le magazine s'est fait un nom avec des reportages inédits qui contiennent chacun leurs lots de scoops comme Comment j'ai tué Pierre Goldman qui révélait les noms des assassins du militant d'extrême gauche.

L'émission s’appelait à l'origine Lundi Investigation, et a été créée en septembre 2002, en complément de l'émission 90 Minutes, elle à portée ce nom de septembre 2002 à juin 2007, ou là l'émission a été renommé Jeudi Investigation jusqu'en juin 2008, ou elle a pris son nom actuel, Spécial Investigation.

La différence entre l’émission 90 Minutes et l'émission Lundi Investigation réside dans le fait que dans Lundi Investigation, Canal+ commande des reportages à d'autres agences de presses, tandis que dans 90 Minutes, la chaîne produit elle-même ses reportages.

Initialement diffusée le dimanche après-midi, elle est ensuite diffusée le lundi soir en deuxième partie de soirée.

Événements notables[modifier | modifier le code]

En , Vincent Bolloré, à la tête du groupe Vivendi, propriétaire de Canal+, interdit personnellement la diffusion du documentaire Évasion fiscale, une affaire française, qui était prévu dans l'émission, et consacrée à des pratiques d'encouragement de la fraude fiscale qu'organiserait le Crédit mutuel. Le journal Médiapart accuse l'affaire d'être « inédite dans l'histoire de Canal+ » et met en cause les liens d'amitié entre Vincent Bolloré et Michel Lucas, le patron du Crédit mutuel, ainsi que les liens d'affaires entre le Crédit mutuel et Vivendi. Le documentaire sera finalement diffusé sur France 3, dans l'émission Pièces à conviction[2]. Depuis, la direction réduit drastiquement les sujets d'enquête autorisés[3].

Programmation[modifier | modifier le code]

De 2006 à 2010[modifier | modifier le code]

Année 2010[modifier | modifier le code]

Année 2011[modifier | modifier le code]

Année 2012[modifier | modifier le code]

Année 2013[modifier | modifier le code]

Année 2014[modifier | modifier le code]

Année 2015[modifier | modifier le code]

Année 2016[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Article de presse[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]