Vacances

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Vacance.
Golden Dunes in Taghit ( Bechar ).jpg

Les vacances (au pluriel, du latin « vacare », « être sans ») sont une période pendant laquelle une personne cesse ses activités habituelles.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le concept des vacances est lié à l'apparition des civilisations urbaines, contrairement au monde agricole qui, à cause du climat, ne dicte pas un rythme de travail continu tout au long de l'année. Au Moyen Âge, il existait déjà en Europe de l'Ouest des « vacances » qui correspondaient à la période des moissons en été où les universités fermaient pour permettre à tous d'aller travailler aux champs.

Au XIXe siècle, les vacances se répandent dans toute l'aristocratie et la bourgeoisie d'Europe occidentale. Elles correspondaient donc la période où les classes supérieures de la société quittaient leurs demeures principales (elles les laissaient vacantes) pour rejoindre des résidences secondaires, profiter de la nature (le romantisme est à son apogée) ou des bienfaits du climat marin ou montagnard pour la santé.

Les Britanniques, dont l'économie était la plus florissante au monde, ont été les premiers à se tourner vers les stations balnéaires, d'abord sur leurs côtes, puis de l'autre côté de la MancheDeauville, Dinard, etc.) puis enfin dans le sud de la France, sur la Côte d'Azur (la Promenade des Anglais à Nice doit son nom aux nombreuses résidences où les Britanniques venaient passer les mois d'hiver) mais aussi à Biarritz.

À partir de la fin des années 1940, avec l'apparition des congés d'été, les vacances deviennent au contraire un moment où l'on bouge, où l'on voyage. Avec l'essor de la publicité, les vacances deviennent incontournables bien qu'elles restent inaccessibles à environ un foyer sur trois en 2009 en France. Quelques dates importantes en France : 1936 (les premiers congés payés, 2 semaines, introduits par le gouvernement du Front populaire, 1956 (3e semaine de congés payés), 1969 et 1981 (4e et 5e semaines, respectivement).

Réglementation et accords collectifs globaux par pays[modifier | modifier le code]

Article connexe : Congés payés.

Les individus ont généralement droit à des vacances dont la durée varie suivant les pays et la situation de chacun, élève, étudiant ou salarié.

À Hong Kong, Singapour et Taïwan, les vacances sont de sept jours par an. En ce qui concerne l'Amérique du Nord, cela peut varier entre 14 et 21 jours. En France, le nombre théorique de jours de congés payés annuels[1] est de 25 (cinq semaines)[2]. En 2008, c'est légèrement moins que la moyenne de l'Union européenne (25,2 jours)[2]. La durée des congés payés atteint 30 jours en Allemagne et au Danemark, 33 jours en Suède[2] (voir aussi la liste des minimums légaux pour les congés payés par pays (en)).

Les grandes vacances séparent une année scolaire de l'autre. Elles se déroulent la plupart du temps vers l'été, soit en juillet–août dans l'hémisphère nord et en décembre–janvier dans l'hémisphère sud.

Expressions et titres[modifier | modifier le code]

Divers titres reprenant le mot[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les chiffres indiqués correspondent au nombre de jours de congés annuels ramenés sur la base d'une semaine de 5 jours, hors jours fériés, et résultant d'un accord collectif national.

    Eurofound précise que ce nombre de jours peut coïncider ou être supérieur au nombre de jours de congés payés accordés par la loi, ce qui traduit alors que la loi n'aurait qu'un rôle de filet de sécurité, et qu'un accord collectif global sur la durée de ces congés est mis en oeuvre. Ce serait le cas de la Suède, avec 25 jours équivalents-ouvrés de congés minimum légaux, et 33 jours selon les accords collectifs (Average collectively agreed annual leave exceeds the statutory minimum by four or more days in the Czech Republic, Denmark, Finland, Germany, Ireland, Italy, the Netherlands, Norway and Sweden, suggesting that the law acts essentially as a safety net in these countries. Average collectively agreed annual leave and the statutory minimum are close or the same in Austria, Cyprus, Estonia, France, Romania, Slovakia and the UK – and also probably in most of the rest of the NMS12 – indicating a more active role for the law.)

    Le nombre de jours ainsi indiqué ne reflète par ailleurs pas le nombre de jours de congés réellement pris : même sans prise en compte des jours additionnels fériés légaux (qui peuvent ou non tomber un dimanche et constituer ou pas des journées de congés supplémentaires), il peut exister par ailleurs des disparités locales provenant d'accord de branches, de modalités de calcul spécifiques selon l'âge ou l'ancienneté, etc. Ainsi, dans le cas de la France, s'ajoutent pour les cadres assujettis au forfait de 39 heures jusqu'à 22 jours de RTT et pour l'ensemble des salariés des jours supplémentaires en cas de fractionnement des congés. Enfin, tous les salariés ne prennent pas nécessairement l'intégralité de leurs jours de congés, et si en moyenne les Français salariés prennent 6 semaines de vacances, il existe une amplitude forte entre les personnels des services directs aux particuliers qui ont pris en 2011 27 jours ouvrables (soit moins que le minimum légal de 30 jours ouvrables) et les professions intermédiaires du secteur public qui en ont pris 45 selon l'Insee (voir Combien de congés en France ? 6 semaines en moyenne sur journaldunet, novembre 2012).

    Ces difficultés méthodologiques se retrouvent dans un nombre significatif de pays, ce qui peut biaiser les comparaisons ou rendre impossible l'affichage d'un nombre théorique de jours de congés compte-tenu la multiplicité des cas, comme le souligne Eurofound.
  2. a, b et c (en) Working time developments – 2008 : Annual leave - Mark Carley, Eurofound

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]