Vacances

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article homophone, voir Vacance.

Les vacances (au pluriel, du latin vacare, « être sans ») sont une période de temps (de quelques jours, semaines, voire mois) pendant laquelle une personne cesse son activité habituelle (professionnelle, scolaire…) pour se reposer et parfois partir en voyage d'agrément.

Historique[modifier | modifier le code]

Le camping a immédiatement connu un succès dû à son faible coût
Bundesarchiv Bild 146-1988-019-16, Camping am See mit KdF-Wagen.jpg
L'essor de l'automobile et de la caravane a également été un moyen de partir en vacances.

Le concept des vacances est lié à l'apparition des civilisations urbaines, contrairement au monde agricole qui, à cause du climat, ne dicte pas un rythme de travail continu tout au long de l'année.

Au Moyen Âge il existait déjà en Europe de l'Ouest des "vacances" qui correspondaient à la période des moissons en été où les universités fermaient pour permettre à tous d'aller travailler aux champs.

Au XIXe siècle, les vacances se répandent dans toute l'aristocratie et la bourgeoisie d'Europe occidentale. Elles correspondaient donc à la période où les classes supérieures de la société quittaient leurs demeures principales (elles les laissaient vacantes) pour rejoindre des résidences secondaires, profiter de la nature (le romantisme est à son apogée) ou des bienfaits du climat marin ou montagnard pour la santé.

Les Britanniques, dont l'économie était la plus florissante au monde, ont été les premiers à se tourner vers les stations balnéaires, d'abord sur leurs côtes, puis de l'autre côté de la MancheDeauville, Dinard, etc.) puis enfin dans le sud de la France, sur la Côte d'Azur (la Promenade des Anglais à Nice doit son nom aux nombreuses résidences où les Britanniques venaient passer les mois d'hiver) mais aussi à Biarritz.

À partir de la fin des années 1940, avec l'apparition des congés d'été, les vacances deviennent au contraire un moment où l'on bouge, où l'on voyage. Avec l'essor de la publicité, les vacances deviennent incontournables bien qu'elles restent inaccessibles à environ un foyer sur trois en 2009 en France.

Quelques dates importantes :

Réglementation par pays[modifier | modifier le code]

De nos jours, les individus ont généralement droit à des vacances dont la durée varie suivant les pays et la situation de chacun, élève, étudiant ou salarié.

À Hong Kong, Singapour et Taïwan, les vacances sont de 7 jours par an. En ce qui concerne l'Amérique du Nord, cela peut varier entre 14 et 21 jours. En France, le nombre de jours de vacances est de 5 semaines (25 jours)[1]. C'est légèrement moins que dans le reste de l'Union Européenne (25,2 jours)[1]. La durée des congés payés atteint 30 jours en Allemagne et 33 jours en Suède[1]. (voir aussi la liste des minimums légaux pour les congés payés (en))

Les grandes vacances séparent une année scolaire de l'autre. Elles se déroulent la plupart du temps vers l'été, soit en juillet–août dans l'hémisphère nord et en décembre–janvier dans l'hémisphère sud.

Expressions et titres[modifier | modifier le code]

Phrases connues[modifier | modifier le code]

  • « Cet histrion en vacances » : Charles Baudelaire, La Béatrice (dans Les Fleurs du mal, 1861) ;
  • « Vacances, j'oublie tout, plus rien à faire du tout, j' m'envoie en l'air, ça c'est super, folie légère, c'est fou ! », chantait le groupe Élégance en 1982 ;
  • À la fin du XXe siècle devant la pandémie du sida en France, une campagne de prévention contre le sida a été « En vacances, j'oublie tout... sauf le préservatif » ;
  • Sur le salariat, Jean-Philippe Bloch, historien du travail : « Il y a un avantage certain à travailler, il tient à la possibilité de prendre des vacances. ».

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]


Titres reprenant le mot

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c EIRO 2008: Mark Carley, "Working time developments – 2008, Annual leave"