Pont Canada

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pont Canada
Image illustrative de l'article Pont Canada
Géographie
Pays France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Localité Tréguier, Trédarzec
Coordonnées géographiques 48° 47′ 03″ N 3° 13′ 15″ O / 48.784167, -3.22083348° 47′ 03″ N 3° 13′ 15″ O / 48.784167, -3.220833
Fonction
Franchit Le Jaudy
Fonction Pont routier
Caractéristiques techniques
Type Pont en arc à tablier intermédiaire
Longueur 153 m
Largeur 12,30 m
Hauteur 26 m
Matériau(x) Béton, suspentes en acier.
Construction
Construction 1951 - 1954
Inauguration 25 juillet 1954
Concepteur Gilbert Lacombe
Entreprise(s) Coignet

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

(Voir situation sur carte : Côtes-d'Armor)
Pont Canada

Géolocalisation sur la carte : Bretagne

(Voir situation sur carte : Bretagne)
Pont Canada

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Pont Canada

Le pont Canada est un pont routier français achevé en 1954, sur la D786, qui enjambe l'estuaire du Jaudy, entre les communes de Tréguier et de Trédarzec, en région Bretagne. Il est le premier pont de son type construit en Europe.

Le pont actuel est le troisième « pont Canada ».

Historique "des" ponts Canada[modifier | modifier le code]

Avant les ponts[modifier | modifier le code]

Avant la construction du premier pont, trois bacs assuraient la traversée du Jaudy entre Tréguier et Trédarzec [1], le "bac de Scaff an milin", cité en 1551, appelé "bac du Canada" à partir de 1691; le "bac de Saint-Sul", cité en 1602[2] et le Passage de Tresmeur. Le service des bacs s'arrête en 1835.

Le premier pont (1834-1886)[modifier | modifier le code]

Le projet d'un pont sur le Jaudy émane d'un négociant de Tréguier, le sieur Ozou. L'adjudication du 29 décembre 1832 lui attribue la concession pour une durée de 69 ans et 11 mois, une ordonnance du roi Louis-Philippe autorise la construction du pont prévoyant que les travaux et l’entretien seraient financés par un péage. Celui-ci est supprimé le 1er février 1873 à la suite du rachat du pont par le conseil général des Côtes du nord.

Les travaux de ce premier pont commencent en 1833 et se terminent en avril 1834, il est mise en circulation le 25 mai 1834.

C'est un pont suspendu de type « fil de fer ». C'est le premier pont suspendu mise en service en Bretagne. Il faisait 139.50m de long. Il était composé d'une travée suspendue de 100m de long, encadrée par deux arches en maçonnerie. Le tablier faisait 4.20m de large en tout, 2.20m de voie charretière et deux trottoirs de 1m. La passerelle Saint-François, sur le Guindy entre Tréguier et Plouguiel, de même type, lui est contemporaine.

Ce Premier pont est démoli en juillet 1886, pour faire place à la construction du deuxième pont. Le "bac du Canada" est remis provisoirement en service pendant la construction de ce deuxième pont[3]. Il existe encore une arche du premier pont en aval du pont actuel sur la rive droite du Jaudy (côté Trédarzec).

Le second pont (1886-1954)[modifier | modifier le code]

Il est remplacé par un pont en poutre en treillis, à tablier métallique et piles en maçonnerie. Ce pont disposait d'une travée mobile sur la rive gauche (côté Tréguier), pour permettre la navigation jusqu'au port de la Roche-Derrien en amont. En comptant l'arche du premier pont et la travée mobile, ce pont comptait six travées.

Il est ouvert à la circulation le 13 novembre 1886[4].

Dès sa mise en service, ce pont va se tasser jusqu'à prendre une flèche de 0,40 m. Une de ses travées est détruite le 14 août 1944 par une unité de génie américaine lors des combats pour la libération de Tréguier. Il est démoli en 1954, après la mise en service du pont actuel. Les fondations des piles centrales de ce pont sont encore visibles à marée basse.

Le viaduc ferroviaire[modifier | modifier le code]

Aux trois ponts, il faut ajouter un pont ferroviaire dit du « viaduc sur le Jaudy » en amont du pont actuel, qui n'eut jamais le titre de « pont Canada ». Ce pont fut conçu par Louis Harel de la Noë pour les Chemins de fer des Côtes-du-Nord à voie métrique en 1924, pour la ligne de Tréguier à Paimpol. Il fut détruit le 15 août 1944 par les FFI. Malgré une « tentative » en 1947 - les coffrages se sont effondrés -, il ne fut jamais reconstruit.

Caractéristiques principales du pont actuel[modifier | modifier le code]

La construction commence en 1951 et se termine en 1954. Un seul cintre aura été nécessaire pour la construction des deux arcs. Après la construction du premier arc, ce cintre a été ripé d'une seule pièce sous la position du second arc.

Le pont est inauguré officiellement le 25 juillet 1954[5].

Pont Canada - vue générale
  • Pont en arc à tablier intermédiaire, en béton armé et suspentes en acier.
  • Longueur totale des arcs : 153 m
  • Dénivelé entre le tablier et le haut des arcs : 26 m
  • Largeur entre les deux arcs : 12,30 m
  • Nombre de voussoirs par arc : 6

Étymologie[modifier | modifier le code]

L'origine du nom du pont sur le Jaudy s'est perdue, le "bac du Canada" étant cité comme tel dès 1691. Mais l'explication la plus généralement admise, est que le nom du pont vient de la francisation du mot breton Keneuta (ou Keuneuta) signifiant Chercher (ou Ramasser, ou Couper) du bois de chauffage.

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Lors du Tour de France 1954, avant sa mise en service, le pont fut "inauguré" lors du passage de la 6ème étape de Saint-Brieuc à Brest, le 13 juillet (179km, remporté par Dominique Forlini).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le pont Canada à Tréguier : Un lien entre deux rives ou une barrière maritime? sur le site histoiremaritimebretagnenord.fr
  2. Bacs des rivières du Jaudy et du Guindy sur le site sallevirtuelle.cotesdarmor.fr
  3. "Journal de Tréguier", 13e année no 28 du 10 juillet 1886
  4. "Journal de Tréguier", 13e année no 46 du 13 novembre 1886.
  5. Programme et festivités sur "L'écho de Lannion", nouvelle série no 411 du 24 juillet 1954, page 2.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]