Pont de Noirmoutier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pont de Noirmoutier
Le pont de Noirmoutier vu de la gare maritime de Fromentine (Noirmoutier est à droite).
Le pont de Noirmoutier vu de la gare maritime de Fromentine (Noirmoutier est à droite).
Géographie
Pays France
Région Pays de la Loire
Département Vendée
Commune La Barre-de-Monts (continent)
Barbâtre (île)
Coordonnées géographiques 46° 53′ 30″ N, 2° 08′ 59″ O
Fonction
Franchit Détroit de Fromentine, océan Atlantique
Caractéristiques techniques
Type Pont à poutres cantilever
Longueur 583 m
Largeur 13,5 m
Matériau(x) Béton précontraint
Construction
Construction 1970-1971

Géolocalisation sur la carte : Pays de la Loire

(Voir situation sur carte : Pays de la Loire)
Pont de Noirmoutier

Géolocalisation sur la carte : Vendée

(Voir situation sur carte : Vendée)
Pont de Noirmoutier

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Pont de Noirmoutier

Le pont de Noirmoutier est un pont situé dans le département français de la Vendée, construit au début des années 1970 pour relier l'île de Noirmoutier au continent. Avant son ouverture, un service de navettes maritimes faisait le trajet entre l'estacade de La Fosse et celle de Fromentine.

Présentation[modifier | modifier le code]

Il relie les communes de Barbâtre, au sud de l'île de Noirmoutier, à La Barre-de-Monts, sur la côte nord-vendéenne, et permet de traverser le détroit de Fromentine. Construit par la société Dumez et sous la direction financière du département, sa première pierre a été posée le à Fromentine et il fut ouvert au trafic le [1], afin d'offrir un remplacement au passage du Gois (chaussée submersible à marée haute). Une plaque émaillée fut posée au sommet contre la rambarde pour rappeler l'événement.

En 1977, une augmentation du péage entraîna des manifestations d'îliens avec blocage du pont, barricades et charges de CRS. Le Péage fut supprimé mi-1994 sans doute compte tenu de nombreux accidents sur le passage du Gois, en clair des gens qui n'avaient pas assez fait attention à la montée de la Marée et se retrouvèrent coincés , mais aussi pour éviter de dégrader le pavé de ce chemin submersible

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

Les caractéristiques techniques du pont de Noirmoutier sont les suivantes[2] :

  • Longueur totale : 583 m
  • Portée principale : 88 m
  • Largeur : 14,5
  • Hauteur sous tablier : 33,50 m
  • Viaduc d'accès côté continent : 4 travées continues de 55 m de portée
  • Viaduc principal : 3 travées continues 55 - 88 - 55 m
  • Viaduc d'accès côté île : 3 travées continues de 55 m de portée

Le tablier est constitué de deux poutres caissons en béton précontraint de 3,80 m de largeur avec des encorbellements de 1,32 m. Ces deux caissons préfabriqués sont reliés par une dalle coulée en place de 0,80 m de largeur.

Les piles sont largement enfoncées dans le sol, pour reposer sur un terrain solide. Les fondations font environ le double de la hauteur visibles des piles. Ces dernières sont creuses, sauf celles de la travée centrale, en prévision de collisions avec d'éventuels bateaux maladroits.

La construction s'est faite à l'aide d'une poutre de lancement permettant de poser en encorbellement symétrique à partir des piles les 258 voussoirs dont le poids unitaire est d'environ 50 t.

Les piles ont utilisé 4 000 mètres³ de béton, 13 500 mètres² de coffrages et 250 tonnes d'acier. Le tablier a nécessité 4 500 mètres³ de béton, 160 tonnes d'acier à béton armé et 180 tonnes d'acier pour la précontrainte. [3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Émile Boutin, Pays de Retz, Noirmoutier, île d'Yeu, France-Empire, coll. « Histoire et Terroirs », , 510 p. (ISBN 2-7048-0485-0), p. 473.
  2. Pont de Noirmoutier-en-l'Île, sur Structurae.
  3. Henri Martin, Noirmoutier presqu'île, Fontenay,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]