Pont ferroviaire de Cubzac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pont ferroviaire de Cubzac
Image illustrative de l'article Pont ferroviaire de Cubzac
Géographie
Pays France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Gironde
Commune Cubzac-les-Ponts
Coordonnées géographiques 44° 58′ 07″ N, 0° 28′ 04″ O
Fonction
Franchit Dordogne
Fonction Pont ferroviaire
Itinéraire Ligne de Chartres à Bordeaux-Saint-Jean
Caractéristiques techniques
Type pont à poutres en treillis
Longueur 2 178 m
Portée principale 73,60 m
Largeur 8,75 m
Matériau(x) métal
Construction
Construction 1886
Architecte(s) Lebrun, Dayde et Pile
Entreprise(s) Eiffel

Géolocalisation sur la carte : Aquitaine

(Voir situation sur carte : Aquitaine)
Pont ferroviaire de Cubzac

Géolocalisation sur la carte : Gironde

(Voir situation sur carte : Gironde)
Pont ferroviaire de Cubzac

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Pont ferroviaire de Cubzac

Pont ferroviaire de Cubzac est un pont ferroviaire français en fer forgé situé dans le département de la Gironde, en région Nouvelle-Aquitaine

Présentation[modifier | modifier le code]

C'est un pont à poutres en treillis mis en service en 1886 sur la ligne de Chartres à Bordeaux-Saint-Jean qui permet de relier Cubzac-les-Ponts à Saint-Vincent-de-Paul et de franchir la Dordogne

Histoire[modifier | modifier le code]

Cet ouvrage a été construit en 1885-1886 par les établissements Eiffel[1]. Il a été mis en service le 11 juillet 1886[2] lors de l'ouverture à l'exploitation de la section de Cavignac à Ambarès-et-Lagrave. Détruit par les Allemands le 24 août 1944[1], il a été reconstruit et remis en service en voie unique le 1er juin 1946[1] et en double voie le 18 octobre suivant. Entre ces dates, les trains en partance de Bordeaux et à destination de Saintes et au-delà vers La Rochelle, Nantes (et vice-versa) sont détournés par Libourne, Marcenais et Saint-Mariens-Saint-Yzan.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

D'une longueur totale de 2 178 m[3], il est composé d'une estacade métallique coté Chartres, et d'un ouvrage principal à tablier métallique constitué en huit travées dont les deux travées de rives mesurent 60 m et les six travées centrales 73,60 m. Ces travées sont appuyées sur sept piles dans le lit de la Dordogne et sur deux piles sur berges. Il est prolongé par une estacade coté Bordeaux, en partie métallique et en partie en maçonnerie. La largeur de la partie centrale est de 8,75 m.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]