Viaduc de la Haute-Colme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Viaduc de la Haute-Colme
Image illustrative de l’article Viaduc de la Haute-Colme
Géographie
Pays France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Commune Watten
Coordonnées géographiques 50° 50′ 40″ N, 2° 12′ 40″ E
Fonction
Franchit Aa (fleuve)
Fonction Pont ferroviaire
Caractéristiques techniques
Type Pont mixte bipoutre
Longueur 1 827 m
Portée principale 65 m
Matériau(x) Acier, béton armé
Construction
Construction 1992

Géolocalisation sur la carte : Nord

(Voir situation sur carte : Nord)
Viaduc de la Haute-Colme

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France

(Voir situation sur carte : Hauts-de-France)
Viaduc de la Haute-Colme

Géolocalisation sur la carte : Europe

(Voir situation sur carte : Europe)
Viaduc de la Haute-Colme

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Viaduc de la Haute-Colme

Le viaduc de la Haute-Colme est un pont à poutres, mis en service en 1992, qui permet à la ligne LGV Nord-Europe de franchir le fleuve Aa, le canal de la Haute-Colme et les routes départementales 346 et 600. Il est implanté sur les communes françaises de Watten, Holque et Ruminghem.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Ce viaduc est long de 1 827 mètres, ce qui en fait le septième pont le plus long de France.

Il s’agit d’un pont bi-poutre à ossature mixte, c’est-à-dire à poutres en métal et tablier en béton. Il comporte 48 travées dont la plus longue a 65 mètres de portée.

Les poutres métalliques, de 2,5 mètres de hauteur, sont reliées entre elles en partie inférieure par des contreventements de façon à donner la raideur en torsion qui est nécessaire pour ce genre de tablier supportant des trains à très grande vitesse.

Acteurs[modifier | modifier le code]

La SNCF a assuré la maîtrise d’ouvrage et la maîtrise d’œuvre.

Les entreprises SOGEA, Richard-Ducros et Baudin-Châteauneuf en ont assuré la construction.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Les ouvrages d'art », dans revue Travaux, juin 1992.
  • « Le viaduc de la Haute-Colme », dans Bulletin ponts métalliques, n° 16, 1993.
  • V., « Études spéciales pour le viaduc de la Haute-Colme - De Ville de Goyet », dans Bulletin ponts métalliques, n° 16, 1993.
  • Serge Montens, Les plus beaux ponts de France, édItion Bonneton, Paris, 2001 (ISBN 2862532754), pp. 111.
  • Ph. Ramondec, « Le viaduc de la Haute-Colme », dans revue Travaux, n° 681, novembre 1992.