Nottonville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Nottonville
Nottonville
La Conie entre La Chenardière et Nottonville.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Eure-et-Loir
Arrondissement Châteaudun
Intercommunalité Communauté de communes Cœur de Beauce
Maire
Mandat
Mathilde Weill
2020-2026
Code postal 28140
Code commune 28283
Démographie
Population
municipale
295 hab. (2018 en diminution de 8,95 % par rapport à 2013)
Densité 12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 06′ 47″ nord, 1° 30′ 23″ est
Altitude Min. 112 m
Max. 143 m
Superficie 24,74 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton des Villages Vovéens
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire
Voir sur la carte administrative du Centre-Val de Loire
City locator 14.svg
Nottonville
Géolocalisation sur la carte : Eure-et-Loir
Voir sur la carte topographique d'Eure-et-Loir
City locator 14.svg
Nottonville
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Nottonville
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Nottonville

Nottonville est une commune française située dans le département d'Eure-et-Loir en région Centre-Val de Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par la Conie, affluent du Loir. Deux bras se rejoignent à Nottonvile : La Conie haute qui vient de la commune de Varize et La Conie basse qui passe par le lieu-dit Pontault puis par La Chenardière vers Courbehaye.

Ensuite, elle suit son cours en traversant une étendue appelée La Goure de Spoy, puis les Raffaults jusqu'au lieu-dit Vallières avant de passer par la commune de Conie-Molitard. La Conie basse est une résurgence de la nappe de Beauce, elle s'étalait autrefois en un marécage vers les bois de La Chenardière. Le lit actuel a été creusé à la main, entre les deux guerres afin d'éradiquer les moustiques et de protéger les ouvriers agricoles saisonniers.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Goure de Spoy[modifier | modifier le code]

La Goure (ou le Gour) de Spoy est située sur la commune de Nottonville, au sud de la ferme de Spoy. C'est un bassin profond de 8 à 10 mètres où il semble que les eaux d'amont des deux vallées des Conies se rassemblent en une sorte de réservoir.

Le nom est tiré de l'association de celui de la ferme de Spoy, écart de la commune voisine de Civry, et de "goure", qui peut être reproché de "gouffre"[1][réf. non conforme].

Si les deux Conies amonts (la Conie du Sud ou Conie de Varize, et la Conie du Nord ou Rau la Conie, résurgences de la nappe de Beauce) sont intermittentes, ce n'est qu'à partir de la Goure de Spoy que la Conie se fait pérenne, et mérite alors totalement le nom de rivière affluente du Loir. On en déduit que la Goure est également alimentée souterrainement par une troisième source souterraine locale, qui assure la pérennité du débit aval[2].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Selon la terminologie définie par l'Insee et le zonage publié en 2020, Nottonville est une commune rurale, car elle n'appartient à aucune unité urbaine[Note 1],[3],[4]. La commune est en outre hors attraction des villes[5],[6].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Villa Nantonensis et Nantona villa en 1080, Nantonville en 1178, Nothonville en 1736[7].

Du bas latin Nantul fundum, Nanto, nom de personne d'origine gauloise, et villa, « domaine rural ». D'après la forme Nantona villa de 1080.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1858 1858 Lucien Méry    
1971 2001 Bernard Pousse    
Mars 2001 Juillet 2020 Jacky Tessier SE Agriculteur retraité
Juillet 2020 En cours Mathilde Weill    
Les données manquantes sont à compléter.

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[9].

En 2018, la commune comptait 295 habitants[Note 2], en diminution de 8,95 % par rapport à 2013 (Eure-et-Loir : +0,26 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
547594587686662690680727740
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
780710731700662624614610614
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
564568540499510508465475493
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
437400343325275252276313307
2018 - - - - - - - -
295--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Ancienne abbaye du Bois[modifier | modifier le code]

Vue de l'abbaye de Nottonville

L'ancienne abbaye du Bois, Logo monument historique Classé MH (1988)[12], est un prieuré, seule construction attestée, fortifié du Xe siècle situé à la sortie du lieu-dit le Bois en direction du lieu-dit Vallières. Elle possède une porte encadrée de deux tours avec des meurtrières et une trace de pont-levis, ainsi qu'une porte massive en chêne, restaurée récemment.

Elle fut bâtie par les moines de Marmoutier qui établirent, sur les restes d'une résidence d'époque carolingienne, un prieuré dès le XIe siècle. Le logis prioral date du XVe siècle et comprend une charpente en bateau inversé.

Dans la cour on trouve un grand colombier, révélateur de la richesse du domaine des moines (le nombre de nids autorisés était dépendant de l'étendue du domaine). Le logis aurait servi de grange dîmière.

Château de La Brosse[modifier | modifier le code]

Le château de la Brosse.

Le château de La Brosse, Logo monument historique Inscrit MH (1990)[13], date du XVIIe siècle, mais a brûlé au XIXe siècle.

Les communs, la cour et une tourelle demeurent les seuls vestiges d'époque de ce château.

Église Saint-Pierre[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Pierre, quant à elle date du XIVe siècle. Elle est située à Nottonville même en face de la mairie. Son clocher en charpente du XVIIe siècle a été restauré à la suite de la tempête de 1999.

Mégalithes[modifier | modifier le code]

  • Dolmen effondré dit Le Palet de Gargantua sur la route entre Pontault et le château de La Brosse.
  • Dolmens et polissoirs entre Le Bois et Vallières.
  • Polissoir (déplacé) dit de La Pierre Saint Martin devant la ferme de La Natterie.

Maisons en rouche[modifier | modifier le code]

  • Nombreuses maisons en rouche (roseau local), notamment le long de la rue des Chaumières en face de l'église. Précédemment, les roselières étaient largement exploitées. De ce passé, témoigne la présence sur la commune d'une fabrique de stores, aujourd'hui en tissu et mécaniques.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Une commune rurale est une commune n'appartenant pas à une unité urbaine. Les autres communes sont dites urbaines.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Raymond Bouquery, Les Noms de Lieux en Eure et Loir, page 64.
  2. La (ou les) Conie(s).
  3. « Base des unités urbaines 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 4 décembre 2020)
  4. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 4 décembre 2020)
  5. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 4 décembre 2020)
  6. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc, Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 4 décembre 2020)
  7. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, Droz, p. 232.
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  12. « Ancienne abbaye du Bois », notice no PA00097181, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  13. « Château de la Brosse », notice no PA00097244, base Mérimée, ministère français de la Culture.