Fontenay-sur-Conie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fontenay et Conie (homonymie).

Fontenay-sur-Conie
Fontenay-sur-Conie
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Eure-et-Loir
Arrondissement Châteaudun
Canton Voves
Intercommunalité Communauté de communes Cœur de Beauce
Maire
Mandat
Brigitte Landeau
2014-2020
Code postal 28140
Code commune 28157
Démographie
Population
municipale
143 hab. (2015 en diminution de 2,72 % par rapport à 2010)
Densité 11 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 09′ 54″ nord, 1° 40′ 07″ est
Altitude Min. 117 m
Max. 141 m
Superficie 13,25 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire

Voir sur la carte administrative du Centre-Val de Loire
City locator 14.svg
Fontenay-sur-Conie

Géolocalisation sur la carte : Eure-et-Loir

Voir sur la carte topographique d'Eure-et-Loir
City locator 14.svg
Fontenay-sur-Conie

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fontenay-sur-Conie

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fontenay-sur-Conie

Fontenay-sur-Conie est une commune française située dans le département d'Eure-et-Loir en région Centre-Val de Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Fontenay-sur-Conie
Baignolet Viabon Germignonville
Fontenay-sur-Conie Tillay-le-Péneux
Courbehaye Orgères-en-Beauce Loigny-la-Bataille

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune, traversée par la rivière la Conie, se situe en aval de Germignonville et en amont d'Orgères-en-Beauce. La Conie est un affluent du Loir, sous-affluent du fleuve la Loire par la Sarthe et la Maine.

Deux bras en provenance de Germignonville se rejoignent en aval du village, l'un passant par Viabon, l'autre naissant dans le parc du château de Cambray. Treize ponts ont été construits à Fontenay-sur-Conie afin de relier les deux rives de ces deux bras[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la commune a pour origine la présence de plusieurs fontaines situées sur les rives de la Conie ; en effet, Fontenay désigne généralement un lieu présentant plusieurs sources d'eau (suffixe -ay, -aie désignant la multitude en un lieu, apposé à la racine latine fons / fontanus, fontaine).

Histoire[modifier | modifier le code]

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

En 1903, un canal est creusé afin de lutter contre les fièvres et le paludisme, favorisés par la présence de marais engendrés par l'écoulement de la Conie[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1989 mars 2014 Philippe Gaujard[1] Apparenté UMP  
mars 2014 en cours Brigitte Landeau SE Artisan
Les données manquantes sont à compléter.

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[3].

En 2015, la commune comptait 143 habitants[Note 1], en diminution de 2,72 % par rapport à 2010 (Eure-et-Loir : +1,19 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
286257257334389361324352411
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
440406426421435449456490512
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
494495509437437427291318227
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
210165129106117110128156143
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • La Croix de Sainte-Colombe, dernier vestige d'une chapelle édifiée afin d'accueillir les pèlerinages organisés pour lutter contre le paludisme.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]