Pré-Saint-Martin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pré-Saint-Martin
Pré-Saint-Martin
L'église Saint-Martin.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Eure-et-Loir
Arrondissement Châteaudun
Intercommunalité Communauté de communes du Bonnevalais
Maire
Mandat
Jean-Louis Hy
2020-2026
Code postal 28800
Code commune 28306
Démographie
Population
municipale
203 hab. (2018 en augmentation de 19,41 % par rapport à 2013)
Densité 28 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 12′ 47″ nord, 1° 28′ 01″ est
Altitude Min. 133 m
Max. 143 m
Superficie 7,25 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Chartres
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton des Villages Vovéens
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire
Voir sur la carte administrative du Centre-Val de Loire
City locator 14.svg
Pré-Saint-Martin
Géolocalisation sur la carte : Eure-et-Loir
Voir sur la carte topographique d'Eure-et-Loir
City locator 14.svg
Pré-Saint-Martin
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Pré-Saint-Martin
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Pré-Saint-Martin

Pré-Saint-Martin est une commune française située dans le département d'Eure-et-Loir en région Centre-Val de Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Selon la terminologie définie par l'Insee et le zonage publié en 2020, Pré-Saint-Martin est une commune rurale, car elle n'appartient à aucune unité urbaine[Note 1],[1],[2].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Chartres, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 117 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[3],[4].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité sous les formes Prata en 1250[5], Prata Sancti Martini en 1626, Pré les Buis de 1790 à 1794[6]. « Pré-Saint-Martin était renommé, autrefois, pour la culture du buis. Jusqu'à la Révolution, au jour des Rameaux, on y venait chercher du buis à 10 lieues à la ronde ».

Pré, du latin prata qui a le même sens qu'en français moderne, autre terme pour désigner une prairie.

L'hagionyme Saint Martin est très populaire du fait de la notoriété du premier Saint Martin : Martin de Tours (mort en 397), évêque de Tours.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2008 Georges Foiret    
mars 2008 En cours Jean-Louis Hy[7],[8]   Agriculteur sur moyenne exploitation
Les données manquantes sont à compléter.

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[10].

En 2018, la commune comptait 203 habitants[Note 3], en augmentation de 19,41 % par rapport à 2013 (Eure-et-Loir : −0,22 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
270279298283332355400402365
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
356380397381348361367337344
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
340345320264280284301250268
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
221210173141158139159166198
2018 - - - - - - - -
203--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Paysage d'éoliennes vu de Pré-Saint-Martin.
Paysage d'éoliennes vu de Pré-Saint-Martin.

Parc éolien du Moulin de Pierre sud[modifier | modifier le code]

En 2017, trois turbines Vestas V112/3300, d'une puissance de 3,3 MW chacune, ont été mises en service sur la commune et sur celle du Gault-Saint-Denis par la société Zéphir, développant une puissance totale de 9,9 MW[13].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Martin ;
  • Monument aux morts ;
  • Arbre planté en 1995 pour le 50ème anniversaire du retour des camps (1945).

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Une commune rurale est une commune n'appartenant pas à une unité urbaine. Les autres communes sont dites urbaines.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Base des unités urbaines 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 4 décembre 2020)
  2. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 4 décembre 2020)
  3. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 4 décembre 2020)
  4. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc, Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 4 décembre 2020)
  5. Dans un pouillé de Chartres.
  6. Daniel Delattre, L'Eure-et-Loir, les 403 communes, , p. 163.
  7. « Résultats des élections municipales 2020 - Maire sortant », sur le site du Télégramme de Brest (consulté le 10 août 2020)
  8. « Répertoire national des élus (RNE) - version du 24 juillet 2020 », sur le portail des données publiques de l'État (consulté le 10 août 2020)
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  13. « Parcs éoliens en France, zone 28 », sur https://www.thewindpower.net, .