Fresnay-l'Évêque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Fresnay-l'Évêque
Fresnay-l'Évêque
La mairie en 2011.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Eure-et-Loir
Arrondissement Chartres
Canton Les Villages Vovéens
Intercommunalité Communauté de communes Cœur de Beauce
Maire
Mandat
Francis Besnard
2014-2020
Code postal 28310
Code commune 28164
Démographie
Population
municipale
744 hab. (2016 en augmentation de 4,49 % par rapport à 2011)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 15′ 58″ nord, 1° 49′ 23″ est
Altitude Min. 121 m
Max. 146 m
Superficie 29,04 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire

Voir sur la carte administrative du Centre-Val de Loire
City locator 14.svg
Fresnay-l'Évêque

Géolocalisation sur la carte : Eure-et-Loir

Voir sur la carte topographique d'Eure-et-Loir
City locator 14.svg
Fresnay-l'Évêque

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fresnay-l'Évêque

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fresnay-l'Évêque
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fresnay et L'Évêque.

Fresnay-l'Évêque est une commune française située dans le département d'Eure-et-Loir, en région Centre-Val de Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Fresnay-l'Évêque
Moutiers Levesville-la-Chenard Neuvy-en-Beauce
Ymonville Fresnay-l'Évêque Neuvy-en-Beauce
Ymonville Guilleville Trancrainville

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

  • Beauvois, hameau situé au nord-est de la commune.
  • Bonvillette, ferme isolée située au nord de la commune.
  • Cerceaux, ferme isolée située au sud-ouest de la commune.
  • Espiers, hameau situé au sud-ouest de la commune.
  • Mérasville, hameau situé au sud-ouest de la commune.
  • Pitheaux, hameau situé au sud-est de la commune.
  • Saint-Germain-le-Désiré, lieu-dit situé au sud-ouest de la commune.
  • Sonvilliers, ferme isolée située au nord-est de la commune.
  • Villiers, lieu-dit situé à l'ouest de la commune.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Autoroute A10, sens sud-nord, bretelle d'accès à l'aire de service.

Voies de communication[modifier | modifier le code]

  • Desserte ferroviaire : de 1896 à 1938, la commune est desservie par les trains de la ligne de Voves à Toury ;
  • Réseau autoroutier : la commune est traversée dans sa partie est par l'autoroute A10, dite « L’Aquitaine », reliant Paris à Bordeaux via Orléans. Elle accueille les aires de service de Plaines de Beauce, anciennement Francheville (sens nord-sud), et Val-Neuvy (sens sud-nord) entre les sorties n° 11 et 12.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Au cours de la Révolution française, la commune porta provisoirement le nom de Fresnay-le-Sec[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Francis Besnard    
Les données manquantes sont à compléter.

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[3].

En 2016, la commune comptait 744 habitants[Note 1], en augmentation de 4,49 % par rapport à 2011 (Eure-et-Loir : +0,82 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
796808792843930876886928942
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
9809631 011964880856826871800
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
819833815667684728716710662
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
658624516510555560635646657
2013 2016 - - - - - - -
743744-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Parc éolien d'Espier[modifier | modifier le code]

En 2018, cinq turbines Nordex N117/3600 d'une puissance de 3,6 MW chacune, sont en construction sur la commune par EDF Énergies Nouvelles, développant une puissance totale de 17,2 MW[6].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Amitié, sculpture taillée à Fresnay-l'Évêque par Tetsuo Harada, marbre blanc de Carrare.
  • Jean Feugereux, peintre et graveur, né à Fresnay-l'Évêque (ferme de Saint-Germain) en 1923, mort à Chartres en 1992.
  • Tetsuo Harada (1949- ), sculpteur japonais ayant un atelier dans la commune.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]