Max Martin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Martin et White.
Max Martin
Description de cette image, également commentée ci-après

Max Martin en 2015.

Informations générales
Nom de naissance Martin Karl Sandberg
Naissance (46 ans)
Stenhamra (en)
Activité principale auteur-compositeur
producteur de musique
Activités annexes chanteur
Genre musical Pop, dance-pop, pop rock, RnB, Europop
Années actives depuis 1985
Labels Jive, RCA, Capitol, LaFace, Island, BMG, Atlantic
Site officiel maratone.se

Max Martin, né Martin Karl Sandberg, est un auteur-compositeur, producteur et réalisateur artistique suédois né le en Suède et installé en Californie. Personnage discret, il est responsable, entre autres, de nombre de chansons à succès de Katy Perry ou de Britney Spears, avec notamment le titre Baby One More Time[1]. En deux décennies, son nom est présent sur plus de vingt titres se classant numéro 1 du Billboard Hot 100, faisant de lui le recordman du monde de premières places dans ce classement américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né sous le nom de Martin Karl Sandberg, à Stenhamra dans la banlieue de Stockholm, d'un père policier, il apprend à jouer du cor[2] bien que sa culture musicale de l'époque soit éclectique, écoutant de la pop au classique[3]. Par la suite grand fan de Kiss avec son frère qui l'initie au glam rock[2], il écoute Depeche Mode ou les Bangles[3].

Il quitte très tôt le lycée pour se consacrer exclusivement à une carrière musicale. Il signe très vite sous le pseudonyme de Martin White un contrat avec le label suédois Cheiron Records avec son groupe de hard rock It's Alive. Après l'enregistrement de leur album, ils tournent un moment en Europe mais le groupe périclite[2]. Au milieu des années 1990, le propriétaire du label, Denniz PoP, producteur du succès All That She Wants, collabore rapidement avec Max Martin, notamment en production et en composition. À l'initiative de Denniz PoP, il change son nom pour devenir Max Martin[3]. Période de formation pour Max Martin qui apprend là l'importance d'un son plus que d'une parole et la construction d'un tube[3],[2] : « Il a un sens incroyable de la mélodie et des paroles. Il arrive toujours à créer des concepts qui ne sont pas seulement des hits mais des morceaux clairement reconnaissables[4]. » Ils offrent leurs services à d'autres groupes.

En 1992, le duo collabore avec le groupe Ace of Base pour leur deuxième album ; succès international, sept millions d'exemplaires sont vendus[4]. Le label Cheiron est chargé de travailler sur un album des Backstreet Boys ; mieux encore que pour Ace of Base, ce sont dix millions d'exemplaires qui seront vendus[4]. Max Martin travaille notamment sur les chansons Quit Playing Games (With My Heart), As Long as You Love Me et Everybody (Backstreet's Back). Au courant de cette année, Max Martin coproduit le tube de Robyn, Show Me Love. Cheiron travaille aussi sur les albums de 5ive and de *NSYNC en 1998. Durant l'été de la même année, Denniz Pop meurt d'un cancer et Max Martin prend la direction de Cheiron Records[4]. Il commence alors à travailler avec Rami Yacoub (en), qui est encore aujourd'hui son partenaire. Il alterne jusque là ses collaborations avec les artistes, passant d'un boys band au rock californien de Bon Jovi.

De 1999 à 2001, après le succès des Backstreet Boys alors chez Jive, Max Martin produit la future popstar Britney Spears qui est en contrat sur le même label[3]. Il retravaille puis lui propose la chanson, deux fois refusée, Hit Me Baby (One More Time)[3]. Le titre est le tout premier numéro 1 du Billboard pour Max Martin[3] et va rester 32 semaines dans ce classement. Il propulse également la chanteuse en haut des charts du monde entier. Max Martin collabore de nouveau avec elle plusieurs fois par la suite. Entre temps, il ferme Cheiron Records et créa Maratone (en), toujours en compagnie de Rami Yacoub[4].

De par le changement constant de type de musique faisant son succès, beaucoup pensent alors que la carrière de Max Martin est terminée car il fait plutôt des chansons pop. Cependant, avec l'arrivée de Kelly Clarkson, sa carrière est relancée, notamment par le succès des singles Since U Been Gone et Behind These Hazel Eyes. Quelques années plus tard débute une collaboration avec Taylor Swift : son nom apparait, en deux albums, sur huit succès consécutifs de la chanteuse[3].

De 1999 à 2015, Max Martin est auteur ou coauteur de 21 chansons qui atteignent la première place du Billboard américain supplantant ainsi les Beatles ou Mickael Jackson, respectivement vingt et treize numéros 1[2]. Il détient également début 2015 le record de titres entrés dans le Top10 avec 54 chansons, devant Madonna (38), Elvis Presley (36) et les Beatles (34)[5]. Il représente plus de 135 millions de singles portant son nom[4]. Ses succès ne doivent rien au hasard, Max martin ayant développé une mécanique bien rodée pour fabriquer des tubes[6] ; de multiples personnes travaillent à la construction de chaque single, attachant plus d'importance à la musicalité et la sonorité des paroles qu'au sens de celles-ci : les titres restent produit sur un modèle relativement similaire partant d'un instrumental basique sur lequel est ajouté une mélodie puis les paroles[6].

Il est récompensé en 2016 du Prix Polar Music[7].

Productions et coproductions[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Natalie La Rose parle avec son corps dans « Around The World » avec Fetty Wap
  2. a, b, c, d et e « Max Martin : l'agent secret de la pop », L'Obs, no 2666,‎ , p. 96 à 97 (ISSN 0029-4713)
  3. a, b, c, d, e, f, g et h (en) John Seabrook, « Blank Space: What Kind of Genius Is Max Martin? », sur newyorker.com, The New Yorker, (consulté le 31 janvier 2016)
  4. a, b, c, d, e et f Amandine Rebourg, « De Britney Spears à Taylor Swift : qui est Max Martin, le producteur des rois de la pop ? », sur metronews.fr (consulté le 31 janvier 2016)
  5. (en) Max Martin Just Won His First Grammy After 54 Top 10 Songs (20 More Than The Beatles), 9 février 2015
  6. a et b Bordier 2016, p. 92.
  7. Bordier 2016, p. 91.

Source[modifier | modifier le code]

  • Julien Bordier, « Des hits à pleins tubes », L'Express, no 3406,‎ 12 au 18 octobre 2016, p. 90 à 93 (ISSN 0014-5270)