Anne-Sophie Mutter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mutter.
Anne-Sophie Mutter
Description de l'image Anne-Sophie Mutter B10-13.jpg.

Naissance (56 ans)
Rheinfelden, Bade-Wurtemberg Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Activité principale Violoniste
Style
Années d'activité 1977 – aujourd'hui
Collaborations

Orchestre philharmonique de Berlin

Orchestre philharmonique de New York

English Chamber Orchestra
Maîtres Herbert von Karajan
Distinctions honorifiques Prix Ernst von Siemens (2008)
Site internet www.anne-sophie-mutter.com

Anne-Sophie Mutter (née le à Rheinfelden, dans le Bade-Wurtemberg) est une violoniste allemande. Enfant prodige du violon, découverte par Herbert von Karajan, elle aborde avec aisance tous les répertoires de Bach à Penderecki et s'est imposée comme l'une des plus grandes violonistes de son temps.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et débuts[modifier | modifier le code]

Elle commence le piano à cinq ans, puis le violon peu après, et elle gagne dès sept ans le concours fédéral de la jeunesse musicale avec la mention d’excellence. Elle gagne le même concours une seconde fois en 1974, puis est dispensée d’obligation scolaire, ce qui lui permet de se consacrer pleinement à son art. Anne-Sophie Mutter va étudier avec Erna Honigberger, élève de Carl Flesch, puis avec Aida Stucki (en).

À treize ans, elle est remarquée par Herbert von Karajan, qui la fait jouer avec l'Orchestre philharmonique de Berlin. Elle joue ensuite en 1977 au festival de Pâques et au festival d'été de Salzbourg puis en Angleterre avec le English Chamber Orchestra dirigé par Daniel Barenboim.

C’est en , à quatorze ans, qu’elle se produit pour la première fois en soliste avec l’Orchestre philharmonique de Berlin. Elle interprète le concerto pour violon et orchestre en sol majeur de Mozart. La même année, à quinze ans, elle fait son premier enregistrement pour la Deutsche Grammophon : les concertos no 3 et no 5 de Mozart avec l’Orchestre philharmonique de Berlin dirigé par Karajan, enregistrement qui se verra décerner le grand prix international du disque l’année suivante. Elle est nommée artiste de l’année 1979. L'année suivante, elle enregistre avec le même orchestre et le même chef le Concerto pour violon de Beethoven.

« C’est la révélation du siècle ! » a dit d'elle son bienfaiteur Herbert von Karajan.

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

En 1980, Anne-Sophie Mutter fait sa première apparition aux États-Unis, avec l’Orchestre philharmonique de New York dirigé par Zubin Mehta. Elle gagne la même année le Regio-Preis für Musik et un Maschera d’Argento.

Elle est nommée présidente honoraire de la Mozart Society de l’Université d'Oxford en 1983, et décorée de l’Ordre du Mérite de RFA en 1986.

En 1988, lors d'une grande tournée aux États-Unis et au Canada, Anne-Sophie Mutter fait sa première prestation au Carnegie Hall. Elle est également nommée citoyenne d’honneur de Wehr. En 1996, elle prend une année sabbatique à la suite de la mort de son premier mari.

En 1998, elle se consacre entièrement aux sonates pour piano et violon de Beethoven, qu’elle joue dans le monde entier avec Lambert Orkis (en). Ils enregistrent un disque en public, comprenant l’intégralité des sonates.

En 2015, à l'occasion des cent cinquante ans de la naissance de Jean Sibelius, Anne-Sophie Mutter joue le concerto pour violon en ré mineur, accompagnée par l'orchestre royal du Concertgebouw d'Amsterdam, sous la baguette d’Andris Nelsons[1]. Il avait été prévu qu'elle joue ce concerto en 1985 sous la direction de Sergiu Celibidache, mais le concert n'a pu avoir lieu à la suite d'un différend entre « Celi » et la soliste : cette dernière n'était tout simplement pas au niveau des exigences musicales du maestro

Vie privée[modifier | modifier le code]

En 1989, Anne-Sophie Mutter se marie une première fois à l'avocat Detlef Wunderlich (1935-1995), avec qui elle a deux enfants, Arabella et Richard. Wunderlich meurt d'un cancer en 1995[2]. Elle lui dédie son enregistrement de 1999 des Quatre Saisons de Vivaldi[3].

Elle épouse en secondes noces le pianiste et chef d'orchestre américain, d'origine juive allemande, André Previn en 2002[4]. Le couple divorce en 2006[5], mais continue à entretenir de bonnes relations personnelles et professionnelles, permettant la poursuite de leur collaboration musicale[6].

Anne-Sophie Mutter vit à Munich.

Créations[modifier | modifier le code]

  • 1986 : Chain 2 de Witold Lutosławski avec le Collegium musicum de Zurich dirigé par Paul Sacher
  • 1988 : En rêve de Norbert Moret concerto pour violon et orchestre de chambre
  • 1992 : Gesungene Zeit pour violon et ensemble de Wolfgang Rihm
  • 1994 : Aftersong pour violon et piano de Sébastian Currier
  • 1995 : Metamorphosen concerto pour violon et orchestre de Krzysztof Penderecki
  • 2000 : Sonate pour violon et piano de Krzysztof Penderecki
  • 2002 : Sur le même accord Nocturne pour violon et orchestre de Henri Dutilleux
  • 2002 : Anne-Sophie concerto pour violon de André Previn
  • 2007 : Double concerto pour violon et contrebasse de André Previn
  • 2007 : In tempus praesens concerto pour violon de Sofia Goubaïdoulina avec l'orchestre philharmonique de Berlin dirigé par Simon Rattle
  • 2009 : Lichtes Spiel pour violon et ensemble de Wolfgang Rihm
  • 2009 : Concerto pour violon et alto de André Previn
  • 2011 : Duo concertante pour violon et contrebasse de Krzysztof Penderecki
  • 2011 : Dyade pour violon et contrebasse de Wolfgang Rihm
  • 2011 : Time Machines concerto pour violon et orchestre de Sebastian Currier
  • 2013 : La Follia de Krzysztof Penderecki

Actions[modifier | modifier le code]

Anne-Sophie Mutter est très impliquée dans la musique actuelle, à la fois parce qu’elle compte de nombreuses pièces récentes à son répertoire, dont elle est pour certaines la dédicataire, et par le soutien qu’elle apporte aux jeunes solistes, notamment par l’intermédiaire de la fondation Anne-Sophie-Mutter, qui aide les jeunes du monde entier à débuter dans le métier.

Elle participe aussi à beaucoup d’œuvres de charité, et fait régulièrement des concerts de solidarité. Elle a, par exemple, reversé une partie des bénéfices d’une de ses tournées aux États-Unis à Classical Action : Performing Arts Against AIDS.

Anne-Sophie Mutter possède deux Stradivarius, l’Emiliani de 1703 et le Lord Dunn-Raven de 1710, ainsi qu'un violon du luthier contemporain bolonais Roberto Regazzi[7].

Honneurs[modifier | modifier le code]

Anne-Sophie Mutter a été décorée de la croix fédérale du Mérite, première classe, de l'ordre du Mérite (2009), de l’ordre bavarois du Mérite, de la médaille de l'ordre du Mérite de Bade-Wurtemberg et de la croix d'honneur autrichienne des Sciences et des Arts. En 2001, elle a reçu le prix musical Léonie-Sonning, l’ordre bavarois de Maximilien pour la Science et l'Art et le prix d'honneur de la Culture de la ville de Munich. En 2003, lui a été décerné à Baden-Baden le prix musical Herbert-von-Karajan. En 2008, elle a reçu le prix Ernst-von-Siemens et l'ordre du Mérite d'Autriche et le prix international Mendelssohn à Leipzig (catégorie « musique »).

Pour la promotion des jeunes instrumentistes, elle a fondé deux organisations : en 1987, la fondation Rudolf-Eberle ; en 1997, le Freundeskreis der Anne-Sophie Mutter-Stiftung.

Par la suite, elle a enregistré toutes les sonates pour violon de Ludwig van Beethoven avec Lambert Orkis. Ce CD a reçu un Grammy Award pour le meilleur enregistrement de musique de chambre. Elle a également enregistré avec Orkis toutes les sonates pour violon de Mozart (2006) et a reçu en France le prix « Choc de l'année ».

Anne-Sophie Mutter est membre honoraire de la Royal Academy of Music. En 2009, elle est nommée par le président français chevalier de la Légion d'honneur pour son engagement envers les œuvres de compositeurs français et la musique contemporaine.

En 2011, elle obtient le prix Brahms.

En 2015, elle reçoit la médaille d'or du mérite des beaux-arts, décernée par le ministère de l'Éducation, de la Culture et des Sports espagnol[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Anne-Sophie Mutter » (voir la liste des auteurs).
  1. Diffusion TV, « Anne-Sophie Mutter interprète Sibelius », sur Arte,
  2. (en) Inge Kjemtrup, « Goddess with a Gift » [« Déesse avec un don »] [archive], sur allthingsstrings.com, Strings, (consulté le 19 août 2019) : « Every tragedy, or every really wonderful moment in your life, changes you as a person, and hopefully makes you a better person, more sensible, more sensitive, more caring — more thankful for life. « Chaque tragédie, ou chaque moment réellement merveilleux de votre vie, vous transforme en une personne, et espérons-le fait de vous une meilleure personne, plus raisonnable, plus sensible, plus attentive — ayant plus de gratitude envers la vie » ».
  3. Liner Notes, Vivaldi: The Four Seasons (Deutsche Grammophon, 1999): 3.
  4. (en) « Previn weds Anne-Sophie Mutter » [« Previn épouse Anne-Sophie Mutter »], sur bbc.co.uk, BBC News, (consulté le 19 août 2019).
  5. (en) « Conductor André Previn to divorce », BBC News, (consulté le 19 août 2019)
  6. (en) Barbara Jepson, « The Reigning Diva of the Violin Embraces Contemporary Music » [« La diva du violon aborde la musique contemporaine »], The Wall Street Journal, (consulté le 19 août 2019).
  7. Dynamic CDT5092
  8. (es) « Real Decreto 1179/2015, de 29 de diciembre, por el que se concede la Medalla al Mérito en las Bellas Artes, en su categoría de oro, a las personas y entidades que se relacionan » [« Décret royal no 1179/2015, du 29 décembre, par lequel est attribué la médaille d'or du mérite des beaux-arts aux personnes et entités associées »], sur boe.es, Boletin de Estado (Bulletin officiel de l'État), Madrid, (consulté le 2 janvier 2015).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Wernfried Koeffler, Le Poète et le Diplomate, Paris, L'Harmattan, , p. 119-120 et 124 — l'auteur évoque la coopération culturelle qu'il a pu mener avec Anne-Sophie Mutter dans le cadre de son activité diplomatique.

Liens externes[modifier | modifier le code]