Marcel Simon (historien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Marcel Simon (acteur)

Marcel Simon (1907-1986) était un historien des religions.

Il a fait ses études au collège de Thann, puis au lycée Louis-le-Grand, puis à l'École normale supérieure. Reçu à l'agrégation d'histoire, il devint pensionnaire de l'École française de Rome, où il retrouva son ami Henri-Irénée Marrou.

Il a contribué à la Libération.

Il connaissait la culture nordique, la culture hébraïque et juive, et le monde de l'islam.

Il a fondé à Strasbourg l'Institut d'histoire des religions, et le Centre de recherche d'histoire des religions.

C'était un spécialiste des relations entre le christianisme et le judaïsme dans le christianisme primitif.

Il fut membre de l'Institut de France (Académie des inscriptions et belles-lettres).

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • Les Sectes juives au temps de Jésus, PUF, 1960
  • Verus Israël, les relations entre juifs et chrétiens dans l'empire romain (135-425), Première édition de Boccard en 1948, 2e édition en 1983 (recension par Bernhard Blumenkranz, 1950)
  • Le Judaïsme et le Christianisme antique, d'Antiochus Épiphane à Constantin (avec André Benoît), PUF, 5e édition 1996
  • Hercule et le christianisme Presses universitaires de Strasbourg, 1995
  • Les Premiers Chrétiens, PUF, 1952
  • Historiens et exégètes, Les rapports du christianisme naissant avec le judaïsme, Texte remanié d'émissions diffusées en 1980-1981 par Radio Canada. (en collaboration), Cerf, 1983
  • La Civilisation de l'Antiquité et le christianisme, Paris, Arthaud, « Les grandes civilisations », 1972
  • « Histoire ancienne du christianisme », Revue historique n° 458, avril-juin 1961
  • « Les manuscrits de la mer Morte », Revue historique n° 204, 1950

Lien externe[modifier | modifier le code]