Daniel Boyarin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Daniel Boyarin (en hébreu :  דניאל בוירין), né en 1946 à Asbury Park dans le New Jersey, est un universitaire, philosophe et historien, spécialiste d'histoire des religions[1]. Il a une double nationalité américaine et israélienne. Il se définit lui-même comme un juif orthodoxe.

Carrière[modifier | modifier le code]

Après ses études au Goddard College et à l'université Columbia, Daniel Boyarin obtint son doctorat au Jewish Theological Seminary of America[2]. Il a ensuite été professeur à l'université Ben Gourion du Néguev, à l'Université hébraïque de Jérusalem, à l'université Bar-Ilan, à université Yale, à université Harvard, à l'université Yeshiva et à l'université de Californie à Berkeley. Il est membre de l'Enoch Seminar et du comité directorial du Journal Henoch. Depuis 1990, il enseigne la culture du Talmud au département d'études proche-orientales de l'Université de Californie à Berkeley. En 2005, il fut élu à l'Académie américaine des arts et des sciences[3].

Publications[modifier | modifier le code]

En français


En anglais


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nicolas Weill, « Les contrebandiers de la théologie », sur lemonde.fr,
  2. (en) « Professor Daniel Boyarin », sur berkeley.edu
  3. (en) « Daniel Boyarin », sur americanacademy.de

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]