Marie-Françoise Baslez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Marie-Françoise Baslez
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Marie-Françoise Marguerite Juliette GarnierVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Histoire de la Grèce antique (relations sociales des périodes hellénistiques et romaines)
Histoire des relations entre hellénisme et judaïsme
Histoire du christianisme antique
Religion
Membre de
Dir. de thèse
Jacques Tréheux (d) (), André Laronde ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions
Œuvres principales
  • L'étranger dans la Grèce antique (1984)
  • Relations entre hellénisme et judaïsme (2007)
  • Comment notre monde est devenu chrétien (2009)

Marie-Françoise Baslez, née le à Angers et morte le à Paris, est une universitaire et historienne française.

Spécialiste du judaïsme hellénisé et du christianisme ancien, des persécutions religieuses ainsi que des questions sociales des périodes hellénistique et romaine, elle a enseigné à l'université Paris IV-Sorbonne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marie-Françoise Baslez, née Garnier[1] le à Angers, fait ses classes préparatoires à Versailles[2] avant d'être reçue comme élève de l'École normale supérieure de jeunes filles en 1966[1]. Agrégée d'histoire, elle mène sa thèse, portant sur les Étrangers à Délos[3], sous la direction de l'helléniste André Laronde[2]. Elle enseigne ensuite près de quinze ans à l’École normale, puis dans les universités de Rennes-II et de Paris-Est (Créteil) avant d'être élue professeure à la Sorbonne où elle enseigne le christianisme antique[2].

Ses travaux portent sur le christianisme ancien, les romans grecs et l’histoire du judaïsme de langue grecque, plus spécialement sur les questions sociales des périodes hellénistique et romaine, accordant une grande importance à la documentation épigraphique[2]. Elle s'applique notamment à l'analyse des relations entre hellénisme et judaïsme, depuis la traduction de la Septante jusqu'à l'émergence du christianisme[4]. Elle étudie les interactions entre les religions du monde gréco-romain, s'intéressant particulièrement au phénomène de la violence religieuse[2] et des persécutions ainsi qu'aux structures de communautés religieuses[5].

Membre de l’Association catholique française pour l'étude de la Bible (ACFEB), elle a publié de nombreux ouvrages et articles, a participé à divers ouvrages collectifs et a édité Les premiers temps de l'Église pour les éditions Gallimard/Le Monde de la Bible. Elle a aussi animé un séminaire à l'École normale supérieure de la rue d'Ulm consacré aux « Religions et sociétés dans le monde gréco-romain »[6].

Marie-Françoise Baslez meurt à Paris le , à l'âge de 75 ans[2],[7].

Principales publications[modifier | modifier le code]

On pourra trouver une bibliographie exhaustive des travaux de Marie-Françoise Baslez jusqu'en 2016 dans la revue Pallas no 104[8].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

  • Marie-Françoise Baslez, Philippe Hoffmann, et Monique Trédé, Études de littérature ancienne. Tome 4, Le monde du roman grec et Études de littérature ancienne. Tome 5, L'invention de l'autobiographie, Paris, éd. Presses de l'École normale supérieure, 1992
  • Jean-Marie André et Marie-Françoise Baslez, Voyager dans l'Antiquité, Paris, Fayard, , 594 p. (ISBN 978-2-213-03097-5, présentation en ligne)
  • Marie-Françoise Baslez (dir.), L'Orient méditerranéen de la mort d'Alexandre au Ier siècle avant notre ère : Anatolie, Chypre, Égypte, Syrie, collectif, Paris, éd. du Temps, 2003
  • Marie-Françoise Baslez (dir.), L'Orient hellénistique, 323-55 av. J.-C., Paris, éd. Atlande, 2004
  • Marie-Françoise Baslez (Textes présentés par), Les premiers temps de l'Église, Gallimard, coll. « Folio histoire », (ISBN 978-2-07-030204-8)
  • Marie-Françoise Baslez, Françoise Prévot (dir.), Prosopographie et histoire religieuse (Actes du colloque tenu en l'Université Paris XII-Val de Marne les 27 & 28 octobre 2000), Paris, éd. De Boccard, 2005
  • Marie-Françoise Baslez, Didier Nourrisson, Michel-Yves Perrin, Abdelkader Belbahri (dir.), Le barbare, l'étranger : images de l'autre (Actes du colloque organisé par le CERHI : Saint-Étienne, 14 et 15 mai 2004), Saint-Étienne, éd. Publications de l'Université de Saint Étienne, 2005
  • Marie-Françoise Baslez (dir.), Dieu(x) et hommes : histoire et iconographie des sociétés païennes et chrétiennes de l'Antiquité à nos jours : mélanges en l'honneur de Françoise Thelamon, Rouen, éd. Presses universitaires de Rouen et du Havre, 2005
  • Marie-Françoise Baslez (dir.), Économie et sociétés Grèce ancienne, Paris, éd. Atlande, 2007
  • Marie-Françoise Baslez (dir.), Marie-Christine Marcellesi, Isabelle Pernin, Alexandre Avram et Eric Perrin-Saminadayar, Économies et sociétés en Grèce ancienne 478-88, Paris, Atlande, , 507 p. (ISBN 978-2350300511)
  • Marie-Françoise Baslez, André Encrevé, Rémi Fabre et Corinne Péneau (dir.), Guerre juste, juste guerre : les justifications religieuses et profanes de la guerre de l'Antiquité au XXIe siècle, Paris, éd. Université Paris-Est Créteil, 2013
  • Marie-Françoise Baslez (dir.), Chrétiens persécuteurs : Destructions, exclusions, violences religieuses au IVe siècle, Albin Michel, coll. « Bibliothèque Histoire », (ISBN 978-2-226-25376-7)
  • Marie-Françoise Baslez (dir.) et Olivier Munnich (dir.), La mémoire des persécutions : Autour des livres des Maccabées, Paris-Louvain, Peeters, coll. « Revue des Études juives » (no 56), , 406 p. (ISBN 978-2-7584-0222-0)
  • Marie-Françoise Baslez et Christian-Georges Schwentzel (dir.), Les dieux et le pouvoir : aux origines de la théocratie, Rennes, éd. Presses universitaires de Rennes, 2016
  • Régis Burnet et Marie-Françoise Baslez, « Des concurrents au christianisme ? : Les cultes polythéistes de l'Empire romain », Cahiers Evangile, Cerf, vol. Supplément, no 180,‎ (ISSN 0222-9714)

Prix[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b https://www.archicubes.ens.fr/lannuaire#annuaire_chercher?identite=Baslez.
  2. a b c d e et f « Décès de Marie-Françoise Baslez », sur Antiquité classique & tardive (consulté le ).
  3. Claire Sotinel, « Marie-Françoise Baslez est morte » Accès libre, sur www.lhistoire.fr, L'Histoire, (consulté le )
  4. « Marie-Françoise Baslez », sur collegedesbernardins.fr
  5. « Baslez, Marie-Françoise », sur Site officiel de l'UMR Orient & Méditerranée (consulté le ).
  6. « Marie-Françoise Baslez », sur orient-mediterranee.com
  7. « Mort de Marie-Françoise Baslez, historienne du christianisme primitif », sur la-croix.com, .
  8. « Publications de Marie-Françoise Baslez », Pallas. Revue d'études antiques, no 104,‎ , p. 13–20 (ISSN 0031-0387, lire en ligne, consulté le ).
  9. « Marie-Françoise Baslez », sur academie-francaise.fr
  10. « Prix Chateaubriand à Marie-Françoise Baslez », sur lesechos.fr, .
  11. « Palmarès de l'année 2017 », sur academie-francaise.fr

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]